Comment lutter contre la fatigue de l'hiver

L’hiver, on a souvent l’impression d’être plus fatigué que d’habitude. On a beau dormir des heures et des heures, au réveil impossible de sortir un pied du lit ! 
Alors comment lutter contre ces coups de fatigue ? Quelles en sont les raisons ? Des solutions pour retrouver peps et dynamisme et passer l’hiver en toute sérénité…

Vie saine et zen - Comment lutter contre la fatigue de l'hiver

En hiver, le froid sollicite davantage l'organisme et le fragilise en le rendant plus vulnérable aux maladies et aux petites infections. 

Le manque de lumière, lui, agit sur la mélatonine, hormone du sommeil. En temps normal, dès que la lumière baisse, cette hormone aide à l’endormissement. En hiver, elle est sécrétée dès la tombée de la nuit, à partir de 17h. Comme elle a l’effet d’un somnifère, à moins de se coucher avec les poules il faut trouver des parades pour ne pas être constamment fatigué.

Publicité

En savoir plus

Boire suffisamment

Au moins 1 litre et demi d'eau par jour et sans attendre d'avoir soif !

L'eau est essentielle à l'équilibre. Elle favorise les échanges au sein de l'organisme et assure le transport des déchets à éliminer.
Une hydratation insuffisante se traduit par une chute des capacités physiques et des facultés de récupération, donc une augmentation de la fatigue.

Solutions antifatigue
Prendre l'air et la lumière, lorsque l’on travaille dans un bureau toute la journée, ce n'est pas évident. L’idéal est de s’octroyer des petites pauses et de sortir faire un tour. Bien couvert évidemment ! Dans son bureau, il est conseillé de privilégier les lumières douces.
Le week-end, balade à la campagne ou même dans un parc sont à privilégier.

Autre solution pour combler ce manque de lumière : la luminothérapie (voir : Troubles Affectif Saisonnier : la réponse de la luminothérapie). Cette méthode consiste à s’exposer régulièrement à une source de lumière imitant la lumière naturelle d’une journée ensoleillée. Utilisée régulièrement, cette lampe aide à retrouver de l’énergie en quelques jours et à éviter certains troubles du sommeil.

Bien dormir
Le sommeil est indispensable à la récupération physique et psychique. Il est important de bien connaître son rythme de sommeil et surtout de le respecter. Dès les premiers signes de lassitude, il faut savoir aller au lit. Se lever et se coucher à heures fixes est également important, car l’organisme aime la régularité.

La température du corps baissant aux alentours de 36°C, la température idéale de la chambre est de 18 à 19°C, pas plus.


Le matin, l’idéal est de prendre 5 à 10 minutes pour émerger après la sonnerie du réveil. Le simulateur d’aube est également un bon moyen : sa lumière permettrait de réduire la production de mélatonine et augmenterait celle de cortisol, hormone de l’énergie.

Faire de l'exercice
Une activité physique régulière permet de lutter contre le stress, elle met de bonne humeur et renforce le système immunitaire.
L’hiver est le moment idéal pour s’initier à une discipline qui fait travailler la concentration et la maîtrise de soi comme la sophrologie, le yoga, le qi gong ou certaines gymnastiques douces comme par exemple le Wutao (voir : Cette année je commence le Wutao).
Les sports d'endurance comme la natation, le footing ou le vélo provoquent dans le cerveau, au bout d'une trentaine de minutes, une libération d'endorphines, des hormones qui procurent un effet de détente et de plaisir. Bien équipé, faire du sport en hiver permet de recharger les batteries mais aussi de se vider l’esprit.

Bien manger
Une alimentation saine et équilibrée permet aussi de retrouver du tonus. Il est important de consommer des aliments riches en fer, en magnésium, en protéines et en vitamines. Dans son livre Les saisons de la vitalité, Danielle Larocque affirme que les lipides doivent représenter le quart de notre source d’alimentation car leur forme d’énergie est très concentrée.
Mangeons des fruits et légumes de saison : agrumes (oranges, pamplemousse, citrons), choux, épinards, persil, graines germées, céréales complètes et fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix...) !


Une cure de plantes et d’oligo-éléments
Une bonne cure de plantes énergisantes permet de faire passer l’hiver comme une lettre à la poste ! Ginseng, kola, acérola sont par exemple des plantes qui ont l’avantage d’agir en douceur et en profondeur.
Au rayon des huiles essentielles, l’aneth, le basilic, le citron, le géranium, la menthe poivrée reboostent bien.
Les oligo-éléments aussi fonctionnent bien en cas de fatigue. Le sélénium est, par exemple, un antioxydant qui stimule le système immunitaire. Son association avec l'or et l'argent est un bon coup de pouce pour les grosses fatigues.
Le magnésium et le lithium sont essentiels pour lutter contre le stress, se décontracter et prévenir des troubles du sommeil.

Durant l’hiver, l’important est de rester à l'écoute de son corps et de savoir décoder les signaux qu'il nous envoie. Pensons à faire des pauses pour recharger nos batteries et se faire du bien.

 

Sources :
L’aromathérapie, les huiles essentielles, une médecine familiale à la portée de tous, Michèle et Michel Bontemps, éditions du Cherche midi.
Les saisons de la vitalité, l’automne et l’hiver, Danielle Larocque, éditions Gereso.


                

La revue de presse

Le classement se fait selon l'échelle de Safir-Simpson créée en 1971 par un...

En l'état, le traité "ne donne pas la priorité aux préoccupations...

9 000 signalements sur 3 millions de personnes traitées au Lévothyrox… C'est...

Une baisse d'environ 10 % de la consommation de viande en France depuis 25 ans, toutes viandes...

Elles sont si communes que presque tout le monde en développe au moins une à une p...

Il y aurait concordance entre les propos machistes sur la virilité et la survenue de pannes...