Le radis, racine de santé

Il y en a de (presque) toutes les couleurs et on peut en manger toute l'année… Le radis est facile à déguster cru, en entrée, mais il peut faire aussi l'objet d'un plat plus élaboré. Il a des vertus dépuratives intéressantes et aurait un effet anticancer.

Viesaineetzen.com - Le radis, racine de santé

Originaire d'Asie ou du Proche Orient, il est cultivé en Chine et en Égypte depuis plus des millénaires. On lui prête de nombreuses propriétés médicinales. Apprécié des Grecs et des Romains, il n'arrive en France qu'au 16e siècle. Il faut attendre le 18e siècle pour voir l'apparition du petit radis rond et rouge qu'on connaît aujourd'hui.

En savoir plus

Cure de printemps

Aux changements de saison, notamment au printemps, ou en cas de sensation d’engorgement, une cure de 10 à 20 jours serait très efficace pour aider la fonction du foie**.

On peut utiliser des ampoules qu'on trouve dans le commerce ou préparer le jus soi-même : laver et éplucher un radis noir bio, le couper en rondelles, le passer dans une centrifugeuse ou un blender et verser le jus dans une bouteille à conserver ensuite au réfrigérateur.
Prendre 10 ml chaque matin à jeun pendant 20 jours. Si le goût est trop fort, ajouter de l’eau ou du jus de fruit.

Cousin du chou
C'est un cousin du raifort, du cresson, des choux, des navets, de la roquette, tous de la famille des brassicacées (anciennement crucifères).

Il existe des centaines de variétés dont notamment :
- Le radis de tous les mois : rose à bout blanc ou rond rouge ;
- Le radis à grosse racine : rouge, rose, blanc ou violet ;
- Le radis noir : plus grand et plus épicé ;
- le radis blanc géant, radis chinois, radis japonais ou daïkon : cousin asiatique du radis noir.

C'est un légume racine, dont le nom vient précisément du latin "radix", racine.

Anticancer ?
Le radis contient de la vitamine C et différents types d'antioxydants (anthocyanines, flavonols). Comme la plupart des crucifères, il renferme des composés soufrés qui lui donnent sa saveur piquante. Il s'agit de glucosinolates qui se transforment en molécules actives (isothiocyanates) lorsque le radis est haché, mastiqué ou au contact de la flore bactérienne intestinale.  Ces isothiocyanates contribueraient à limiter le développement de certains cancers. Le radis noir contiendrait deux à cinq fois plus de glucosinolates que certaines variétés rouges ou blanches.*

Le radis contient également une substance (méthylisogermabullone) qui permettrait de stimuler le système digestif et favoriser l’élimination intestinale.*

Le jus de radis noir aurait pour vertu d'augmenter la quantité et la fluidité biliaire** (voir encadré).

Le choisir et le conserver
Il doit être ferme, sans tache, avec des fanes bien vertes.
Le radis de tous les mois se conserve sans ses fanes une petite semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur.
Le radis à grosse racine, le radis noir ou le daïkon peuvent se conserver plusieurs semaines.

Le préparer
Le radis de tous les mois n'a pas besoin d'être épluché : il suffit de couper les fanes, de le laver à grande eau ou dans de l'eau citronnée et de l'égoutter.
Le radis noir et le daïkon, eux, doivent être pelés. Avant de les consommer, on peut les faire dégorger une heure avec une pincée de sel.

Pour que le radis soit encore plus croquant, on peut le laisser tremper une heure dans un bain d'eau glacée.

Le déguster
Il est délicieux, cru, avec un peu de beurre et de sel.
Découpé en rondelles, il agrémente de nombreuses salades variées ou sandwiches. Il est du plus bel effet en décoration, en tulipes ou en lamelles.

Le radis noir ou le daïkon peut aussi être râpé, éventuellement avec des carottes, puis nappé de sauce vinaigrette ou rémoulade avec des graines de sésame, du zeste de citron, des feuilles de menthe ou de coriandre émincées.

Le radis peut être cuit comme les navets : à l'eau, à la vapeur, à l'étouffée, sauté ou braisé. On peut ensuite le napper d'une sauce au curry ou d'une crème au fromage de chèvre et le gratiner. Il peut être aussi intégré dans une poêlée de légumes. Il accompagne toutes sortes de viandes, volailles, poissons…

Ses fanes peuvent être cuisinées comme des épinards. Cuites avec des pommes de terre et des courgettes, elles font un potage excellent. On peut aussi les intégrer dans une omelette, une purée d'épinard ou d'oseille.

Ses graines germées peuvent être intégrées dans de nombreuses salades ou sandwich, mais il ne faut pas en mettre beaucoup car elles sont très piquantes.

 

Sources :
*Passeport Santé : Radis
Wikipédia : Radis
**Plantes et Santé : Offrez une cure à votre foie
***Le Grand Livre des Aliments Santé, Patricia Bargis, éditions Eyrolles
Larousse Gastronomique

114 mg

de vitamine C
pour 100 g de radis noir cru***


105 mg

de calcium
pour 100 g de radis noir cru***


554 mg

de potassium
pour 100 g de radis noir cru***




                

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...