Un lien entre la consommation d'aliments ultra-transformés et la mortalité

14 % plus de risque de mortalité (toutes causes confondues) pour une augmentation de 10 % de la consommation d'aliments ultra-transformés. C'est la conclusion d'une étude française portant sur les données de près de 45 000 personnes âgées de 45 ans et plus participant à l'étude NutriNet-Santé. Les participants, suivis sur plusieurs années, avaient rempli des questionnaires sur leur alimentation, leurs données sociodémographiques et leur mode de vie. En moyenne, 29 % des calories étaient issues d'aliments ultra-transformés, c'est à dire des produits prêts à consommer ou à réchauffer et comportant des additifs.

Source : Psychomédia
 

La revue de presse

Kilos de nourriture jetés, yachts énergivores, atterrissages incessants de jets,...

Depuis 1989, sous l'effet de la chaleur, tous les stades de développement de la vigne sont...

48 000 décès par jour en France sont dûs aux particules fines, au monoxyde de...

Des perturbations du fonctionnement des gènes par épimutation du sperme… C'est...

187 milliards de couches jetables sont mises à la poubelle chaque année, et leur...

L'intervention sur le microbiote intestinal par un changement alimentaire ou une utilisation de...