Cette année, je commence le Yoga Bikram

Pour ceux qui pensent que le yoga est une discipline tout en douceur, le Yoga Bikram est là pour vous prouver le contraire ! En effet, c’est une pratique sportive qui allie yoga, gymnastique et… chaleur ! Partons à la découverte de cette discipline.

Vie saine et zen - Cette année, je commence le Yoga Bikram

Je me rends dans un des deux centres de Yoga Bikram à Paris et me prépare à 1h30 de combat avec moi-même pour bien vivre les 40°C ambiants.

Publicité

En savoir plus

D'où vient le Yoga Bikram ?

Cette variante contemporaine du yoga classique a été mise au point en Inde par Bikram Choudury, ancien haltérophile et adepte de yoga.
Après une sérieuse blessure au genou, il crée une série de 26 poses provenant du hatha yoga qui lui permettront de se remettre rapidement sur pied.

Il fonde ensuite sa première école en Californie où il forme encore aujourd’hui tous les enseignants de Yoga Bikram à travers le monde.
Ainsi, depuis les années 70, de nombreuses célébrités ainsi que des athlètes vont suivre assidument ses enseignements.

À la découverte du "Sauna Yoga"
Un petit briefing est de rigueur avant de démarrer ce type d'activité. Cardiaque, asthmatique, jeune opéré ou femme enceinte s'abstenir ! Rassurant…
Ensuite, Shelly, le professeur, conseille de se mettre en tenue (tenue légère exigée) et de passer 10 minutes avant le cours dans la salle pour s’acclimater à la chaleur.

Au départ, c’est surtout l’odeur de transpiration qui me perturbe. La diffusion d’huiles essentielles essaie tant bien que mal de la masquer.
L’entrée de Shelly dans la salle, son micro-casque à l’oreille et son ton décidé, décourage vite toute tentative de fuite.

Quand faut y aller, faut y aller
Dès la première des 26 positions, on comprend tout de suite que le cours ne va pas être de tout repos. Ce qui me rassure, c’est que les 15 autres personnes du cours n’ont pas l’air affolé. Je devrais donc y arriver.

Shelly m’explique que toutes les postures s’enchaînent de façon logique pour que l’intégralité du corps soit détendu. Pour éviter de tourner de l’œil, elle conseille de bien respirer par le nez et insiste sur le fait de ne pas aller plus loin que ses limites.

Il ne me faut pas plus de 10 minutes, pour sentir des gouttes de sueur perler le long de mes joues : mes limites vont vite être atteintes, je le sens. Et puis, étonnamment, l'état de concentration dans lequel je suis pour ne pas perdre pied m'aide à trouver des forces. Je suis loin de la souplesse des autres élèves mais je sens que je peux y arriver. Mon voisin me confie d’ailleurs que cela ne fait que 2 mois qu’il en fait et je le vois capable de réaliser des postures incroyables.

Difficile mais bénéfique
Ce qui peut paraitre comme une séance de torture a évidemment des effets bénéfiques, sinon il n’y aurait pas tant de monde dans la salle !

Marine Ochin, directrice du centre, m’affirme que le Yoga Bikram a de multiples vertus. Accessible à tous (il n’est contrindiqué que pour les personnes cardiaques et les femmes enceintes), cette discipline permet surtout de se muscler, d’éliminer les toxines et de se détendre. C’est également conseillé pour combattre le mal de dos et soigner des blessures musculaires. D’ailleurs dans mon cours une femme avec une attèle au genou me le confirme.
Les postures, mais aussi la chaleur, agissent sur la concentration et aident à retrouver un bien-être général. Pratiqué de façon régulière, cela renforce même le système immunitaire.

En effet, à la fin du cours, après avoir repris mes esprits et bu 1 litre d’eau (très important de se réhydrater), j’ai l’impression de m’être vidée. Pendant 1h30, je n’ai pensé à rien d’autre qu’à mon corps. Il fait tellement chaud et les postures sont si physiques que l’on est obligé de l’écouter. Ainsi j’ai eu la sensation de faire le vide autour de moi et d’être totalement déconnectée.

"Il faut compter trois séances pour commencer à y trouver du plaisir et en ressentir les bénéfices, explique Marine. Ensuite, c'est tellement agréable que certaines personnes viennent tous les jours."

Une discipline contestée
Toutefois, la méthode fait débat dans le milieu du yoga. La chaleur accélèrerait artificiellement la souplesse et le travail du corps serait moins progressif qu’avec le yoga traditionnel.

Mira Mahesh, professeur, attachée à la Fédération française de hatha yoga estime que le Yoga Bikram n’a de yoga que le nom. Pour elle, yoga hatha et Yoga Bikram, c’est comme comparer de la danse classique avec de l’aérobic. "Je ne critique pas le Yoga Bikram, il en faut pour tous les goûts. Mais une discipline où le but premier n’est pas l’apaisement et la méditation ne peut être du yoga."

Maintenant que vous savez tout sur cette discipline, il ne vous reste plus qu'à passer le cap de l'odeur et du prix, avant d'aller la tester. C'est toujours mieux de se faire sa propre opinion.

 

Pour pratiquer à Paris, il y a le Centre de Yoga Bikram Paris (25 € le cours ; 140 € le mois) ; 
à Marseille, c'est le Bikram Yoga Marseille (19 € le cours ; 120 € le mois)



Commentaires

ça change du Hatha Yoga et

ça change du Hatha Yoga et autres Kundalini Yoga ! Mais effectivement je pense que dans le cas du Yoga Bikram, il s'agit plus d'un argument commercial que d'une réelle pratique Yogi. Certes tous les types de yoga ne sont pas tournés vers la contemplation pure, certains sont plus "énergiques" que d'autres. Mais de là à ne "plus en pouvoir" au bout de 10 minutes, je pense qu'il y a une limite ! :)

La revue de presse

L'environnement a été le marqueur des campagnes de Hamon et Mélenchon. Mais il...

Une batterie qui peut être retirée et branchée chez soi… Les nouveaux...

Leur taux de mortalité est passé de 5 % en 1995 à 30 % en 2015 avec jusqu'...

De meilleures performances cognitives pour les gens qui mangent du chocolat au moins une fois par...

Déclenchements "abusifs", épisiotomies "imposées", propos...

Il s'agirait d'une attitude défensive inconsciente, à des fins d'autoprotection. Le d...