SOS Eczéma !

Ça gratte, ça gratte ! 1 enfant sur 4 et 1 adulte sur 10 sont concernés. L'eczéma fait partie des maladies de la peau les plus fréquentes. Ses symptômes pourraient être améliorés par des soins à base de produits naturels et de bonnes habitudes de vie. Les conseils d'un aromathérapeute et d'une naturopathe…

Viesaineetzen.com - SOS Eczéma !

La peau devient sèche et rugueuse avec des lésions rouges, parfois des squames, des vésicules ou des croûtes, le tout accompagné d'une forte démangeaison. L'eczéma (ou dermatite) dit "atopique" correspond à une prédisposition génétique à faire des allergies en lien avec un système immunitaire très réactif.

Publicité

En savoir plus

Bain à l'avoine

Les flocons d'avoine auraient des propriétés anti-inflammatoires et atténueraient les démangeaisons. L'eau d'avoine serait donc très efficace pour les peaux irritées en général et les cas d'eczéma en particulier*.

Il suffit de faire bouillir 1 litre d'eau puis d'y plonger une chaussette ou un petit sac en coton rempli de 150 g de flocons d'avoine et de laisser mijoter à petits bouillons pendant 10 minutes. On verse ensuite l'eau d'avoine infusée dans le bain ainsi que le sachet qui peut servir à frotter doucement la peau.

La pollution ou l'excès d'hygiène
Dans 90 % des cas, selon Julien Kaibeck, aromathérapeute, et Annie Casamayou, naturopathe, il apparaît avant l'âge de 5 ans et le plus souvent avant 18 mois*.
"C'est une des maladies de la peau qu'on rencontre le plus souvent et qui augmente de manière exponentielle depuis une dizaine d'années avec la recrudescence de ce qu'on appelle le "terrain allergique". Il y a de plus en plus de nourrissons qui souffrent de peau atopique. Cela s'explique assez mal aujourd'hui en médecine conventionnelle. On pense que c'est dû aux perturbateurs chimiques dans l'environnement ou à l'excès d'hygiène", explique Julien Kaibeck.

Ce qui se passe, c'est que des éléments normalement bien tolérés pénètrent dans l'organisme et sont alors perçus comme des intrus par le système immunitaire qui, pour les détruire, commence à émettre des sécrétions corrosives, à libérer de l'histamine, un agent réactif, provoquant ainsi inflammation de la peau, rougeurs et démangeaisons.

Eczéma = ex-aima ?
"L'eczéma a des origines diverses mais aussi des formes diverses. Il y a l'eczéma en goutte, suintant, qu'on trouve plutôt sur les mains ou la plante des pieds, il y a l'eczéma sec qui est le plus commun, il y a l'eczéma du nourrisson, etc.", précise Julien Kaibeck.

Parmi les origines possibles, on évoque souvent le facteur psychologique. L'eczéma serait la maladie de la séparation affective : "ex-aima". Il serait associé aux différentes séparations que nous vivons cours de la vie : naissance, éloignement, décès, rupture ou coupure d'un lien…

Facteurs aggravants
Julien Kaibeck et Annie Casamayou recensent un certain nombre de facteurs susceptibles d'aggraver l'eczéma, principalement l'exposition aux allergènes et au stress.

Les allergènes peuvent être présents dans l'alimentation (lait, blanc d'œuf, poisson, arachide…), dans l'air que nous respirons (acariens, poils d'animaux, fumée de cigarette, pollens…) mais aussi dans l'eau de la piscine, la lessive, les colorants des tissus, les produits d'entretien, les cosmétiques…

Attention au grattage ! Se gratter a pour effet de faire augmenter l'inflammation et de renforcer les démangeaisons. Il est donc important de le limiter, par exemple en se coupant les ongles bien court et en évitant les gestes trop agressifs.

Alimentation : le premier médicament
Pour lutter contre l'eczéma, Julien Kaibeck et Annie Casamayou proposent d'écarter les allergènes et le stress, de mettre au menu les nutriments ayant un effet bénéfique contre l'inflammation.

Réduire une hyperperméabilité intestinale avec des probiotiques permet de limiter les phénomènes inflammatoires (voir : L'intestin, un rôle stratégique pour notre santé).
Rééquilibrer les fonctions du foie avec des cures de plantes est indiqué pour améliorer les symptômes (voir : La détox par les plantes).

Il faut écarter les aliments qui peuvent amplifier l'eczéma voire le déclencher. Ils sont propres à chacun et on peut faire des tests de sensibilité pour les démasquer. Selon les naturopathes, les plus courants seraient les produits laitiers animaux et le gluten.

En revanche, il est souhaitable de renforcer dans son assiette :
- les acides gras oméga-3 et les acides gras "gamma-linolénique" qu'on trouve dans les huiles d'onagre, de bourrache et de chanvre ;
- les antioxydants : vitamine C, vitamine E et flavonoïdes (qu'on trouve par exemple dans le thé vert, le raisin, l'oignon, la pomme, la myrtille) ;
- la vitamine D ;
- les aliments lactofermentés qu'on trouve dans les magasins spécialisés : chou, carotte, betterave rouge en bocaux ou le kombucha, une boisson pétillante.

Soins de la peau
- Nettoyer le visage et le corps avec du savon sans savon ou du gel moussant sans savon (qu'on trouve dans les magasins bio). Éviter l'eau trop chaude et les bains prolongés, préférer les douches. Il faut ensuite se sécher soigneusement et appliquer un produit hydratant.

- Hydrater la peau est indispensable. Sur les lésions, il faut éviter les produits cosmétiques et utiliser plutôt quelques gouttes d'huile végétale de bourrache, d'onagre, de calendula, d'argan et/ou du gel d'aloe vera. Pour les bébés, le beurre de karité est particulièrement recommandé.

- Pour calmer les démangeaisons : vaporiser sur les lésions de l'hydrolat de camomille (romaine pour les enfants, matricaire pour les adultes), poudrer avec de l'argile surfine blanche ou verte.

"En alliant naturopathie et aromathérapie, on a une approche très complète", conclut Julien Kaibeck.

 

* SOS peau au naturel, Julien Kaibeck, Annie Casamayou, éditions Quotidien malin


                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...