Renforcer son intelligence émotionnelle

Notre QE (Quotient émotionnel) peut être significativement amélioré grâce à un travail sur soi, au grand bénéfice de la santé et de la qualité relationnelle.

Viesaineetzen.com - Renforcer son intelligence émotionnelle

En tant qu'être humain, nous profitons de plusieurs formes d'intelligence. Les très contesté QI (quotient intellectuel), censé mesurer l'intelligence rationnelle, ne représenterait, selon certains chercheurs que 25 % de notre intelligence, les 75 % restants serait le fait de l'intelligence émotionnelle.*
Le QE (Quotient émotionnel) représenterait donc cette forme d'intelligence qui suppose la capacité de reconnaître, de comprendre, de maîtriser ses émotions et de composer avec celles des autres (voir encadré). La bonne nouvelle, c'est que ce QE relèverait plus de l'inné que de l'acquis et pourrait donc être développé grâce à un travail sur soi.

En savoir plus

Quotient émotionnel (QE)

L'intelligence émotionnelle a été popularisée par Daniel Goleman en 1995, à la suite des travaux de Peter Salovey et Johan Mayer autour de la notion de Quotient émotionnel (QE).

Le QE s'articule autour de 5 notions :
- la conscience de soi et la capacité à comprendre ses émotions ;
- l'autorégulation ou la maîtrise de soi ;
- la motivation interne ;
- l'empathie, c'est-à-dire la capacité à reconnaître et comprendre les émotions et les sentiments des autres ;
- les aptitudes sociales : le sens de la communication, la patience, la confiance, l'écoute, la souplesse etc.

Émotions primaires :
tristesse, colère, peur, joie, dégoût, surprise.
Émotions secondaires :
honte, jalousie, inquiétude, culpabilité, frustration, fierté, impatience, mépris…

(Source : Trouvez votre équilibre émotionnel avec la sophrologie, Catherine Aliotta, éditions Leduc.S)

Améliorer le relationnel et la santé
Quel serait l'intérêt de développer son intelligence émotionnelle ? Cela permettrait non seulement d'améliorer la qualité de ses relations dans la sphère privée mais ce serait également un gage de réussite dans la sphère professionnelle, notamment avec l'apparition des nouvelles formes d'organisations horizontales, décloisonnées et les questionnements générés par la montée du numérique.*

La bonne perception et l'expression de nos émotions seraient également un support pour la créativité et un facteur important pour rester en bonne santé.
"Les médecins ont pris conscience de l'importance du lien corps-esprit et de l'impact des émotions sur la santé"**, explique Catherine Aliotta, sophrologue.

Mieux identifier et exprimer ses émotions
L'enjeu est de mieux reconnaître et comprendre ses propres émotions, de les accepter, de comprendre les messages sous-jacents, de les apprivoiser (voir : Laisser faire nos émotions). Il faut ensuite savoir exprimer ses émotions de manière adaptée au contexte social. Vient enfin la capacité à reconnaître et comprendre les émotions des autres, identifier le ressenti de ses interlocuteurs, savoir se mettre à leur place, faire preuve d'empathie…

Pour progresser sur ce chemin, Régis Rossi, Claire Lauzol et Didier Noyé, proposent des méthodes simples :
- tenir le journal de ses émotions,
- contrôler sa respiration et sa cohérence cardiaque,
- prendre la responsabilité de ses émotions en arrêtant de les projeter sur les autres,
- muscler son attention par exemple en se reconnectant à ses priorités fondamentales et en s'écartant des sources de distraction,
- pratiquer la méditation.*

Sensation, observation, signification
La démarche de Pierre Massot, psychopraticien, est proche. Elle consiste à d'abord accuser réception du message corporel envoyé par une émotion (sensation), puis d'enquêter à la fois sur les déclencheurs de l'événement et sur la manière avec lequel le corps s'est adapté à la situation (observation). La dernière phase consiste à comprendre la finalité de ses automatismes émotionnels et leur logique interne (signification). L'ensemble aboutit à un retour au calme libérateur.***

Les médecines traditionnelles
On peut également voir ce qui se passe du côté des médecines traditionnelles. La médecine ayurvédique accorde une part importante aux émotions et au lien entre le corps et l'esprit (voir : L'ayurveda, la médecine traditionnelle indienne).

Catherine Aliotta rappelle que la médecine traditionnelle chinoise (MTC) envisage les émotions comme une partie intégrante de la santé, chaque méridien et chaque saison étant associés à l'un d'elles.
"Ainsi la tristesse correspond à l'énergie du méridien du poumon et à l'automne" (voir : MTC, les méridiens de l'automne). "La colère est reliée à l'énergie du méridien du foie qui se manifeste plus particulièrement au printemps" (voir : MTC, les méridiens du printemps). "La joie, quant à elle, correspond à l'énergie du méridien du cœur et à l'été" (voir : MTC, les méridiens de l'été). "Enfin la peur est associée à l'énergie du méridien vessie et à l'hiver, période de repli généralement peu propice à la prise de risque"** (voir : MTC, les méridiens de l'hiver).

La sophrologie : restaurer l'équilibre
Inspirée à la fois des connaissances occidentales et des disciplines orientales comme le yoga, la sophrologie est également une aide efficace pour mieux vivre ses émotions.

Elle utilise trois vecteurs, la respiration contrôlée, la détente musculaire et la suggestion mentale, à travers des exercices de relaxation dynamique ou de visualisations positives guidées. On peut pratiquer soit dans le cadre de consultations avec un sophrologue soit tout seul, dès lors qu'on maîtrise les exercices.
"Le recours à ces différents outils va permettre de prendre conscience de nos ressentis (ce qui n'est pas toujours choses aisée), de notre état interne à un moment donné et de mettre en place un moyen afin de modifier cet état et de restaurer notre équilibre"**, explique Catherine Aliotta.

Grandir en intelligence émotionnelle
Régis Rossi, Claire Lauzol et Didier Noyé concluent en faisant référence à la crise sanitaire du Covid-19 et à la nécessité de savoir mobiliser son intelligence émotionnelle pour traverser ce type de période. Ils conseillent d'apprivoiser l'incertitude, de cultiver la flexibilité, d'exprimer de l'empathie, de remettre de la rationalité…
"Au final, on pourra se demander si toute crise traversée ne serait pas une occasion de grandir en intelligence émotionnelle et en intelligence collective."*

 

Sources :
*Les pouvoirs de l'intelligence émotionnelle, Régis Rossi, Claire Lauzol, Didier Noyé, éditions Eyrolles
**Trouvez votre équilibre émotionnel avec la sophrologie, Catherine Aliotta, éditions Leduc.S
***Les émotions, une autre intelligence, Pierre Massot, éditions Gereso


                

La revue de presse

Probablement l'organisation qui sauve le plus de vies humaines sur Terre, le Programme alimentaire...

"Countdown" (Compte à rebours) est un évènement organisé par...

Ils émettent chaque année 700 mégatonnes de CO2, soit autant que le Royaume-...

Ne pas confondre la date limite de consommation (DLC) et la durée de durabilité...

Le training olfactif serait le meilleur des traitements pour remédier à l'anosmie (...

La lumière régule la sécrétion de la mélatonine par l'interm...