Le miel, un aliment médicament

Il a des qualités qu'on redécouvre aujourd'hui : reminéralisant, antiseptique et cicatrisant pour soigner les plaies.
Les femmes l'utilisent aussi comme produit de beauté à l'instar des Romaines et des Grecques de l'Antiquité qui prenaient des bains au lait et au miel. Alors ? Notre "lune de miel" avec le miel serait-elle enfin arrivée ?

Vie saine et zen - Le miel, un aliment médicament

Depuis la préhistoire on connaît et on utilise le miel.
Chez les Égyptiens, il sert à embellir la peau et embaumer les morts.
La Bible et le Coran font l'éloge de ses vertus comme aliment précieux et nourrissant.
Chez les Masai, le prix de la future mariée se paye en miel. En Ethiopie, on prépare du vin de miel à l'occasion des mariages…

Publicité

En savoir plus

Le miel vient des fleurs

Pour attirer les abeilles, les fleurs secrètent le "nectar", une solution composée d'un mélange de sucres et autres substances secondaires. Les abeilles aspirent ce nectar par leur trompe et le stockent dans leur "jabot". Elles peuvent aussi récolter le "miellat", excrément sucré des pucerons, qu'elles utilisent de la même manière que le nectar.

Digéré et stocké
Après avoir visité plusieurs fleurs et rempli leur jabot, elles rentrent à la ruche, puis déposent leur chargement dans la bouche d'autres abeilles ouvrières, qui l'aspirent puis le recrachent. Le nectar, ainsi mêlé à de la salive et à des sucs digestifs est rangé ensuite dans des alvéoles et va se transformer en miel.

Près de ces alvéoles, la température est généralement d'environ 35 °C et grâce à l'aération de la ruche par les ventileuses, l'eau contenue dans le miel s'évapore. Quand la teneur en eau atteint près de 20 %, les abeilles scellent l'alvéole d'un opercule de cire : le miel est "mûr", il ne fermentera pas.

Des réserves pour l'hiver
Les abeilles ont maintenant à leur disposition une réserve alimentaire dans laquelle les bactéries ne peuvent pas se développer et dont la conservation est garantie. Cette réserve fournit l'approvisionnement des abeilles quand il n'y a pas de fleurs.

De l'eau et du sucre
Le miel contient :
- 15 à 20 % d'eau. S'il a une teneur en eau supérieure à 23 %, il risque de fermenter. Une faible teneur en eau est donc essentielle.
- 75 à 80 % de sucre dont 70 à 75 % de glucose et fructose, deux sucres simples qui ne nécessitent aucune digestion et qui sont facilement et directement assimilés par le corps.
- 1 à 5 % de substances diverses : vitamines, oligoéléments, grains de pollen, substances aromatiques et pigmentaires spécifiques à chaque miel qui lui donnent sa couleur propre. L'arôme, le goût et la couleur du miel dépendent des plantes où les abeilles ont récolté le nectar.

Le glucose du miel peut cristalliser. Le miel devient alors solide. C'est un processus naturel, il n'existe aucune différence de valeur nutritionnelle entre le miel solide et le miel liquide.

Certaines sortes de miel sont opaques en raison de leur teneur en pollen. Cette présence de pollen accentue les propriétés nutritives du produit. On trouve aujourd'hui du miel filtré à froid et dont le pollen n'a pas été éliminé.

À conserver dans un endroit sec et frais
À température ambiante (18°C à 24°C), il peut être conservé un an ou deux. En cas de chaleur prolongée, il est préférable de le mettre au réfrigérateur.
D'une manière générale, il ne faut pas le placer près d’une source de chaleur et il faut vérifier que le contenant soit toujours bien fermé.
Le miel non pasteurisé devrait être conservé à environ 10°C, voire au réfrigérateur, car il est plus susceptible de fermenter.

Les différentes variétés de miel
Il y en a pour tous les goûts. Comme les vins, les miels ont leurs terroirs et leurs "crus".

- Miel d'acacia (jaune or, clair et transparent) : presque toujours liquide ; une saveur très douce et relativement neutre ; idéal pour sucrer les boissons froides ou chaudes (particulièrement les biberons du nourrisson).

- Miel d'aubépine (ivoire, légèrement ambré) : onctueux et très parfumée ; saveur douce et agréable.

- Miel de bruyère (brun foncé tirant sur le roux) : sirupeux, très épais, finement cristallisé ; saveur forte de caramel, un peu âpre et amère ; très riche en matières minérales, utilisé pour la fabrication du pain d'épices.

- Miel de châtaignier (ocre jaune foncé) : assez épais à cristallisation assez fine ; saveur très relevée peu agréable avec une certaine âcreté et un arrière-goût légèrement amer ; riche en matières minérales.

- Miel d'eucalyptus (jaune assez foncé) : pâteux à granulation fine ; saveur assez prononcée et agréable.

- Miel de lavande (blanc à doré) : onctueux à granulation fine ; saveur fine caractéristique et très agréable ; très prisé, souvent considéré pour son goût comme l'un des meilleurs miels qui soit.

- Miel d'oranger (jaune doré et transparent) : fluide à onctueuse et à cristallisation irrégulière ; saveur douce très fine ; très apprécié.

- Miel de romarin (pâle, presque blanc, parfois très légèrement doré): consistance onctueuse à pâteuse ; saveur douce, délicate et assez neutre ; très estimé, c'est le fameux "miel de Narbonne" que les Romains considéraient comme le meilleur miel du monde.

- Miel de sapin (brun-noir aux reflets vert sombre) : liquide, parfois légèrement pâteux ; saveur douce, maltée, sans aucune amertume ; riche en matières minérales, très recherché.

- Miel de sarrasin (brun foncé) : épais ; saveur puissante très particulière ; riche en matières minérales ; surtout utilisé en pâtisserie.

- Miel de thym (assez foncé tirant sur le brun) : onctueux à pâteux ; saveur parfumée agréable très marquée.

- Miel de tilleul (jaune clair et transparent) : assez épais à cristallisation fine très lente ; saveur très agréable.

- Miel de tournesol (jaune citronné) : solide ; saveur douce et légère.

- Miel de trèfle (blanc cassé ou ambré très clair) : onctueux à granulation très fine ; saveur délicate ; très recherché, particulièrement par les sportifs.

3 500

fleurs sont butinées
en moyenne chaque jour
par une abeille en période de miellée


1/10 g

de miel est fabriqué
chaque jour
par une abeille butineuse


2

tours du monde, c'est l'équivalent
de ce que doit parcourir une abeille
pour produire 1 kg de miel !





Commentaires

Miel

Un jus de citron au miel quand on a mal à la gorge. C'est souverain !

La revue de presse

Il s'agit juste d'une réaction de défense de la peau contre le soleil. Les rayons...

Reconnue comme une maladie, comme l'addiction à la cocaïne ou aux jeux d'argent, le...

La nouvelle formule contiendrait moins de lévothyroxine que les spécifications en...

La pression au travail et les problèmes de management sont cités par plus d'un Fran...

Elle est en partie responsable de la déforestation et de la disparition d'espèces...

180 000 espèces sont en danger, notamment à cause des pesticides et de l'...