Yi Jing : le grand livre du changement

Tirer le Yi Jing permet d'apporter des réponses concrètes à des questions très pratiques. Pour celle ou celui qui en accepte l'idée, il s'agit d'une aide pour se positionner dans le monde. Et donc un outil intéressant de développement personnel.

Viesaineetzen.com - Yi Jing : le grand livre du changement

Conçu il y a plusieurs millénaires pour répondre aux questions pratiques d'un monde rural, le Yi Jing semble avoir du sens encore aujourd'hui lorsqu'il répond de manière très concrète aux questions que nous nous posons.

Publicité

En savoir plus

Le premier livre chinois

Le Yi Jing s'est élaboré progressivement entre 1 200 et 200 av. J.C.
"C'est le livre pour lequel l'écriture chinoise a été inventée", explique Didier Goutman. "C'est également le plus vieux livre écrit dans une langue toujours actuelle. On connaît des livres plus anciens notamment dans les mondes sumérobabyloniens mais les langues ont complètement disparu."

D'origine paysanne et chamanique, le Yi Jing est au coeur d'une culture radicalement différente de la nôtre, qui considère que les choses sont en mouvement permanent. C'est une sorte de boussole dans un monde en perpétuelle transformation.
"La seule chose qui ne change jamais c'est que tout change toujours tout le temps", dit un texte du Grand Commentaire.

"Les occidentaux ont toujours tendance à considérer que leur logique est la seule possible et la seule existante. Le Yi Jing montre qu'il y a d'autres façons de construire une pensée culturelle élaborée. On peut du reste se contenter d'étudier le Yi Jing, le lire, le regarder… Juste pour l'ouverture intellectuelle."

Mieux se positionner
"Le Yi Jing sert à prendre des positions plus justes", explique Didier Goutman*, consultant en communication et en ressources humaines, spécialiste du Yi Jing. "Il sert à mieux comprendre les environnements dans lesquels on évolue, à mieux savoir comment on peut s'y insérer de la façon la plus harmonieuse possible. C'est un éclairage à la prise de position."
Concrètement, cela concerne des situations très concrètes : comment se comporter dans telle ou telle circonstance, quelle attitude adopter par rapport à telle ou telle personne… "Le Yi Jing est un facteur de lucidité".

Accepter l'idée
Pas besoin d'avoir un état d'esprit particulier ou d'adhérer à une croyance pour effectuer un tirage du Yi Jing.
"Mais si l'on veut en retirer quelque chose, il faut accepter l'idée qu'on puisse obtenir une réponse de cette manière, même s'il n'y a pas d'explication rationnelle occidentale capable de l'expliquer."

Quelle est la question ?
Lorsqu'on est décidé à consulter le Yi Jing, on a d'abord intérêt à être précis dans sa question. Il faut que ce soit une question qu'on se pose réellement. Problématiques relationnelles, décisions à prendre, comportements à adopter… Tous sont de bons supports.

"Pour vous donner des exemples, je pense à des tirages auxquels j'ai pu assister : "Est-ce que ça a un sens que j'accepte cette proposition de job ?" ou "Comment je fais pour bien m'entendre avec les enfants de ma compagne ?" ou encore "Quelle attitude adopter avec mon patron ?"."

Procéder à un tirage
Ensuite il y a deux manières différentes de procéder au tirage.
"L'une est une mécanique assez compliquée, avec 50 baguettes. L'autre est plus simple : on prend trois pièces de monnaie identiques, par exemple trois pièces de 1 euro et on les lance ensemble à six reprises. À chaque fois on a quatre positions possibles : 3 pile ; 3 face ; 2 pile, 1 face ; 2 face, 1 pile. On note le trait correspondant en commençant par le bas, selon un système de conversion simple."

Deux hexagrammes
Par convention on décide que : Pile = 2 et Face = 3.
À chaque tirage on additionne les chiffres correspondants et on obtient une somme comprise entre 6 et 9.
6 correspond au Yin accompli donc "mutant" (ou vieux Yin).
7 correspond au Yang naissant (ou jeune Yang).
8 correspond au Yin naissant (ou jeune Yin).
9 correspond au Yang accompli donc "mutant" (ou vieux Yang).
À chaque possibilité correspond un trait, continu ou discontinu. Les traits se notent dans l'ordre, de bas en haut. Lorsqu'on arrive à six traits, on obtient ce qu'on appelle un hexagramme. Cet hexagramme, dit "de situation" va induire un deuxième hexagramme dit "de perspective".

Une fois ces hexagrammes obtenus, on se reporte dans le livre à la table des 64 hexagrammes. On découvre alors leur nom et les conseils qui leur sont associés.

Interpréter la réponse
"Parfois les liens questions-réponses sont très faciles à faire. Parfois nettement moins", reconnaît Didier Goutman. "Cela dépend aussi de la clarté de la question ou de la complexité de la situation. Souvent quand des débutants posent des questions assez précises ils obtiennent d'emblée des réponses assez visibles."

Cependant pour tirer le meilleur parti d'une réponse du Yi-Jing, il vaut mieux petit à petit se plonger dans les bouquins ou même… faire appel à un expert.
"Tant qu'on n'a pas une vision claire des 64 hexagrammes, des relations entre eux, tant qu'on ne distingue pas pourquoi on a obtenu celui-là et pas les 63 autres, on n'est pas très sûr des éléments qu'on a récupérés. Plus on approfondit, plus on arrive à des niveaux d'analyse plus fins et plus on réduit la marge d'incertitude par rapport à la réponse."

Une réponse juste
Lorsque la réponse est éclairante, elle aide la personne à prendre conscience de quelque chose qui sans doute affleurait mais qui n'était pas complètement intégré.
"Sur les questions importantes, on a souvent plein d'hypothèses en tête. Elles sont les produits de notre désir, de nos peurs, de nos intuitions, de nos raisonnements. Ou elles ont été influencées par les gens à qui l'on a demandé conseil… Parfois on est un peu perdu au milieu de toutes ces hypothèses. Le Yi Jing est un très bon outil pour nous conduire vers une réponse juste, ici et maintenant, par rapport à tous les paramètres."

Parfois : effet retard
Il se peut que la réponse ne soit pas immédiatement parlante.
"Il arrive qu'on pose des questions à un niveau superficiel et que le Yi Jing réponde à un endroit plus profond qui est caché derrière. Parfois ii faut du temps pour faire le chemin jusqu'à cet endroit."

Une affaire de conviction ?
Mais dans tous les cas, pour Didier Goutman c'est une certitude, le Yi Jing fonctionne.
"Il s'agit d'une conviction née de beaucoup d'expériences. J'ai fait et accompagné beaucoup de tirages. Le Yi Jing répond de façon assez précise. Ce n'est pas très interprétatif. Pourtant jamais je n'ai vu un tirage où je me sois dit que la réponse n'avait aucun sens par rapport à la situation. Cela pose une question importante : comment c'est possible, d'où ça provient ? C'est cette question-là qui m'a toujours le plus fasciné. Je pense que le Yi Jing offre un point d'accès à une dimension invisible, un ordre sous-jacent. On n'est pas obligé d'y croire a priori mais il faut au moins être ouvert par rapport à cela."

 

*Auteur notamment de Le Yi Jing, éditions Eyrolles
Site de Didier Goutman : Yi Jing Conseil

Sources complémentaires :
Wikipédia : Yi Jing


                

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...