Initiative - Planter des arbres pour améliorer la vie

La déforestation perturbe le cycle de l'eau, provoque la destruction des habitats de nombreuses espèces animales, dérègle le climat et a des conséquences néfastes sur les activités humaines. Elle a été qualifiée d'alarmante par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) en 2005. Heureusement, des hommes et des femmes agissent au quotidien pour changer la donne. C'est ainsi qu'est née une initiative internationale, Trees&Life...

Vie saine et zen - Initiative - Planter des arbres pour améliorer la vie

C’est quoi ?
Trees&Life est un programme d’actions pour les Hommes et l’environnement, agissant par le biais de la reforestation communautaire. Lancé en 2009, il vise les régions du monde affectées par les dérèglements climatiques et s’allie à un réseau international de chercheurs. Son objectif : planter 15 milliards d’arbres en 10 ans.

À l’initiative de qui ?
Kinomé, une entreprise française à vocation sociale fondée en 2005, spécialisée dans la revalorisation durable des forêts par leur plantation à grande échelle. Elle se positionne sur le conseil et l'assistance à maîtrise d'ouvrage pour les entreprises, la recherche appliquée au service du développement, et la gestion de projet de reforestation et de déforestation évitée.

Avec l’aide de qui ?
Composée d’ingénieurs agronomes et forestiers, l’équipe s’associe aux ONG locales pour profiter de leur expérience et les impliquer.

Le programme tente également de faire participer les PME et grands groupes, en leur faisant prendre conscience de leur part de responsabilité dans la déforestation.

Enfin, dans son optique d’optimisation de la mise en valeur de la nature et de ses bienfaits pour les Hommes, il implique des laboratoires scientifiques.

Comment ça marche ?
Trees&Life veut agir sur les principaux leviers de la déforestation de l’endroit où il se met en place. Cependant, d’un pays à l’autre les lois diffèrent et il est important de s’associer aux ONG locales pour comprendre les réels besoins de la population.

L’ambition est de planter des arbres utiles qui permettront aux populations locales de vivre mieux. Les villageois déterminent la variété d’arbre et l'endroit où il sera planté. L’essentiel n’étant pas d’empêcher la déforestation à tout prix et de faire perdre leurs emplois à des paysans qui travaillent en coupant des arbres, mais de la faire reculer en créant des alternatives. Par exemple en plantant des arbres fruitiers qui pourront être à l’origine de commerces, ou des pépinières à entretenir par les populations locales etc.

Le programme repose aussi sur la récupération des eaux de pluie. Du barrage de sable à l’empilement de pierres, ces procédés permettent de stocker l’eau et de la réinjecter dans le sol.

Enfin, si la législation de l’Etat le permet, il est possible d’opter pour un état juridique de la forêt afin de permettre aux populations locales de se réapproprier les ressources naturelles de façon durable. On parle alors de "la création de Réserves Naturelles Communautaires", c'est un des principaux objectifs de ce programme.

Qu’ont-ils fait ?
Initiative encore récente, elle n’est établie pour le moment qu’au Sénégal. Depuis 2009, beaucoup d’actions ont été menées, de la plantation d'arbres à la création de Réserves Naturelles Communautaires. Collaborant avec l’ONG locale Mozdahir Développement, un travail de plantation d’arbres à grande échelle et d’éducation de la population est en train de se faire.
D’ici 2012, 20 millions d'arbres devraient être plantés, 100 000 ha de forêts protégés, et 130 000 personnes devraient en bénéficier.

Que font-ils ?
Trees&Life compte s’étendre encore au Sénégal, et à l'horizon 2012 dans d’autres pays, comme l'Inde, le Brésil et l'Équateur.

Les objectifs pour demain ?
Les objectifs qui motivent ce programme à long terme sont d’améliorer les conditions de vie des gens qui habitent les zones touchées par le dérèglement climatique et la déforestation, améliorer le climat, et créer une nouvelle économie centrée sur l’Homme et ses besoins fondamentaux.
Il s'agit de mettre en place un système économique en accord avec les besoins fondamentaux de l'Homme et de la nature, par la préservation de cette dernière.

Comment les aider ?
Les ONG locales sont les maîtres d'oeuvre du programme Trees&Life.

Aujourd’hui, les laboratoires scientifiques peuvent devenir des partenaires locaux pour contribuer à suivre les impacts du projet.
Quant aux entreprises, elles peuvent acheter des arbres ou du crédit carbone.

Les membres du programme réfléchissent à l’aide que pourraient apporter les particuliers. Des systèmes d’achats d’arbres sur Internet sont en discussion, ou bien même à l’avenir l’organisation de voyages solidaires pour aider à la plantation.

 

Sources :
Trees&life
Kinomé
Planetoscope
Galerie publique de Trees&life
Les Echos
Pascale Leportier, ingénieure agronome de Kinomé et chargée des relations presse.


                

La revue de presse

Prudence ! Il est techniquement possible de développer et produire un vaccin contre le Covid...

"Des pistes de recherche intéressantes" mais la plante "ne constitue pas pour...

Migraines, baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, risque d’embolie...

La défense du laboratoire Servier a tenté de démontrer l’absence de...

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau...

Des fruits pour commencer, puis des œufs et/ou des céréales complètes (...