Santé : et vous, votre exposome, il est comment ?

L'exposome vise à étudier les facteurs de risques non génétiques des maladies de civilisation. L'étude de l'ADN ne suffit pas à trouver les causes de pathologies comme le cancer, le diabète, les affections cardio-vasculaires, l'asthme... D'où l'idée d'explorer les effets de l'environnement sur la santé et les interactions entre l'exposome et le génome. La tache est vaste car il faut tenir compte non seulement des expositions chimiques (polluants, particules fines...) mais aussi de tout notre environnement physique, biologique et social ! L'objectif est d'établir une hiérarchie des dangers et de faire de la prévention personnalisée. L'installation de capteurs sur chaque personne est une solution testée actuellement en France sur une quarantaine de volontaires. Des chercheurs californiens testent un dispositif portatif plus sophistiqué, de la taille d'une boîte d'allumettes. L'analyse d'échantillons biologiques pourrait également permettre d'obtenir des résultats complémentaires.

Source : L'Express, par Stéphanie Benz
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...