Un néonicotinoïde serait dangereux pour l’homme

L’usage du thiaclopride doit être réduit "au maximum dès 2018". L'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement) s'inquiète dans son dernier rapport de l'impact de cet insecticide utilisé pour traiter les cultures de colza, de pomme de terre ou le bois. Cette substance serait "susceptible de provoquer le cancer" chez l'homme et un effet perturbateur endocrinien est suspecté. Les cinq autres néonicotinoïdes étudiés ne présenteraient pas de "risque inacceptable pour la santé humaine" si les conditions d’usage sont bien respectées. Ce qui n'empêche pas ces molécules d'avoir des propriétés neurotoxiques puisque les néonicotinoïdes agissent sur le système nerveux central des insectes.

Source : Le Figaro, par Anne-Laure Lebrun
 

La revue de presse

7 millions d'emplois pourraient être créés en Europe dans une agriculture plus...

Il s'agirait d'une "aberration pharmacologique", selon un chercheur en pharmacie ayant...

10 millions de vie pourraient être sauvées en éliminant les acides gras trans (...

Consommer trop de sucre favorise le diabète, le syndrome métabolique et la surcharge...

Le nombre de diabétiques a doublé en 35 ans, 3,5 millions de Français sont...

La respiration régule directement les niveaux de production d'un neurotransmetteur, la...