SOS Coups de soleil !

Compte tenu des risques pour la peau, il faudrait absolument éviter d'attraper des coups de soleil. Mais si, malgré les précautions d'usage, on se retrouve couleur écrevisse, il existe heureusement des remèdes naturels efficaces…

Viesaineetzen.com - SOS Coups de soleil !

Tout le monde est concerné par les coups de soleil... Même les personnes à la peau mate ou noire qui mettent, certes, plus de temps à en attraper, mais qui ne doivent pas moins prendre des précautions en cas d'exposition prolongée !

Publicité

En savoir plus

Choisir sa crème solaire

L’indice de protection (IP) ou le facteur de protection solaire (FPS) permet de calculer la durée additionnelle de temps où l'on peut résister au soleil avant que la peau ne commence à brûler. Par exemple, si l'on brûle au bout de 20 minutes sans crème solaire, un indice 15 procure une protection maximale de 15 fois 20 minutes, c'est-à-dire 5 heures.

Les allégations portées sur les étiquettes des crèmes solaires ont beaucoup évolué. Finies les mentions "Écran total" et "Protection totale" qui induisaient en erreur les consommateurs : aucun produit solaire n'offre une protection totale contre les rayonnements UV.

Aujourd'hui, la plupart des produits existant sur le marché protègent bien contre les UVA et les UVB. Dans son dernier test sur les crèmes solaires, la revue de consommateurs Que Choisir a mis en tête, sur le critère dominant de la protection contre les UVA et UVB, mais aussi sur celui de la présence d'allergènes et de perturbateurs endocriniens :
- La Roche Posay (Anthelios spray application facile 30),
- Vichy (Capital soleil spray 30),
- Mixa (Lait solaire tolérance optimale 30).
(Source : Que Choisir n°516)

Prudence ! L'utilisation d'une crème à fort indice de protection peut induire des comportements à risque car l'utilisateur se sent facilement dispensé de renouveler l'application.

Une brûlure de la peau
Pour se protéger des rayonnements solaires, la peau produit de la mélanine, grâce aux mélanocytes, des cellules situées dans l'épiderme, la couche superficielle de la peau (voir : Bien dans sa peau). Cette mélanine est responsable du bronzage qui est une pigmentation de la peau destinée à absorber les UVB. Certaines personnes, notamment les roux, ne produisent pas une mélanine protectrice.

Si la quantité de mélanine n'est pas suffisante, il se produit une brûlure superficielle douloureuse : le coup de soleil. La gravité du coup de soleil peut varier, de la brûlure bénigne un peu rosée jusqu'à la brûlure de 4e degré, rouge et cloquée, qui nécessite une hospitalisation.

Sur la durée, si les brûlures se reproduisent, leurs effets se cumulent et les conséquences peuvent être néfastes à long terme (voir : Peut-on bronzer zen ?).

Les UV : pas toujours perceptibles
Il faut se rappeler que le rayonnement UVA, à l'origine d'allergies, du vieillissement prématuré de la peau et de certains cancers, est constant quelle que soit l'heure ou le lieu.

Les UVB, eux, varient selon la saison et l'heure. Leurs rayonnements augmentent en altitude et sont peu filtrés par la plupart des nuages (sauf les gros nuages sombres et bas).

Augmenter son capital soleil grâce à l'alimentation
Selon Julien Kaibeck*, aromathérapeute, il y a deux gestes essentiels pour se prémunir du soleil : soigner son alimentation et mettre sur sa peau les produits les plus naturels possibles pour la protéger.

"On peut booster son capital soleil en consommant plus de béta-carotène, la provitamine-A qu'on trouve dans les aliments colorés comme les tomates, les poivrons, les carottes, les épinards et en consommant plus d'oméga-3, qu'on trouve par exemple dans l'huile de rose musquée (une c. à café au petit déjeuner 3 ou 4 semaines avant l'exposition intense au soleil) ou dans des compléments alimentaires."

Il est également très important de s'hydrater suffisamment : 1 ou 2 litres d'eau par jour ou du thé vert, riche en antioxydants.

Protéger avec des produits naturels
Selon Julien Kaibeck, certaines huiles végétales permettent également d'augmenter le capital soleil. "On peut aussi utiliser à même la peau des huiles qui sont riches en provitamine-A : macérât de carotte, rose musquée ou mélange des deux."

Mais attention ! En aucun cas, ces huiles ne peuvent dispenser d'une protection solaire ! "Lorsqu'on est face à une exposition solaire forte, on est obligé d'utiliser une crème solaire. Il existe aujourd'hui des marques certifiées bio qui n'utilisent pas de filtres chimiques et qui sont efficaces. Pour ce qui est de l'exposition classique en ville ou quand on n'a pas décidé de bronzer, le port de vêtements, l'utilisation d'une huile végétale comme celle de jojoba qui propose un filtre solaire très faible, 3 ou 4 à peine, peut suffire sur une peau mate."

Apaiser avec des produits naturels
Une fois que le coup de soleil est là, le geste le plus simple consiste à appliquer une compresse d'eau fraîche sur la zone concernée. On peut ensuite utiliser des produits apaisants :

- le yaourt : appliquer une couche épaisse de yaourt entier nature, rincer au bout de 10 minutes.

- l'huile de calendula : masser délicatement, plusieurs fois par jour, avec une bonne quantité d'huile.

- l'huile de millepertuis : masser délicatement, 2 à 4 fois par jour, avec un peu d'huile.

- l'hydrolat de menthe poivrée ou de lavande : appliquer une compresse largement imprégnée d'hydrolat.

- le gel d'aloe vera : appliquer du gel d'aloe vera pur, recouvrir d'un pansement et renouveler 2 à 3 fois par jour.

- L'huile essentielle de lavande : verser 1 à 5 gouttes de lavande aspic, renouveler toutes les heures pendant au moins 6 heures. Pour les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 6 ans : utiliser de la lavande vraie ou diluer la lavande aspic dans une huile végétale ou du gel d'aloe vera.

- le miel : appliquer du miel artisanal en couche épaisse, recouvrir d'une gaz et renouveler chaque jour.

- l'argile : saupoudrer abondamment d'argile verte surfine en poudre, appliquer ensuite un cataplasme épais d'argile et d'eau, renouveler dès que la sensation de chaleur réapparaît.

Quand on a bien conscience de sa dose de soleil maximum, rien n'empêche de profiter des beaux jours et de bénéficier des nombreux bienfaits du soleil, notamment sur l'humeur et le moral !

 

* co-auteur avec Annie Casamayou de SOS peau au naturel, éditions Quotidien malin
Source complémentaire :
Dermato-info : Le soleil et la peau


                

La revue de presse

390 plages et 102 ports de plaisance se retrouvent ainsi labellisés Pavillon Bleu en 2017....

Agriculture biologique, permaculture, agriculture durable, il existe plusieurs stratégies...

Le bois, ce serait la nature, ce serait renouvelable, beau et propre… Les pratiques de...

En tête du classement : Andorre, l’Islande et la Suisse. L'Australie décroche la...

Jusqu'à 21 % d'obèses en France en 2030 et 47 % aux États-Unis si rien n'est...

Le syndrome d'épuisement professionnel ou burn-out fait aujourd'hui l'objet d'une fiche-m...