Bien-être et âyurvéda

À travers l'alimentation et les soins du corps, la médecine traditionnelle indienne donne de bonnes indications pour une hygiène de vie propice au bonheur et au bien-être…

Viesaineetzen.com - Bien-être et âyurvéda

Pour l'âyurveda, l'alimentation, la façon d'être et de vivre au quotidien, la gestion de la pensée et du mental sont les élément constitutifs d'une bonne santé et d'un état de bonheur (voir : L'âyurveda, la médecine indienne traditionnelle). "Bien être", au sens littéral du terme, explique Sylvie Verbois*, ethno-thérapeute.

En savoir plus

Les six saveurs ayurvédiques

Elles doivent être consommées chaque jour car elles vitalisent le corps, stimulent les cinq sens et vivifient l'esprit.

Les saveurs douces, acides et salées interviennent dans la transformation des aliments en tissu vivant.

Les saveurs piquantes, amères et astringentes jouent un rôle dans la transformation en énergie des matériaux primitifs assimilés par les tissus vivants.

Certains aliments ont plusieurs saveurs : par exemple le pamplemousse est amer et acide, l'abricot est doux et acide, l'ail a toutes les saveurs sauf l'acide. 

Pratiques et soins corporels
La pratique du yoga est un des éléments essentiels de l'hygiène de vie âyurvedique.
Les soins du corps sont fondamentaux. On se lave deux fois par jour : le matin le visage et les yeux à l'eau froide, le soir un bain chaud. On se brosse les dents deux fois par jour et on se nettoie la langue. On se coupe les cheveux, les ongles et la barbe tous les quinze jours. On se huile quotidiennement les oreilles.

Les massages ont également une grande importance. "Ils se sont beaucoup développés en France", affirme Sylvie Verbois. "Du fait de notre culture chrétienne et des interdits autour du corps, nous souffrons d'un manque de contact et sommes par conséquent très demandeurs de soins pour rétablir le lien avec le corps, la peau, le ressenti."
Les massages âyurvédiques peuvent se faire en effectuant des pressions/relâchements par-dessus les vêtements (Pagatchampi), comme en shiatsu. Mais la plupart du temps ils se font sur la peau, avec de l'huile végétale. Sylvie Verbois recommande pour cela notamment les huiles d'amande douce, de margousier, de moutarde, de noix de coco, de sésame.

Pas d'interdit alimentaire
"Il n'y a pas d'interdit alimentaire en âyurveda. Les interdits sont le fait de certaines écoles de yoga. Il faut manger de tout en quantité raisonnable."

L'équilibre est la base de l'alimentation :
- trois parts d'aliments secs en grains (graines, farines, céréales, riz, maïs…) ;
- une part de viande, œuf, poisson, fromage ou yaourt ;
- une part de légumes frais (crus ou cuits) et de fruits de saison ;
- une part de boisson (eau, thé…) ou de soupe végétale.

"On apporte ainsi les énergies de base qui sont liées au six saveurs." (Voir encadré)

Éviter les mauvaises associations
Selon l'âyurveda, il faudrait éviter de consommer ensemble certains aliments dont l'association présenterait des effets nuisibles pour la digestion. C'est le cas par exemple du lait avec le poisson, la viande ou le café ; des œufs avec le poisson ou le fromage ; de la tomate avec le concombre ou le citron.

"On utilise les épices pour redresser ces mauvaises associations", précise Sylvie Verbois. "C'est le cas, par exemple, de l'omelette au fromage : l'œuf chaud avec le fromage fondu est lourd et difficile à digérer. Il vaut mieux manger l'omelette d'abord et le fromage après. L'autre solution, c'est de mettre dans l'omelette au fromage de l'anis vert ou du cumin pour permettre au corps d'assimiler le surplus de matières grasses."

Cinq épices essentielles
La phytothérapie est fondamentale dans le dispositif de santé âyurvédique. Les épices sont donc présentes dans l'alimentation à la fois pour le plaisir du goût mais aussi pour contribuer à la protection et au soutien du système immunitaire.

En voici cinq qui, pour Sylvie Verbois, "permettent de travailler sur les cinq systèmes qui composent notre corps et notre sphère émotionnelle. Car une plante ne soigne pas seulement un organe mais aussi une émotion. Ces cinq-là ont un effet bénéfique sur beaucoup de pathologies et de mal-être".

- Curcuma : il aurait tant de propriétés thérapeutiques que ce serait une panacée !
"C'est un plante essentielle à avoir ! Si vous vous coupez ou si vous vous cognez, vous mettez un peu de poudre de curcuma et en 24h vous n'avez plus rien ! Il est anti-inflammatoire, antiseptique, cicatrisant, antihémorragique… Il faut aussi en absorber régulièrement car il fait partie des plantes de prévention. On peut le consommer en poudre dans l'alimentation, comme quand on met du sel. On peut aussi le prendre en tisane au cours de la journée."

- Gingembre : c'est un tonique puissant et il aurait la particularité de réduire la toxicité des autres plantes ainsi que les risques d'intoxication alimentaire.
"En Inde il est appelé "la médecine des médecines". Quand il arrive dans notre corps, la légende indienne prétend qu'il rugit et fait fuir ainsi les virus et les bactéries."

- Cardamome : c'est une plante tonifiante ; elle apaise la sensibilité psychique et la sphère émotionnelle, vivifie la rate, stimule le cœur et l'esprit, clarifie la pensée, dissémine la confusion et l'éparpillement mental, ramène la paix intérieure.

- Cannelle : l'une des plus anciennes plantes médicinales, elle accroît les facultés psychiques et a des vertus réconfortantes ; elle est tonique, antispasmodique, antiseptique.

- Cumin : il renforce le système immunitaire et a des vertus apaisantes ; il favorise la digestion, il est stimulant et donne de l'appétit.

Le proverbe indien dit : "Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester."

 

* Auteur de L'âyurvéda, éditions Eyrolles
Source complémentaire :
Le bien-être par l'âyurvéda, Kiran Vyas, éditions Marabout


                

La revue de presse

Les véhicules électriques et hybrides sont plus économiques à l'usage...

Réduire de 90 % la consommation de viande d'ici 2050, c'est ce que devront faire les pays d...

44 nouvelles plaintes nominatives pour "mise en danger de la vie d’autrui", "...

Ils absorbent 3 à 9 fois leur poids en pétrole ! Transformés en boudins ou en...

9,8 % des Français sont passées par un épisode dépressif en 2017, selon...

Elle ralentirait notre vieillissement cérébral en luttant contre le stress et l...