Sage femme devant le Conseil de l'Ordre : Pourquoi l'accouchement à domicile est-il dans le viseur ?

Du fait du coût exorbitant des assurances (25 000 € par an contre 1 000 € en Belgique), seules une soixantaine de sages-femmes acceptent de pratiquer (sans assurance) des accouchements à domicile. En France, moins de 1 % des accouchements ont lieu hors maternité. Accoucher chez soi est légal mais, au moindre problème, c'est la radiation qui menace les professionnelles. Plusieurs ont été prononcées ces derniers mois par le Conseil de l'ordre des sages-femmes, dans un climat général très hostile à ce type d'accouchement. Hors, selon les féministes, l'accouchement à domicile est une manière pour les femmes de "se réapproprier leur corps en donnant la vie chez elles". Une manière de donner naissance à son enfant de manière "plus épanouie et sereine".

Source : 20 Minutes, par Anissa Boumediene
 

La revue de presse

Les fabricants tricherait sur les taux annoncés de goudrons, monoxyde de carbone et nicotine...

Une équipe française a mis au point un test permettant de mieux identifier les cas...

En France, seulement 20 % des enfants autistes suivraient une scolarité normale contre 70 %...

En période de froid humide, par des températures au-dessous de 0°C, les engelures...

Courir en ramassant des déchets : c'est le plogging, le nouveau sport à la mode en Su...

Le "MOOC BIO" démarre pour 8 semaines à partir du 16 avril prochain sur la...