Une boîte à outils pour être heureux

Des méthodes pratiques ou de simples astuces mentales pour mieux vivre… C'est ce que proposent des poètes, des sages, des philosophes.

Viesaineetzen.com - Une boîte à outils pour être heureux

"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé", disait Voltaire. Cette citation était l'une des premières que nous avions sélectionnées dans les Pensées Zen au démarrage de ce webzine. Y'aurait-il donc une grande part de décision dans le bonheur ?
C'est ce que semblent penser de nombreux philosophes, dont certains auteurs contemporains qui n'hésitent pas à dresser un inventaire de méthodes pratiques en direction du bonheur. Ils nous livrent ainsi une véritable boîte à outils mentaux du bien vivre. Quelques exemples…

En savoir plus

Conseils pour mener votre vie

Quelques conseils du Dalaï Lama, cités par Stéphane Garnier*…

- "Suivez les trois R : Respect de soi-même, Respect des autres, Responsabilité de tous vos actes."

- "Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon."

- "Souvenez-vous que de ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance."

- "Apprenez les règles pour savoir comment les transgresser correctement."

- "Ne laissez pas une petite dispute meurtrir une grande amitié."

- "Lorsque vous réalisez que vous avez commis une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger."

- "Passez un peu de temps seul chaque jour."

- "Ouvrez vos bras au changement, mais ne laissez pas s'envoler vos valeurs."

- "Une fois par an, allez quelque part où vous n'êtes jamais allé auparavant."

- "Rappelez-vous que le silence est parfois la meilleure des réponses."

- "Partager votre savoir. C'est une manière d'atteindre l'immortalité."

- "Soyez tendre avec la terre."

Décider
"Décidé d'être heureux, c'est avant tout changer notre attitude et notre regard sur notre vie", affirme Stéphane Garnier, auteur et chroniqueur*.
L'optimisme volontaire et lucide nous incite à voir en toute chose à la fois le verre à moitié plein et à moitié vide.
"Commencer par prendre en considération les deux facettes de chaque situation, c'est déjà rétablir l'équilibre dans notre balance du bonheur."

S'adapter
Il serait également important de se débarrasser de l'illusion selon laquelle, pour atteindre ses objectifs dans la vie, il y aurait un plan parfait. Rolf Dobelli, auteur, économiste et philosophe**, considère qu'il faut prendre en compte les perpétuels changements et transformations de la vie.
"Notre vie est soumise à des turbulences permanentes, nous luttons contre toutes sortes de vents contraires et de caprices de la météo." Comme un pilote d'avion, nous devons donc être en permanence en train d'ajuster notre cap.
"Savez-vous quel est le malentendu que je rencontre le plus souvent ? L'idée que le bonheur est un état. Faux ! Le bien vivre ne résulte que d'une adaptation permanente."

Oublier son âge
"J'ai arrêté de vieillir !", disait Raymond Devos. Cette préoccupation de l'âge est une notion récente qui n'existait pas dans les civilisations traditionnelles et qui, aujourd'hui, apporte de l'angoisse en permanence. L'idée qu'on serait trop vieux pour ceci ou pour cela constitue un obstacle pour se lancer dans une nouvelle vie ou de nouveaux projets. Dès lors qu'on s'autorise à mettre de côté son âge, la prise de risque devient de nouveau possible : rencontre amoureuse, démarrage d'une nouvelle activité artistique, associative ou professionnelle…
"Après tout, dans cette enfilade des années que personne ne peut arrêter, à bien y regarder, seul compte le regard que nous-mêmes portons sur ce que nous sommes comme sur notre âge", précise Stéphane Garnier.

Acheter moins et vivre plus
Des psychologues ont fait une comparaison entre le plaisir de posséder une voiture de luxe et celui ressenti au cours d'un trajet. Résultat : aucun rapport ! Une voiture procure du plaisir quand y pense mais pas quand on la conduit. Et, selon Rolf Dobelli, la démonstration vaut pareillement pour une maison de vacances, un écran plasma ou une paire de chaussures hors de prix. La pensée de ces objets disparaît dans la cacophonie de nos autres pensées quotidiennes.
"Nous surestimons le potentiel de bonheur des objets et sous-estimons celui des expériences."
Il vaut donc mieux investir son argent dans des activités plutôt que dans des objets.

Faire
Théoriser, critiquer, échafauder des projets, procrastiner sont sources de peu de satisfaction. En revanche, faire ce qu'on peut à son niveau permet d'apporter une pierre, même modeste, à un édifice. Il s'agit de faire sans attendre, de mettre en route une mécanique en faisant le premier pas. Prendre sa part dans un collectif qu'on a le pouvoir de choisir.

"Ce n'est souvent que le cumul des petits actes qui forment les grands mouvements, comme les grandes idées. Que l'on parle de bienveillance envers les autres ou de préservation de l'environnement, les ruisseaux font toujours les grandes rivières. Et ce qui n'est pas fait par l'un n'est simplement pas fait. (…) Faire est le plus grand pouvoir qui nous a été offert", estime Stéphane Garnier.

Privilégier le succès intérieur
La richesse, le pouvoir, la gloire ? Selon Rolf Dobelli, ce type de réussite n'est à 100 % que le fruit du hasard : loterie de la naissance, du potentiel génétique, de l'environnement culturel et social.
"Le véritable succès et le succès intérieur. Point à la ligne."

C'est ce que les philosophes grecs et latins appelaient l'ataraxie, la tranquillité de l'âme. Les bouddhistes parlent, eux, d'équanimité. Ce succès intérieur est un objectif. Et il n'est pas question non plus de rejeter complètement le succès extérieur.
"Vous n'attendrez jamais complètement le succès intérieur, c'est une chose à laquelle vous vous entraînerez toute votre vie… Et personne ne fera ce travail à votre place."

 

Sources :
*J'ai décidé d'être heureux… C'est bon pour la santé, Stéphane Garnier, éditions Ideo
**Mieux savoir bien vivre, 52 astuces mentales pour ne pas passer à côté de sa vie, Rolf Dobelli, éditions Solar


                

La revue de presse

Avec 11 % de son PIB consacré à la santé, la France est dans le peloton de t...

Des prescriptions moins coûteuses, avec plus de génériques (notamment pour les...

La luminothérapie est aussi efficace que les antidépresseurs pour lutter contre la d...

Une nouvelle étude montre que les SDHI, ces pesticides destinés à é...

Un tribunal reconnaît une carence de l'État et considère que l’on a...

1 390 €, c'est le revenu mensuel moyen des agriculteurs en 2017, selon un rapport de l'INSEE (...