Vêtements connectés, purificateurs, yoga ou brocolis : comment s’adapter à la pollution de l’air ?

Différents objets se sont développés ces dernières années avec la multiplication des pics de pollution…
- Les capteurs citoyens et mobiles permettent de mesurer en temps réel la qualité de l’air. C'est le cas par exemple de Plum Labs qui vient de lancer un appareil capable de mesurer le niveau d’humidité, la température, les particules fines, le dioxyde d’azote, l’ozone et les composés organiques volatiles.
- Des vêtements sensibles à la pollution de l'air (Invisible Dust), des bracelets informant du niveau de pollution ou un masque foulard destiné à filtrer la pollution de manière efficace (Wair).
- Le marché des purificateurs d'air est en pleine croissance. Il existe également des peintures dépolluantes à l'efficacité controversée.
- Des compléments alimentaires à base de sulforaphane, un antioxydant contenu dans le brocoli, seraient censés accélérer le temps d'élimination des particules polluantes dans le corps (A.R.O.).
Outre les objets, les techniques de renforcement de "l'intelligence du corps" apportent des bénéfices indéniables : yoga, Qi Gong et autres approches psycho-corporelles.

Source : Le Monde, par Anne-Sophie Novel
 

La revue de presse

L'environnement a été le marqueur des campagnes de Hamon et Mélenchon. Mais il...

Une batterie qui peut être retirée et branchée chez soi… Les nouveaux...

Leur taux de mortalité est passé de 5 % en 1995 à 30 % en 2015 avec jusqu'...

De meilleures performances cognitives pour les gens qui mangent du chocolat au moins une fois par...

Déclenchements "abusifs", épisiotomies "imposées", propos...

Il s'agirait d'une attitude défensive inconsciente, à des fins d'autoprotection. Le d...