Urgent coronavirus : le geste à ne surtout PAS faire

"La prise d’anti-inflammatoires pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection", a déclaré le Ministre de la Santé le 14 mars dernier. À éviter donc absolument : l’Ibuprofène (Advil, Nurofen…), le Diclofénac (Voltarene), l’aspirine…
En revanche la préconisation du ministre en faveur du paracétamol est contestée par de nombreux médecins. Faire baisser la fièvre artificiellement, avec un médicament, serait dangereux. En effet la fièvre serait la première ligne de défense contre la propagation du virus dans les poumons.
"La fièvre peut avoir un effet bénéfique lors d’infections invasives sévères et il a été observé que des infections graves non fébriles (sans fièvre) étaient associées à une augmentation de la mortalité", dit la Haute Autorité de Santé.
Des études récentes ont montré que les médicaments anti-fièvre prolongent les symptômes de la grippe, retardent la résolution des symptômes de la varicelle et prolongent la durée des rhumes (rhinovirus) en aggravant les symptômes.

Les gestes simples à adopter : bonne alimentation, bon sommeil, activité physique douce et régulière.
Compléments alimentaires à privilégier en priorité : vitamine D et multivitamines de qualité (vitamine C, E et zinc).
Pour les personnes à risques : cure de propolis et de quercétine, huile essentielle (HE) de Ravinstara.
En cas d'infection : HE de Laurier noble.

Source : Santé Corps Esprit, par Xavier Bazin
 

La revue de presse

Prudence ! Il est techniquement possible de développer et produire un vaccin contre le Covid...

"Des pistes de recherche intéressantes" mais la plante "ne constitue pas pour...

Migraines, baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, risque d’embolie...

La défense du laboratoire Servier a tenté de démontrer l’absence de...

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau...

Des fruits pour commencer, puis des œufs et/ou des céréales complètes (...