L'ennéagramme : outil de développement personnel

Un outil pour mieux se connaître et mieux connaître les autres… L'ennéagramme tente de percer à jour nos motivations et, à partir de là, tisse une fine typologie de caractères…

Viesaineetzen.com - L'ennéagramme : outil de développement personnel

"L'ennéagramme est un modèle qui décrit la personnalité humaine. Il a pour but de prendre conscience de ses mécanismes de fonctionnement et d'aller au delà de ses limitations éventuelles", explique Fabien Chabreuil*, formateur, fondateur avec son épouse de l'Institut français de l'ennéagramme.

En savoir plus

Neuf ennéatypes

Ennéatype 1 : "Je suis droit, je suis travailleur"
(orientation : rigueur personnelle, idéaux élevés)

Ennéatype 2 : "J'aime, j'aide"
(orientation : amour, aide)

Ennéatype 3 : "Je réussis, je suis efficace"
(orientation : capacité à agir et à réussir)

Ennéatype 4 : "Je suis différent, je suis sensible"
(orientation : sens du beau)

Ennéatype 5 : "Je sais, je comprends"
(orientation : connaissance, précision)

Ennéatype 6 : "Je suis loyal, je fais mon devoir"
(orientation : loyauté)

Ennéatype 7 : "Je suis optimiste, je suis heureux"
(orientation : joie, optimisme)

Ennéatype 8 : "Je suis fort, je suis juste"
(orientation : puissance, courage)

Ennéatype 9 : "Je suis bien, calme, facile à vivre"
(orientation : acceptation, soutien)

Mettre les gens dans des cases ?
"Beaucoup n'aiment pas les typologies de personnalités parce qu'ils ont l'impression que ça met les gens dans des cases. L'ennéagramme, c'est tout le contraire : il dit que c'est la vie qui nous a mis dans des cases, qu'on va prendre conscience de la case et qu'on va en sortir."

Analyser les motivations
Au début beaucoup de gens se retrouvent un peu dans plusieurs énnéatypes et complètement dans aucun. Pour Fabien Chabreuil, c'est normal "car l'ennéagramme ne s'intéresse pas aux comportements mais aux motivations, aux raisons profondes qui provoquent ces comportements. On ne trouve pas le type de quelqu'un en le regardant fonctionner. On le trouve en discutant avec la personne et en analysant avec elle son fonctionnement."

L'ego et l'essence
Au cours de sa vie, l'être humain développerait des automatismes, des recettes répétitives mentales, d'action ou d'émotion. L'ennéagramme appelle "ego" la somme de ces automatismes.
"Certains sont utiles parce qu'ils nous permettent de conduire une voiture, de taper sur un clavier d'ordinateur ou autre. D'autres sont gênants parce qu'ils nous empêchent de considérer la réalité telle qu'elle est et nous focalisent seulement sur certains aspects. Le but est de commencer à prendre conscience de ces automatismes et de les arrêter." Donc de se diriger vers un état de liberté : "l'essence" de la personne.

Un zoom avant
Selon Fabien Chabreuil, l'ennéagramme fonctionne un peu comme un "zoom avant sur la personnalité". Cela commence par une idée simple : "l'être humain comporte trois grandes dimensions, l'une est instinctive (action et non-action), la deuxième est émotionnelle et la troisième est mentale. Face à une situation, quelle est notre première réaction ? Est-ce qu'on agit, est-ce qu'on réfléchit ou est-ce qu'on ressent des émotions ?" Nous avons une préférence.
De ces 3 types de caractères on va ensuite passer à 9 (voir encadré) puis on pourra affiner : 27, 54… On pourra doser le degré de finesse du modèle selon qu'il s'agisse de soi-même, son conjoint et ses enfants, ses amis, ses collègues de travail ou une simple connaissance.

