Lavage à 30°C : plus écolo, aussi efficace

À 30°C on lave aussi bien qu'à 40°C, on augmente la durée de vie des textiles et en plus on fait des économies d'énergie qui font baisser notre facture d'électricité et qui allègent l'impact sur la planète…

Viesaineetzen.com - Lavage à 30°C : plus écolo, aussi efficace

En France, nous lavons notre linge majoritairement à 40°C : 45,6 % des charges de linge sont lavés à cette température*. En moyenne, la température de l'eau dans nos machines est de 39,7°C. Faire baisser ce chiffre à 37°C permettrait de réaliser une importante économie d'énergie. C'est le but de l'AFISE**, qui regroupe les fabricants de lessive, et de sa campagne "Je préfère 30°".

Publicité

En savoir plus

Ce qu'il ne faut pas laver à 30°C

Selon le Guide du lavage à basse température proposé par l'AFISE, il faut continuer de laver à 40°C le linge courant très sale et odorant ainsi que le linge de lit.

Il ne faut pas hésiter à laver à 60°C le linge de personnes malades ou en contact avec elles, les textiles servant à faire la cuisine (torchons, tabliers, linge de vaisselle), le linge tachés de fluides corporels (selles, urine, vomi, sang), les vêtements de sport de contact (arts martiaux, rugby ou autre).

Il vaut mieux laver séparément les textiles qui demandent des précautions en matière d'hygiène.

Les vêtements professionnels susceptibles d'être contaminés (médecins, infirmières, vétérinaires, professionnels dans le secteur des déchets, de la chimie…) devraient être lavés dans une blanchisserie professionnelle.

Bénéfice pour l'environnement
L'équation est simple. Lorsqu'on lave son linge à 60°C, on consomme environ 1,3 kWh. À 40°C, on divise le chiffre presque par deux (0,7 kWh). Et à 30°C, on le divise plus que par trois (0,4 kWh) !

Si l'on faisait baisser la température moyenne de lavage de 3°C, on pourrait donc réaliser des économies d'énergie substantielles. Au niveau de l'Europe, où il y a 98 millions de lavage par jour, la différence dépasserait 2 300 GWh/an, selon l'AFISE**. Cela équivaut à la consommation annuelle d'électricité de plus de 300 000 habitants ou aux émissions de carbone produites par plus de 700 000 voitures par an.
En France, l'économie réalisée équivaudrait aux émissions de carbone produites par plus de 23 000 voitures.

Bénéfice pour le linge
Mais il n'y a pas que la planète et notre facture d'électricité qui seraient gagnants. Avec des lavages à basse température, le linge reste beau plus longtemps. Les textiles mettent plus de temps à s'user et conservent davantage leurs couleurs.

Même efficacité de lavage
Quant à l'efficacité du lavage, elle est la même à 40°C, à 30°C ou à froid.
"À chaque fois qu'ils formulent une nouvelle lessive, les industriels font une batterie de tests normés", explique Valérie Lucas, déléguée générale de l'AFISE. "Ils testent leur produit sur des petits carrés de tissus de différentes matières textiles, sur lesquels ils ont réalisé différentes taches : sang, graisse ou autres. Ils analysent ensuite l'intérêt de leur formule en fonction des températures de lavage."

Résultat : avec les lessives liquides, il n'y a pas de différence d'efficacité entre le lavage à 30°C et le lavage à 40°C pour ce qui concerne le linge courant normalement sale : vestes, jupes, pantalons, pulls, chemises, robes T-shirts, hauts de sous-vêtements, chaussettes, serviettes de plage, linge de table, rideaux…

"Même à 20°C, ça ne change rien", certifie Valérie Lucas. "Sur un site web on a organisé un test avec environ 200 internautes volontaires. On a ensuite recueilli leur conclusion : pour 90 %, il n'y avait pas de différence entre le lavage à 30°C et à 40°C."

Liquide ou en poudre ?
"L'efficacité selon la température de lavage dépend essentiellement de la formulation de lessive", précise Valérie Lucas. "Aujourd'hui on a deux types de lessive : les lessives en poudre classiques, avec des agents azurants pour blanchir les tissus, qui ne sont efficace qu'à 40°C voire 60°C et les lessives liquides, sans azurants optiques avec des enzymes qui fonctionnent bien à basses températures." (Voir encadré.)

Dans son dernier test de septembre 2014, l'association de consommateur UFC-Que Choisir conseille la lessive liquide "pour préserver l'intensité des couleurs". Ses meilleurs choix : Rainett écologique Aloe Vera et Epsil Perfect (Leclerc).
En revanche "rien ne vaut la lessive en poudre pour un blanc éclatant, les couleurs pastel ou du linge taché". Meilleurs choix : Ariel Actilift et Le Chat Sensitive Savon de Marseille.
Les capsules seraient "un bon compromis multi-usage" si on préfère n'utiliser qu'une seule lessive mais, selon l'association de consommateurs, pour des raisons de toxicité, elles sont à éviter quand on a de jeunes enfants. Meilleurs choix : Ariel Pods 3 in 1 et Epsil Perfect (Leclerc).
Attention aux parfums allergisants, inutiles pour l'efficacité du lavage et omniprésents pour des raisons de marketing notamment dans la marque Ariel !

 

* Source A.I.S.E. : Association Internationale de la Savonnerie, de la détergence et des produits d'Entretien.
** AFISE : Association Française des industries de la détergence, de l'entretien et des produits d'hygiène industrielle


                

La revue de presse

L'annonce d'étendre l'obligation de 3 à 11 vaccins en janvier 2018 est...

Trop de sel, pas assez de fibres, toujours plus de produits transformés et de complé...

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les...

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert...

44 % des enseignes ne respectent pas l'interdiction de la vente en libre-service des pesticides,...

Les espèces de vertébrés reculent massivement, à la fois en nombre d'...