L'amour, c'est bon pour la santé

On parle bien plus souvent des difficultés de la vie à deux, que des bienfaits qu’elle procure.
Beaucoup d’études montrent que les gens mariés ou en couple souffrent moins de maladies cardio-vasculaires, de cancer, de dépression, de pneumonie, de grippe, de maladie du foie et des poumons.
Et oui, figurez-vous qu’en plus d’être agréable, aimer et faire l'amour c’est bon pour la santé !…

Vie saine et zen - L'amour, c'est bon pour la santé

Bien sûr pour bénéficier des nombreux avantages de la vie à deux, il ne suffit pas de vivre à côté de quelqu’un, il faut aussi et surtout que la relation se passe bien.

Publicité

Attention au stress conjugal !
Un exemple : d'après une étude parue dans le "British Medical Journal" les patients ayant vécu un "événement coronaire sévère" ont trois fois plus de chances d’en connaître un deuxième si leur relation de couple n’est pas épanouissante.

Le stress conjugal serait deux fois plus nocif que le stress au travail. Lucy Vincent, docteur en neurosciences, va même jusqu’à dire que l’ "absence de relation de couple ou l’existence de mauvais rapports constituent un risque aussi élevé pour la santé que le tabac et l’alcoolisme".

La qualité des rapports de couple a des effets positifs immédiats sur le rythme cardiaque et la pression artérielle. Les couples qui fonctionnent bien sont moins sensibles au stress de la vie courante. Et comme le stress a un effet direct sur les maladies cardio-vasculaires et qu’il inhibe l’activité du système immunitaire, plus on est stressé et plus on est malade.

Vie saine et zen… À deux
Vivre à deux oblige très souvent, et sans que cela soit une contrainte désagréable, à adopter des règles de vie différentes. Les couples ont, en général, une vie plus saine, d’un point de vue alimentaire et hygiénique, que les célibataires. Qui dit vie plus saine, dit vie meilleure. On mange mieux, on dort mieux, etc… Et par voie de fait, on est moins malade.

Le sexe c'est bon pour la santé physique et morale
Selon Jocelyne Robert, sexologue, "on devrait considérer la sexualité au même titre que la bonne nourriture, l’air pur, l’exercice physique" car oui, le sexe est bon pour la santé physique et morale. Une vie sexuelle épanouie peut soulager l’insomnie, diminuer les crampes menstruelles, augmenter la circulation sanguine, protéger le système cardio-vasculaire, et renforcer le système immunitaire.

Des mécanismes hormonaux qui font du bien
Lors d’un rapport sexuel, il se passe de nombreuses choses sur le plan hormonal dans notre corps.
Tout d’abord, la dopamine, dite molécule du plaisir, nous apporte un sentiment d’euphorie, celui que l’on ressent lorsqu’on désire intensément quelqu’un. La dopamine a pour effet d’augmenter la circulation du sang dans les organes sexuels, elle déclenche l’érection et la lubrification vaginale.
Puis vient le tour de l’ocytocine, c’est l’hormone de l’attachement.
Et au moment de l’orgasme, ce sont les endorphines qui prennent le relais. Cette hormone calme et apaise, elle prédispose à la détente et au sommeil, elle soulage la douleur et diminue l’anxiété, elle permet donc de lutter contre la dépression.

Le sexe, ça rend beau
Certains scientifiques ont montré que les femmes qui ont des rapports sexuels fréquents produisent un grand nombre d’oestrogènes. Cette hormone rend les cheveux brillants et donne la peau douce.

D’un point de vue général, faire l’amour peut améliorer votre silhouette. Vous brûlez des calories.
Toutefois ne vous emballez pas. Si "petit rapport bâclé" vous n’éliminerez pas plus de 50 kcal, mais si vous faites des efforts, vous pourrez perdre jusqu’à 300 kcal.
Et plus vous mettrez de cœur à l’ouvrage, plus vous transpirerez. Bonne nouvelle ! La transpiration améliore très nettement l’aspect général de la peau puisqu’elle nettoie les pores. Du coup, le risque de dermites, démangeaisons et imperfections cutanées est réduit.
Bien évidemment, plus votre câlin est rythmé et acrobatique, plus vos muscles abdominaux, fessiers, ainsi que ceux des cuisses et du dos seront sollicités (il vous faudra tout de même de longues heures de câlinous avant d’avoir un corps d’athlète grâce au sexe).

Que les célibataires esseulés se rassurent, beaucoup de couples battent de l’aile et ne bénéficient donc pas de tous les bienfaits d'une relation harmonieuse. Comme le dit l'expression : il vaut mieux être seul que mal accompagné.

50 à 300 kcal

sont dépensées
par l'organisme
lorsque
nous faisons l'amour


45 %

moins de risques
de faire une crise cardiaque
pour les hommes qui font l'amour
deux fois par semaine


144

c'est le nombre moyen
de rapports sexuels
des français
par an




                

La revue de presse

390 plages et 102 ports de plaisance se retrouvent ainsi labellisés Pavillon Bleu en 2017....

Agriculture biologique, permaculture, agriculture durable, il existe plusieurs stratégies...

Le bois, ce serait la nature, ce serait renouvelable, beau et propre… Les pratiques de...

En tête du classement : Andorre, l’Islande et la Suisse. L'Australie décroche la...

Jusqu'à 21 % d'obèses en France en 2030 et 47 % aux États-Unis si rien n'est...

Le syndrome d'épuisement professionnel ou burn-out fait aujourd'hui l'objet d'une fiche-m...