Un néonicotinoïde serait dangereux pour l’homme

L’usage du thiaclopride doit être réduit "au maximum dès 2018". L'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement) s'inquiète dans son dernier rapport de l'impact de cet insecticide utilisé pour traiter les cultures de colza, de pomme de terre ou le bois. Cette substance serait "susceptible de provoquer le cancer" chez l'homme et un effet perturbateur endocrinien est suspecté. Les cinq autres néonicotinoïdes étudiés ne présenteraient pas de "risque inacceptable pour la santé humaine" si les conditions d’usage sont bien respectées. Ce qui n'empêche pas ces molécules d'avoir des propriétés neurotoxiques puisque les néonicotinoïdes agissent sur le système nerveux central des insectes.

Source : Le Figaro, par Anne-Laure Lebrun
 

La revue de presse

Il y a plusieurs choses à faire pour éviter les inconvénients de la "cin...

Newfeel Walking 500 de Decathlon (15 €) sont les lunettes de soleil "haute protection...

Le déménagement est l'occasion de trier, jeter, donner, vendre et il existe aujourd'...

Pas d'anomalies dans la composition du nouveau Levothyrox, assure l'ANSM (Agence du mé...

Depuis le 2 juillet, les boutiques doivent éteindre panneaux publicitaires et é...

Les 33 recommandations du rapport de la commission d'enquête sur la sûreté et la...