Rentrée des classes : quel cartable acheter à votre enfant ?

Des bretelles larges, renforcées de mousse pour répartir les charges sans cisailler les épaules ; une longueur ne dépassant pas la largeur du dos de l'enfant afin que ses bras puissent librement balancer d'avant en arrière en marchant… Tel est le portrait-robot du cartable idéal. Il faudra veiller ensuite à régler les bretelles pour que le cartable soit positionné au niveau de la cage thoracique. S'il est trop bas, on augmente les contraintes sur les vertèbres lombaires. Le cartable à roulettes est à éviter car le mécanisme alourdit l'ensemble : le poids du cartable ne devrait pas dépasser 10 % du poids de l'enfant, ce qui est rarement le cas ! Par ailleurs la traction d'un tel cartable impose des postures peu naturelles qui induisent des tensions dans les vertèbres cervicales et dans le bras qui tracte.

Source : Le Point, par Stéphane Demorand
 

La revue de presse

Dans un rayon de 30 km autour de Vitrolles, trois bébés sont nés sans bras en...

L’humeur de la population se dégrade lors des pics d’exposition aux particules...

Avec près de 11 millions de décès par an, la malbouffe est la première...

Un ton moins strict pour une meilleure adhésion du public… L’agence Sant...

Il est rare d'opérer une hernie discale. Seuls des symptômes alarmants le justifient...

27 % de risques en plus de développer une athérosclérose pour les personnes...