Saddam Hussein et l'Abbé Pierre : de type 8
L'expert en ennéagramme est tenté d'émettre des hypothèses sur les personnalités politiques ou médiatiques. "Ça reste une hypothèse tant qu'on ne peut pas discuter avec la personne car on s'intéresse non pas aux comportements mais aux motivations. L'éthique de l'ennéagramme consiste justement à ne pas coller une étiquette sur les gens sans avoir pris le temps de les connaître. Mais il arrive que certains aient des comportements tellement proches de la description de leur ennéatype que celui-ci saute aux yeux."

Par exemple, Saddam Hussein et l'Abbé Pierre auraient été de type 8, comme le seraient le pape François ou Christiane Taubira. Cela montre bien comment, pour une même orientation principale, il existe une large palette de comportements ! Zidane serait de type 9, comme François Hollande. Georges Clooney, de type 7. Amélie Nothomb de type 4.

Plus à l'aise avec soi-même et les autres
L'ennéagramme est un outil de développement personnel. "Il sert à mieux se connaître, à mieux connaître les autres, à être plus à l'aise avec soi-même et les autres", affirme Fabien Chabreuil.

C'est le cas par exemple d'Isabelle D. qui a l'impression grâce à l'ennéagramme de "sortir d'un long tunnel" : "J’ai le sentiment d’avoir relevé la tête et d’avancer sereinement, de vivre, quoi ! L’ennéagramme continue de m’éclairer, de plus en plus finement ; l’auto-observation est tellement subtile et passionnante !"

Quant à Josée S., elle se réjouit de l'évolution de son compagnon, sans doute "parce qu’il a découvert et compris nos deux "types" de personnalité ? En tout cas, il est vraiment différent. Il n’est plus toujours sur la défensive. Il ne se justifie plus de tout sans cesse. Plus doux. Plus calme. Plus détendu."

Utile dans une "boîte à outils"
L'ennéagramme peut faire partie de la boîte à outils des coaches et des psychothérapeutes qui l'utilisent dans des séances individuelles ou de groupe.

En entreprise, les managers et les responsables en ressources humaines y trouvent aussi un modèle enrichissant pour mieux prendre en compte l'aspect humain dans le travail d'équipe et le pilotage des carrières.
Les enseignants apprécient cette source de compréhension sur les modes d'apprentissage différents des individus.

"L'ennéagramme est un outil très fin de connaissance de soi et des autres, il est donc applicable quasiment partout", assure Fabien Chabreuil. Il intéresse autant les gens qui sont dans une démarche psychologique que spirituelle. "Mais il n'est lié à aucune spiritualité existante. Vous trouverez beaucoup de chrétiens qui l'utilisent mais aussi des bouddhistes, des musulmans, des hindouistes ou des gens qui sont dans une spiritualité athée. Il a une dimension spirituelle au sens de la transformation de l'être humain mais il n'impose aucune forme de spiritualité. C'est un outil qui s'intègre dans la démarche de chacun."

Se former
Alors comment fait-on pour se former à l'ennéagramme ? Étudier dans un livre permet de débroussailler et de faire déjà un bout de chemin.
"Mais ça ne suffit pas, parce qu'il est facile de se mentir à soi-même, en toute bonne foi."

Il est donc fructueux de se faire accompagner. Plusieurs organismes existent un peu partout en France.
"Chez nous, une formation complète dure 35 jours. C'est intéressant parce qu'on rencontre d'autres profils de personnalité. C'est l'occasion d'élargir son panel de connaissance de chaque ennéatype et donc d'éviter le piège du stéréotype", conseille Fabien Chabreuil.

 

*Co-auteur notamment avec Patricia Chabreuil de : Le Grand Livre de l'ennéagramme, éditions Eyrolles


                

La revue de presse

Incertitudes et inquiétudes sanitaires, écologiques et sécuritaires…...

Le rayonnement des téléphones portables pourrait accentuer la diminution du nombre d'...

15 % des émissions de carbone cumulées entre 1990 et 2015 proviennent des 1 % les...

Un régime méditerranéen pauvre en glucides pourrait améliorer la...

Une moindre probabilité d'infection chez les porteurs de lunettes ou de visières...

Un protocole pour des essais cliniques de phase 3 de phytothérapie pour le Covid-19 vient d...