Vers un tourisme plus responsable

Un tourisme éthique, durable et solidaire, c'est ce que proposent de plus en plus d'agences de voyage. Elles sont rassemblées depuis les années 2000 dans l'association ATR (Agir pour Tourisme Responsable). Au programme : respect de l’environnement, respect des populations locales en privilégiant les emplois directs locaux, en assurant des conditions de travail décentes, en participant financièrement à des projets de développement locaux. Le label est aujourd'hui certifié par Écocert.
D'autres organismes proposent des chartes parfois plus exigeantes mais sans véritable certification. C'est le cas de l'ATES (Association pour le tourisme équitable et solidaire), créée en 2006 : nombre de touristes limité à 12 par groupe, durée des séjours, information des voyageurs sur la situation économique, sociale, culturelle, environnementale et politique de la destination… C'est le cas aussi de VVE (Voyageurs et Voyagistes Éco-responsables), créée en 2007 autour d’un système de double charte : voyageurs et voyagistes.
Didier Jehanno et son association ABM (Aventure du bout du monde) conseillent aux personnes qui ont du temps devant elles de ne pas passer par des agences mais de voyager de manière indépendante. "Ce qui est important, c’est justement de faire soi-même sa propre trace, en se laissant porter par les événements. (…) Ce n’est pas inné, il faut du temps, de la patience, être souriant : c’est un comportement différent. Mais tellement plus empli d’humanité."

Source : Kaizen
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...