Santé cardiovasculaire : est-il toujours recommandé de consommer autant de poisson ?

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la dernière publication de l'AHA (American Heart Association). Cela permettrait de prévenir "non seulement les maladies cardiaques, mais aussi les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l'insuffisance cardiaque, la mort cardiaque subite et l'insuffisance cardiaque congestive". Les acides gras oméga-3 qu'ils contiennent seraient bénéfiques notamment parce qu'ils diminuent le taux de triglycérides et parce qu'ils ralentissent la croissance des dépôts gras obstruant les artères. Sont plutôt conseillés : saumon, maquereau, hareng, truite, sardine et thon. Certains poissons contiennent du mercure mais, selon les experts, sauf pour les jeunes enfants, les avantages de la consommation de poisson l'emportent de loin sur les risques du mercure pour la santé.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Les véhicules électriques et hybrides sont plus économiques à l'usage...

Réduire de 90 % la consommation de viande d'ici 2050, c'est ce que devront faire les pays d...

44 nouvelles plaintes nominatives pour "mise en danger de la vie d’autrui", "...

Ils absorbent 3 à 9 fois leur poids en pétrole ! Transformés en boudins ou en...

9,8 % des Français sont passées par un épisode dépressif en 2017, selon...

Elle ralentirait notre vieillissement cérébral en luttant contre le stress et l...