Une alternative aux expérimentations animales

Il s'agit d'un modèle à base de peau humaine qu'une start-up de biotechnologie toulousaine a développé et va produire dans un nouveau centre à Boston (États-Unis). Le principe est de récupérer de la peau dans les déchets post-opératoires des hôpitaux et de la placer dans une matrice biologique permettant de la maintenir vivante pendant plusieurs jours. Cette peau humaine permet de mesurer les effets de certains médicaments ou produits cosmétiques avec une meilleure efficacité et pour un coût moindre que la peau animale. Intéressant compte tenu de la sensibilité de plus en plus grande des opinions publiques quant à la souffrance des bêtes…

Source : Le Point, par Anne Jeanblanc
 

La revue de presse

Il s'agit juste d'une réaction de défense de la peau contre le soleil. Les rayons...

Reconnue comme une maladie, comme l'addiction à la cocaïne ou aux jeux d'argent, le...

La nouvelle formule contiendrait moins de lévothyroxine que les spécifications en...

La pression au travail et les problèmes de management sont cités par plus d'un Fran...

Elle est en partie responsable de la déforestation et de la disparition d'espèces...

180 000 espèces sont en danger, notamment à cause des pesticides et de l'...