Le cartable : les enfants en ont plein le dos !

Depuis des années, les parents dénoncent ce fardeau lourd à porter. Alors qu’il ne devrait pas dépasser 10 % du poids d’un enfant, le cartable pèse en moyenne 7,5 kg. Résultat : des douleurs dorsales de plus en plus fréquentes. Heureusement, des écoles et des médecins se mobilisent.

Vie saine et zen - Le cartable : les enfants en ont plein le dos !

Parmi les achats de la rentrée, le cartable de nos enfants est un véritable casse-tête. Pour eux, il doit être esthétique, pour nous il doit être léger (voir : Les cartables écolos de la rentrée). Et quand nous parvenons à les convaincre du bien fondé de ce choix, les écoles ne suivent pas toujours la tendance, imposant des fournitures scolaires bien trop lourdes.

Publicité

Premiers touchés : les collégiens
Lors d’une opération de pesée menée en 2007, la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) a constaté que nos enfants portaient de 3 à 4,5 kg de manuels et 2 kg de fournitures.
Les plus touchés sont les collégiens. Ils suivent plus de matières et ont par conséquent plus de livres et de cahiers. "Or, porter 8 kg pour un adolescent, correspond à 20 kg pour un adulte". Cette comparaison faite par Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, fait froid dans le dos.

Les parents prennent les devants
L’association constate des pratiques aberrantes. "Certains enseignants exigent des grands cahiers pour y coller des photocopies au lieu d’utiliser le manuel de l’école. Ca alourdit les cartables pour rien !" Le président de la FCPE n’hésite d’ailleurs pas à peser les sacs de ses enfants puis à enlever des livres s’ils sont trop lourds.
"J’ai aussi connu des parents dont l’enfant, se plaignant d’un mal de dos, a obtenu de son kinésithérapeute une lettre le dispensant de porter des charges lourdes. Son école a dû lui fournir ses livres en double." Une solution extrême mais parfois nécessaire pour alerter les établissements scolaires.

Le cartable s’est mis à dos les médecins
Les médecins sont très sensibles au sujet. Dans leurs cabinets défilent des enfants souffrant de contractures musculaires. Daniel Ribaud-Chevrey, kinésithérapeute, président de l'association Grandir en France et animateur de la campagne "M ton dos", a rencontré "une fillette de 12 ans, pesant 22 kg et portant un cartable de 13 kg. C’est mauvais pour son dos, ses cartilages ne sont pas ossifiés. Pour un garçon du même âge et pesant 45 kg, ce serait encore plus dangereux car son cartilage est plus fragile."
Comme solutions, il propose un cartable allégé de son contenu, n’excédant pas 10 cm de profondeur, mais également "le redressement en position assise et le développement des activités physiques et sportives" pour lutter contre les problèmes de dos.

Deux livres valent mieux qu’un
Longtemps désigné comme "la" solution, le cartable à roulette n’a plus la cote. Il pèse 2 kg vide, alourdissant le poids porté par l’enfant lorsqu’il ne peut pas le faire rouler. Et il affronte souvent des escaliers ! Par conséquent, gardons le bon vieux sac à dos et privilégions l’achat de cahiers plus petits et de classeurs souples pour l’alléger.
Pour beaucoup, le remède réside également dans l’acquisition de manuels scolaires en double, avec soit des casiers pour les laisser à l’école, soit des salles dédiées à une matière, où les enseignants peuvent les entreposer. "Les cartables pèsent ainsi 3 kg de moins", précise Jean-Jacques Hazan. "Mais ça demande de l’organisation."

Les nouvelles technologies au service d’un cartable "light"
De nombreux établissements ont choisi de miser sur les nouvelles technologies. Du CD-rom à l’e-book, tout y passe. Dans les Alpes-Maritimes par exemple, les collégiens seront tous pourvus d’une clé USB à la rentrée, sur laquelle figureront de la documentation et des liens vers des sites internet pour approfondir leurs connaissances. Chaque classe sera équipée d’un ordinateur, d’un TBI – tableau blanc interactif – et d’un vidéoprojecteur.
"On met également en place un espace numérique de travail : c’est un intranet qui liste les devoirs à faire et propose les manuels scolaires du tronc commun en version numérique" précise Dorothée Pophillat, chef du service de la vie scolaire du conseil général des Alpes Maritimes. Les élèves auront uniquement besoin d’un cahier.

Dans le futur, nous pouvons imaginer qu’une tablette électronique remplacera les fournitures scolaires. Pour autant, tout ne sera pas réglé. Comme le souligne Daniel Ribaud-Chevrey, "rester assis pendant 8 heures crée également des disparités fonctionnelles." La prévention des problèmes de dos devra donc s’attaquer à la fois au poids du cartable et à la position assise maintenue trop longtemps.

10 %

du poids d'un enfant,
c'est ce que devrait peser
au maximum
un cartable


1 sur 4

enfants risque de souffrir du dos
à cause du poids d'un cartable
et/ou de la durée de la position assise à l'école


90 %

des parents
sont préoccupés
par le poids excessif
du cartable de leur enfant




                

La revue de presse

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés...

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le...

Bouffées de chaleur, problèmes d'humeur ou d'insomnie… Les symptômes qui...

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de...

Comment trouver le financement des 100 milliards $ par an promis à partir de 2020 aux pays...

Les cadeaux de Noël faits maison ont l'intérêt d'être originaux, é...