Le portable est-il dangereux pour la santé ?

Nous avons tous vu un reportage à la télévision, lu un article dans un magazine, ou simplement entendu dire que le portable avait des effets néfastes pour la santé. Alors quels sont les dangers, que trouve-t-on de si nocif dans un mobile pour que certaines personnes s’en inquiètent ? Et comment cette interrogation est-elle née ?

Vie saine et zen - Le portable est-il dangereux pour la santé ?

C’est aux Etats-Unis que la question s’est posée pour la première fois en 1991. Une femme, grande consommatrice de téléphone portable, est décédée à la suite d’une tumeur cérébrale. Sa famille s’est retournée contre le constructeur et CNN a fait 15 minutes d’émission à une heure de grande écoute pour relater les faits. Résultat, les constructeurs ont pris conscience qu’il fallait consacrer des crédits à la recherche.

Publicité

Selon l’origine des consommateurs, des inquiétudes différentes
Les américains ne s’intéressent pratiquement pas aux dangers éventuels du portable, les brésiliens se sentent concernés par les radiations qui pourraient affecter leur rythme cardiaque ou leur virilité, et les britanniques, eux, se soucient des risques de cancer du cerveau.

En France, il a fallu attendre août 1996 pour que le ministère saisisse la commission, et que la question soit officiellement posée : existe-t-il un risque sanitaire ?

Pour les scientifiques, pas assez de recul
D’un point de vue scientifique, il est aujourd’hui impossible d’affirmer que le téléphone portable nuise à la santé, ni qu’il est inoffensif d’ailleurs. Le mobile est une innovation technologique trop récente pour se prononcer de manière décisive sur les éventuels effets nocifs pour la santé ou pour l’environnement.

Les seuls effets mis en évidence sont biologiques
Agnès Carpentier, rédactrice en chef de Mobiles Magazine explique que "ces effets sont de deux ordres : les effets non thermiques, provoquant des migraines, une modification de l’activité cérébrale avec notamment des troubles du sommeil, et d’autre part les effets thermiques. Quand le mobile est en communication, il émet et reçoit des signaux de faible puissance de l’antenne relais la plus proche. L’exposition aux ondes électromagnétiques produit au niveau de la tête un échauffement qui hausse de 0,1° C maximum la température, chaleur dissipée par un phénomène naturel de thermorégulation."

Un risque de cancer accru ?
Récemment, deux chercheurs suédois ont analysé les données de plusieurs études menées dans différents pays européens, au Japon et aux Etats-Unis portant sur le lien entre le cancer du cerveau et l'usage de téléphones portables. Leur conclusion (publiée dans Occupationnal Environmental Medecine) est formelle : les personnes qui ont utilisé ce type d'appareil depuis au moins 10 ans, ont 20 % de chance supplémentaire de contracter un neurinome (tumeur bénigne) du nerf auditif et 30 % de risques accrus de souffrir d'un gliome (une forme de cancer du cerveau).
Les deux chercheurs estiment que les normes d'exposition en vigueur sont insuffisantes pour protéger la santé des populations. (Source : Alternative Santé)

 

 

50 %

des utilisateurs de téléphones portables n’en possédaient pas en 2000


24,3 millions

de téléphones portables devraient être vendus en France sur l'année 2008


50 cm

distance à respecter
par rapport à son portable
lorsqu’on le charge




                

La revue de presse

L'environnement a été le marqueur des campagnes de Hamon et Mélenchon. Mais il...

Une batterie qui peut être retirée et branchée chez soi… Les nouveaux...

Leur taux de mortalité est passé de 5 % en 1995 à 30 % en 2015 avec jusqu'...

De meilleures performances cognitives pour les gens qui mangent du chocolat au moins une fois par...

Déclenchements "abusifs", épisiotomies "imposées", propos...

Il s'agirait d'une attitude défensive inconsciente, à des fins d'autoprotection. Le d...