Le Qi Gong thérapeutique

L'idée qu'un travail corporel et énergétique comme le Qi Gong puisse avoir des effets bénéfiques sur la santé commence à faire son chemin en France. Il faut dire que de plus en plus d'études scientifiques prouvent son efficacité…

Viesaineetzen.com - Le Qi Gong thérapeutique

Dans la médecine traditionnelle chinoise, à côté de l'acupuncture, de la phytothérapie et des massages Tui Na, le Qi Gong thérapeutique est une branche à part entière qui commence seulement à émerger en France (voir : La médecine chinoise en France ; Le Tui Na, massage traditionnel chinois).

Publicité

En savoir plus

Le Qi Gong c'est quoi ?

"Le Qi Gong recouvre de nombreuses techniques qui relèvent de la physiologie énergétique de la médecine traditionnelle chinoise, comme dans l'acupuncture", explique Dominique Casaÿs.

Trois niveaux de travail associés :
- le travail sur le corps, "qui permet de faire circuler l'énergie partout dans le corps, d'entretenir son fonctionnement, de travailler sur l'enracinement, l'axe du corps, la souplesse, de fluidifier tous les échanges…"
- le travail du souffle : "ce sont à la fois des exercices respiratoires et tout un travail associé à la respiration pour diriger l'énergie dans différentes parties du corps, par exemple sur le trajet d'un méridien d'énergie ou vers une partie du corps, faire descendre l'énergie, la faire monter, la faire rentrer, la faire sortir, travailler vis-à-vis d'un organe…"
- le travail de l'esprit, "la conscience, l'intention, le sens : on éveille toutes les perceptions du corps, on donne des intentions au mouvement, on peut aussi associer des couleurs, des images par exemple de la nature."

Le Qi Gong : une révolution ?
Yves Réquéna se souvient d'une soutenance de thèse sur les effets thérapeutiques du Qi Gong, dans le cadre d'une spécialisation d'acupuncture à Marseille en 1984. La jeune élève avait inclus dans sa thèse les premières publications scientifiques chinoises.
"Un des grands patrons de l'époque lui avait dit : "mademoiselle, si tout ce que vous dites est vrai, c'est une révolution !" Cette phrase est restée gravée dans ma mémoire parce qu'effectivement, le Qi Gong c'est une révolution. Il s'agit d'améliorer sa santé, faire de la prévention avec son corps, avec ses mouvements, avec sa respiration sans l'aide de personne ni d'aucun médicament."

Travail de l'énergie
"Le Qi Gong c'est l'éducation à reprendre conscience et contrôle de son corps et de son esprit", explique Yves Réquéna*, médecin, directeur et fondateur de l'Institut européen de Qi Gong.

Qi Gong se traduit littéralement par "travail de l'énergie", précise Dominique Casaÿs, président de la FEQGAE (Fédération des Enseignants de Qi Gong, Art Énergétique)."C'est l'association de trois niveaux de travail : le corps, le souffle et l'esprit" (voir encadré). Exemple, la posture de l'arbre : "debout avec les bras arrondis en avant, on imagine qu'on est comme l'arbre, bien enraciné dans le sol et que tout le haut du corps est bien détendu, souple, relâché. Ça aide à faire circuler l'énergie".

Les postures ne sont pas toutes statiques, on pratique également des mouvements lents qui pourraient faire penser au Taiji Quan. "La différence c'est qu'en Taiji les mouvements sont issus de formes d'arts martiaux, alors qu'en Qi Gong les mouvements sont plus dirigés sur les trajets des méridiens d'énergie", ajoute Dominique Casaÿs.

En naviguant sur le site de l'Institut européen de Qi Gong on découvre les différentes formes, aux noms évocateurs : le Qi Gong de l'intelligence du cœur, les huit pièces de brocart, les six sons taoïstes, le Qi Gong de la tortue, de la grue, du serpent, du dragon, du tigre…

Des effets sur la santé
"Les gens qui pratiquent régulièrement remarquent les effets. Ils nous disent "j'ai moins mal au dos", "je digère mieux"… On est là plutôt dans une éducation de santé". Mais il existe aussi une approche de Qi Gong où les exercices sont adaptés à des problématiques pathologiques spécifiques.

