Les édulcorants, ça peut être bon !

Depuis une vingtaine d’années, les édulcorants font partie de notre vie quotidienne. Pourtant, aussitôt prononcé, le mot "édulcorant" attire les regards méfiants. Synonyme de "chimique" donc dangereux pour la santé, ils ont mauvaise réputation. À tort ou à raison ?

Vie saine et zen - Les édulcorants, ça peut être bon !

Un édulcorant, qu’il soit naturel ou de synthèse, est simplement une substance ayant un goût sucré.
Une canette de boisson light, un yaourt ou des biscuits allégés, une sucrette dans le café… Les édulcorants sont devenus populaires car ils ont, pour une partie d’entre eux, une valeur nutritive faible, voire nulle. Le goût sucré reste, les calories disparaissent !

Publicité

Les édulcorants de synthèse
Il y en a de deux sortes :
- Les édulcorants intenses ont un pouvoir sucrant élevé, 100 à 600 fois plus que le sucre : saccharine, aspartame, acéculfame K, sucralose… Consommé en faible dose, ils ont un apport calorique faible.
- Les édulcorants dits de charge ou "polyols" se trouvent notamment dans nos chewing-gums et nos bonbons : sorbitol, mannitol, isomalt, maltitol, lactitol, xylitol… Ils contiennent environ 4 calories par gramme.

Un danger pour la santé ?
Depuis un siècle les scientifiques s’intéressent aux édulcorants et pourtant les nombreuses études menées, bien souvent contradictoires, n’ont jamais permis de statuer définitivement sur les risques qu’ils présentent.

Premier suspect : l’aspartame, très utilisé dans les produits "lights". Il est accusé de provoquer des tumeurs au cerveau, de favoriser l’apparition de la sclérose en plaques, ou encore de développer les crises d’épilepsie.
Par mesure de précaution, la saccharine et le cyclamate sont vivement déconseillés aux femmes enceintes et au moment de l’allaitement.

À défaut de consensus sur leur impact négatif, les scientifiques considèrent toujours les édulcorants de synthèse avec suspicion et surveillent de près leurs effets secondaires.
La prudence incite à les consommer avec modération. Comme ils ont un fort pouvoir sucrant, il suffit de prendre des quantités minimes.

Les alternatives naturelles
L'autre solution est de se diriger vers les édulcorants naturels qui restituent parfaitement le goût du sucre. Quelques exemples…

- La stévia
Nouvelle star des édulcorants naturels, son utilisation a été autorisée en France il y a tout juste un an. Elle sucre 200 fois plus que le sucre classique mais ne contient aucune calorie. Alors forcément, les lobbies de l’aspartame craignent la fameuse stévia !

- Le miel
Bourré de vitamines B et C et de minéraux (calcium, magnésium, zinc, fer, cuivre), le miel est totalement naturel. Son pouvoir sucrant est plus important que celui du saccharose. Son apport calorique est plus faible.

- Le sirop d’érable
Fait à partir de la sève de l’érable à sucre, c’est un produit naturel qui ne contient ni colorant ni additif. Il est riche en minéraux.

- Le sirop d’agave
Extrait de la sève d’un cactus mexicain, il est surnommé "l’eau du miel" par les Aztèques. Il possède un goût neutre, un pouvoir sucrant plus fort que le saccharose, et un index glycémique bas.

- Les sirops de céréales
Fabriqués à partir de blé, de maïs, d’orge et de riz, leur goût est neutre et ils sont moins caloriques que les sirops d’agave et d’érable.

- Le fructose
Conseillé aux diabétiques, cet édulcorant naturel est surtout présent dans les fruits. Il a un fort pouvoir sucrant et contient peu de calories.

- La caroube
Le fruit du caroubier, originaire de Syrie, est très apprécié dans le bassin méditerranéen depuis des milliers d’années. Il est souvent utilisée en accompagnement des régimes, c'est l’édulcorant le plus riche en calcium et en fibres.

- Le kitul
Il est issu de la tige des fleurs d’un palmier. Au Sri Lanka, la sève de kitul est à la fois utilisée pour faire des pâtisseries et pour limiter la consommation de sucre. Le kitul est riche en vitamine B1, B12, C, fer et calcium.

Les édulcorants naturels sont conseillés aux diabétiques. Ils permettent une gestion efficace de la prise de sucre. Pour ceux d’entre nous qui font attention à leur poids, ce sont les meilleurs amis de l'équilibre alimentaire.
On peut avoir le bec sucré et rester en bonne santé !

200 fois

plus que le sucre,
c'est le pouvoir sucrant
de la stévia et de l'aspartame


8

morceaux de sucre
dans une canette
de soda de 33 cl


1981

date d'autorisation
de l'aspartame
en France




                

La revue de presse

L'annonce d'étendre l'obligation de 3 à 11 vaccins en janvier 2018 est...

Trop de sel, pas assez de fibres, toujours plus de produits transformés et de complé...

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les...

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert...

44 % des enseignes ne respectent pas l'interdiction de la vente en libre-service des pesticides,...

Les espèces de vertébrés reculent massivement, à la fois en nombre d'...