Vitamine A (Rétinol)

Qu'est-ce que c'est ?
Du latin "vita", vie, prolongé du suffixe "amine" qui est le nom d'un radical en chimie, une vitamine est une substance organique nécessaire à la réalisation de réactions chimiques indispensables au bon fonctionnement d'un organisme animal et donc humain.

La vitamine A a pour nom scientifique le "rétinol", car c'est dans la rétine qu'on l'a isolée la première fois. C'est une vitamine liposoluble (soluble dans les graisses). Elle est insoluble dans l'eau mais, absorbée par les graisses, elle est moins vite éliminée par l'organisme.

Quel rôle pour l'organisme ?
La vitamine A est l’une des vitamines les plus polyvalentes, participant à plusieurs fonctions de l’organisme :
- elle joue un rôle antioxydant,
- elle favorise la croissance des os et des dents,
- elle favorise l'hydratation de la peau, stimule la production de mélanine qui colore la peau, et protège contre les infections,
- elle favorise une bonne vision, particulièrement dans l’obscurité.

La carence en vitamine A, pratiquement inexistante dans les pays développés, peut provoquer la cécité.
La surdose de vitamine A est toxique, particulièrement pour le foie.
Carence et excès peuvent provoquer des effets semblables : maux de tête chroniques, nausées, douleurs abdominales, musculaires et articulaires, diarrhées, perte de l'appétit, dessèchement de la peau, des muqueuses et des yeux, conjonctivite, chute des cheveux, ostéoporose, hyperleucocytose (augmentation anormale du nombre de globules blancs dans le sang).

Apports nutritionnels recommandés
en microgrammes (millionièmes de grammes) par jour

- Nourrissons : 350 µg
- de 1 à 3 ans : 400 µg
- de 4 à 6 ans : 450 µg
- de 7 à 9 ans : 500 µg
- de 10 à 12 ans : 550 µg
- de 13 à 15 ans : 700 µg (hommes) / 600 µg (femmes)
- de 15 à 19 ans : 800 µg (hommes) / 600 µg (femmes)
- de 20 à 74 ans : 800 µg (hommes) / 600 µg (femmes)
- plus de 75 ans : 700 µg (hommes) / 600 µg (femmes)

Cas particuliers :
- Femme enceinte : 700 µg
- Femme allaitante : 950 µg

Où en trouver
Les aliments d'origine animale (viandes et poissons dont surtout le foie, œufs, produits laitiers…) contiennent du rétinol et des esters de rétinol.

Les végétaux (carottes, abricots, kakis, melons, mangues, épinards, patates douces, choux, courges, rutabaga, persil…) contiennent des caroténoïdes dont le plus important est le bêta-carotène, un pigment présent dans les végétaux de couleur foncée. Autrement appelés "provitamines A", ce sont des précurseurs du rétinol, ce qui signifie qu'ils peuvent être transformés en rétinol par l'organisme.
Ils sont beaucoup mieux assimilés si on les accompagne d'un peu de matière grasse : quelques gouttes d’huile d'olive sur les épinards, une ou deux noix avec un abricot. Contrairement au rétinol d'origine animale, ils ne présentent pas de risques de toxicité à haute dose car le corps ne convertit que la quantité de vitamine A dont il a besoin.

La revue de presse

Les fabricants tricherait sur les taux annoncés de goudrons, monoxyde de carbone et nicotine...

Une équipe française a mis au point un test permettant de mieux identifier les cas...

En France, seulement 20 % des enfants autistes suivraient une scolarité normale contre 70 %...

En période de froid humide, par des températures au-dessous de 0°C, les engelures...

Courir en ramassant des déchets : c'est le plogging, le nouveau sport à la mode en Su...

Le "MOOC BIO" démarre pour 8 semaines à partir du 16 avril prochain sur la...