Ces dernières années, de nombreuses études ont été publiées sur la question.
"On trouve actuellement sur le web 77 études scientifiques qui confirment les bénéfices du Qi Gong et du Taiji Quan pour la santé", affirme Yves Réquéna.

La chute chez les personnes âgées
"L'une des études phare a été celle sur la prévention des chutes chez les personnes âgées. C'est une publication qui vient des États-Unis, un croisement de plusieurs études scientifiques qui montre de manière indubitable l'efficacité du Taiji Quan et du Qi Gong dans la prévention des chutes chez les personnes âgées. Depuis, la gérontologie classique en est convaincue."

Le cancer
"On s'est rendu compte que les méthodes adjuvantes comme le Qi Gong agissent pour 50 % sur le taux de récidive dans le temps. Dans le traitement du cancer, il y a une complémentarité nécessaire", souligne Yves Réquéna.

Les études sont très nombreuses et montrent "que le Qi Gong thérapeutique a des effets inhibiteurs sur la croissance du cancer, à la fois dans des études in vitro et in vivo…". L'une d'elles semble même indiquer entre les lignes, selon Yves Réquéna, que le Qi Gong en lui-même pourrait avoir une action thérapeutique sur le cancer : "Il réduit les effets secondaires spécifiques du traitement et des bénéfices physiques peuvent se produire sur le long terme par une réduction de l'inflammation."

De nombreuses pathologies
Le Qi Gong pourrait également améliorer les états d'anxiété et de dépression, "notamment chez les personnes âgées, dont 50 % sont dépressives".

Beaucoup de publications, selon Yves Réquéna, mettent en lumière ses effets bénéfiques sur la fibromyalgie, l'hypertension artérielle, les séquelles d'infarctus, le syndrome prémenstruel, la fonction neuroendocrinienne, le diabète, la maladie de Parkinson…

"Le Qi Gong, au même titre que la marche ou l'activité physique régulière et modérée, permet d'augmenter l'activité de l'hormone de croissance, ce qui a pour effet de reprogrammer génétiquement les globules blancs et les rendre plus efficaces pour tuer le microbe ou la cellule cancéreuse."

Trouver un enseignant
Pour trouver le bon prof, il suffit d'aller sur le site de la FEQGAE. On y trouve une liste d'environ 700 adresses de professeurs formés et qui répondent à une charte d'éthique. La Fédération Française de Wushu et Arts Énergétiques Chinois propose également une liste, pour une pratique qui serait plutôt orientée martiale.

Ensuite, comme toujours, il faut que le courant passe avec l'enseignant. "Il faut assister à un cours et se faire sa propre opinion. Si la relation n'est pas satisfaisante, il ne faut pas hésiter à chercher un autre cours", assure Dominique Casaÿs.

En France : le début du commencement
L'approche d'un Qi Gong à visée spécifiquement thérapeutique est très développée en Chine et dans certains pays européens. "En France ça va venir progressivement", précise Dominique Casaÿs. "Il existe déjà des formations spécialisées dans les différentes écoles de Qi Gong, comme par exemple dans celle que j'anime, Les Temps du Corps. Mais nous sommes en train de mettre en place des protocoles communs, notamment sur le diabète, l'hypertension ou le cancer. On en est juste au début du commencement."

 

* Auteur notamment de À la découverte du Qi Gong, Qi Gong, la gymnastique des gens heureux et Qi Gong anti-âge, éditions Guy Trédaniel


                

La revue de presse

Rhume, toux, mal de gorge, grippe et troubles intestinaux : un médicament sur deux dé...

Les méthodes les plus efficaces pour mettre toutes les chances de son côté...

Mimer la nature et respecter le bien-être animal… C'est le défi que relè...

Avec +3,5 % en 2017, la croissance des émissions de gaz à effet de serre chinoises...

Depuis 1989, déclin de 76 % (82 % en été) de la masse d'insectes volants en...

Il aurait eu lieu fin septembre, selon l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûret...