Santé cardiovasculaire : est-il toujours recommandé de consommer autant de poisson ?

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la dernière publication de l'AHA (American Heart Association). Cela permettrait de prévenir "non seulement les maladies cardiaques, mais aussi les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l'insuffisance cardiaque, la mort cardiaque subite et l'insuffisance cardiaque congestive". Les acides gras oméga-3 qu'ils contiennent seraient bénéfiques notamment parce qu'ils diminuent le taux de triglycérides et parce qu'ils ralentissent la croissance des dépôts gras obstruant les artères. Sont plutôt conseillés : saumon, maquereau, hareng, truite, sardine et thon. Certains poissons contiennent du mercure mais, selon les experts, sauf pour les jeunes enfants, les avantages de la consommation de poisson l'emportent de loin sur les risques du mercure pour la santé.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Kilos de nourriture jetés, yachts énergivores, atterrissages incessants de jets,...

Depuis 1989, sous l'effet de la chaleur, tous les stades de développement de la vigne sont...

48 000 décès par jour en France sont dûs aux particules fines, au monoxyde de...

Des perturbations du fonctionnement des gènes par épimutation du sperme… C'est...

187 milliards de couches jetables sont mises à la poubelle chaque année, et leur...

L'intervention sur le microbiote intestinal par un changement alimentaire ou une utilisation de...