Cette année, je reprends une activité physique !

Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport !
Mais comment faire ? Quel sport pratiquer ? Comment gérer ma forme actuelle aux antipodes de celle d’il y a vingt ans ? Pratiquer dans mon coin ou m’inscrire dans une structure ? Et la compétition ? Les horaires, les transports ?…
Les conseils de Bruno Le Natur, kinésithérapeute spécialiste du sport de haut niveau.

Vie saine et zen - Cette année, je reprends une activité physique !

Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport !
Mais comment faire ? Quel sport pratiquer ? Comment gérer ma forme actuelle aux antipodes de celle d’il y a vingt ans ? Pratiquer dans mon coin ou m’inscrire dans une structure ? Et la compétition ? Les horaires, les transports ?… Les conseils de Bruno Le Natur, kinésithérapeute spécialiste du sport de haut niveau.

Publicité

Au moment de reprendre une activité physique, de nombreuses questions semblent rendre le passage à l'acte impraticable. Généralement nous remettons à l’année prochaine. Mais non cette fois-ci, c'est la bonne ! Alors voici quelques conseils pratiques.

Si je vous dit : "c'est décidé, cette année, je reprends une activité physique" quelles précautions dois-je prendre ?
Bruno Le Natur : En premier lieu, félicitations, l’activité physique est excellente pour le corps, pour les muscles (dont le cœur), autant que pour l’esprit, mais il doit être pratiqué avec raison…
La reprise d’activité sportive, principalement quand elle suit une longue période d’inactivité, nécessite un bon encadrement avec quelques règles simples et du bon sens.

- La première est de consulter un médecin pour avoir un feu vert médical…

- La deuxième est de se souvenir que ses performances ne sont plus les mêmes qu’avant. Partez en ayant en tête le fait que vos performances se situeront à  - 60 % !... Je sais c’est déprimant, mais vous vous éviterez des soucis !

- La troisième : se faire plaisir sans se blesser. Pour cela, s’échauffer, travailler progressivement à son rythme, puis s’étirer ! Et s’hydrater !

- La quatrième : bannir de son esprit toute idée immédiate de compétition. Sans un entraînement suffisant, c’est une autoroute vers l’échec.

Dans l'hypothèse où j'aie pris un peu de poids pendant ma période d'inactivité, je peux reprendre sans problème ?
BLN : Il est assez conseillé de reprendre l’activité physique après un petit régime alimentaire (moins 2 ou 3 kilos suffisent !). Ces kilos superflus agissent sur les articulations et principalement sur le cartilage, qui les tapisse. Ce cartilage, tout un chacun en a entendu parler : son usure est responsable de l’arthrose (et de ses douleurs !).

Seuls des efforts d’au moins 45 minutes permettent de "taper" dans le mécanisme d’élimination des graisses, c’est donc l’objectif durée de la reprise !

Maintenant ça y est ! Je suis prêt psychologiquement et j'ai un peu maigri... Je peux foncer ?
BLN : Doucement ! Une bonne reprise devra impérativement être lente et progressive, sans accélération ni blocage de ses segments de membres (bras/avant-bras ou cuisse/jambe) ou de ses articulations, en augmentant régulièrement son activité cardio-respiratoire.

Idéalement, allez vers des séances de 45 minutes ou plus par tranches de 10 à 20 minutes en fonction de votre forme initiale. Si vous travaillez sur des appareils, débutez par des résistances du tiers du maximum proposé.
Buvez régulièrement de petites gorgées, la sensation de soif montre que vous êtes déjà déshydraté !
Respectez votre corps, il vous en sera gré.

Quelles sont à votre avis les meilleures activités ?
BLN : Il faut trouver une activité gérable sur le plan cardio-respiratoire, sur le plan articulaire, et facilement réalisable. Les mêmes activités physiques reviennent de manières récurrentes : natation, jogging, salle de fitness !...

Laquelle placez-vous en premier ?
BLN : La meilleure, incontestablement, reste la natation (quand on aime et sait nager !). Ses avantages sont nombreux : corps en décharge partiel dans l’eau (peu de contraintes articulaires), bassins municipaux avec certaines longueurs (25, 33 ou 50 mètres), d’où la possibilité de fractionner ses efforts pour progresser à son rythme. Mais elle a deux inconvénients majeurs : les horaires doivent convenir et… il faut s’exposer en maillot de bain, ce qui peut parfois mettre mal à l'aise !

71 %

de français pratiquent
au moins une activité sportive


18 millions

de français font du vélo,
(première discipline en France)


82 %

des arts martiaux se pratiquent
au moins une fois par semaine




                

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...