Mieux dormir grâce au Feng Shui

Si compter les moutons ne nous aide pas à dormir, si tisanes et traitements médicaux ne parviennent pas non plus à nous faire tomber dans les bras de Morphée, pensons à bouger nos meubles ! Avec le Feng Shui, le sommeil viendra plus facilement.

Vie saine et zen - Mieux dormir grâce au Feng Shui

Le Feng Shui est cette méthode chinoise censée harmoniser le flux d'énergie (Qi) d'un lieu pour favoriser tous les domaines de la vie : la santé, le bien-être, le couple...
Nous passons plus d’un tiers de notre vie dans notre lit, alors autant y être bien grâce aux principes de cet art millénaire.

Publicité

En savoir plus

À éviter

- Les chambres placées au bout d’un couloir ou d’un escalier. Le Qi entre trop rapidement dans la pièce.
- Les miroirs où se reflètent le lit, cela entraînerait mauvais sommeil et infidélité dans le couple
- Les lits métalliques : conducteurs d’énergies
- Les images de la mer ou d’une rivière. L’eau symbolise le mouvement et perturbe le sommeil.
- Le désordre et les objets sous le lit : cela fait stagner le Qi dans la pièce.

Une atmosphère reposante
"Lorsque les énergies (Qi) qui circulent dans la chambre sont trop fortes, elles perturbent le sommeil. Il faut donc les ralentir par le choix des couleurs, matières et disposition des meubles", explique Agnès Dumanget, consultante Feng Shui.
Pour cela, on porte une attention particulière aux peintures et aux matériaux. Naturel et végétal sont les mots d’ordre.
"Pas de couleur Yang, que des couleurs Yin ! C'est-à-dire des tons doux et pastel. Sauf le bleu, il faut éviter cette teinte dans les chambres car elle représente le froid affectif et le repli sur soi."

"Plus la chambre est grande, moins elle est intime : elle est trop Yang. Par conséquent ce n’est pas le genre d’endroit qui donnera envie de s’y calfeutrer pour y dormir ou pour y batifoler", ajoute Terah Kathryn Collins, spécialiste Feng Shui.

La chambre à coucher, tel un nid douillet, doit appeler au repos par son ordre et son style épuré. Dans une telle configuration, les énergies circulent plus facilement. Et le sommeil s’en voit réparé.

Le lit : pièce maîtresse
Pour le Feng Shui, le lit et son emplacement sont essentiels. "Il ne doit pas se trouver sur l’axe de passage du Qi. C'est-à-dire entre la porte et la fenêtre", ajoute Agnès Dumanget.
En plein courant d’énergie, l’endroit est peu favorable pour récupérer. Il est préférable également d’adosser la tête de lit à un mur tout en ayant une vue dégagée sur la porte. Une telle disposition empêche la naissance d’angoisse liée aux intrusions.
"Il faut aussi éviter de le placer sous une poutre ou un angle de mur. Les énergies descendent trop fortement sur ses occupants perturbant leur sommeil et leur santé (migraines…). Si la pièce ne permet pas de faire autrement, il suffit de placer un ciel de lit, un voilage ou même la peindre d’une teinte claire pour contrecarrer l’effet."

Est, Nord, Ouest ou Sud. Ici la numérologie chinoise entre en jeu. "Définir l’orientation est un peu plus complexe. On doit d’abord calculer notre "chiffre Kua" à partir de notre année de naissance afin de déterminer nos directions personnelles favorables et défavorables. La meilleure orientation est propre à chacun", explique la spécialiste.

Bannir le monde extérieur
La chambre se veut un havre de paix pour ses occupants. Il est donc important de bannir toute trace du travail. Bureau, dossiers, objets électroniques (ordinateurs, télé, DVD, téléphones) ne doivent pas franchir la porte.
Agnès Dumanget reconnaît qu'il est bien difficile de "ne pas avoir d’électronique dans la pièce, surtout s’il l’on habite un studio. Ranger le téléphone dans un meuble ou couvrir la télé avec un tissu, si ce n’est pas esthétique ou pratique, permet néanmoins de contrer leurs effets perturbateurs sur notre sommeil."

Dans une chambre parentale, les photos présentes dans la pièce doivent uniquement représenter le couple et des images qu’ils aiment… Photos des enfants, de la famille ou des amis prendront place dans les autres pièces de la maison. Ainsi la chambre reste le lieu de retrouvaille du couple, le lieu abritant uniquement leur amour.

La chambre d’enfant
Pour la chambre du petit, on utilise les mêmes principes que pour nous. Néanmoins, lieu de repos, de travail et de jeux, il est impératif que chacune de ces activités soit dans des zones distinctes de la pièce. Tapis et paravents serviront à marquer les séparations.
Sa chambre doit lui correspondre, c'est son refuge. Personnalisez la pièce avec une déco propre à son âge et ses goûts. Choisissez aussi des rangements adaptés, légers, colorés et accessibles pour votre petit. Tout en assurant la bonne circulation du Qi, il apprendra à ranger sa chambre.

Avec un lit bien orienté, des meubles déplacés, une chambre rangée et débarrassée de tous ses éléments néfastes, le Feng Shui nous permet de retrouver avec délices les bras de Morphée.

 

Sources :
Vivre votre Feng Shui au quotidien, Agnès Dumanget, éditions Trajectoire
Guide Pratique Du Feng Shui, Terah Kathryn Collins, éditions Vivez Soleil
Encyclopédie illustrée du Feng Shui, Lillian Too, éditions La Maisnie-Tredaniel
Le Feng Shui des paresseuses, Régine Saint-Arnauld, Marabout
AD Feng Shui Consulting

36 %

des français rêvent
d’un logement calme et reposant


14 %

des français ont pour pièce préférée
de leur logement : la chambre


30 %

de la population se plaint
de troubles du sommeil




                

La revue de presse

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés...

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le...

Bouffées de chaleur, problèmes d'humeur ou d'insomnie… Les symptômes qui...

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de...

Comment trouver le financement des 100 milliards $ par an promis à partir de 2020 aux pays...

Les cadeaux de Noël faits maison ont l'intérêt d'être originaux, é...