Se refaire une santé en vacances

Prendre le temps de s’occuper de soi et de ceux qu’on aime, retrouver une véritable qualité de sommeil, renouer avec une alimentation équilibrée qu'on prend le temps de savourer, pratiquer tranquillement une saine activité physique, penser positif… Les vacances sont une bonne occasion de se remettre d'aplomb !

Viesaineetzen.com - Se refaire une santé en vacances

C'est une période privilégiée, une parenthèse faite de respiration et de décompression. Les vacances sont l'occasion de retrouver le véritable plaisir de faire et de vivre les choses, de renouer avec un rythme de vie plus "humain".

Publicité

En savoir plus

Choisir ses activités

Marche, jogging, natation, vélo, golf… Et aussi bricolage ou jardinage !
"Des recherches récentes ont démontré que la pratique de 30 à 45 minutes de jardinage plusieurs fois par semaine apporte d'énormes bénéfices pour la santé comme la diminution des risques d'hypertension, de diabète, de maladies cardiovasculaires... Cela améliore l'état de l’ossature, des muscles et des articulations", assure Philippe Chavanne.

On peut aussi penser à des pratiques corporelles qui favorisent la relaxation : yoga, Taiji Quan, Qi Gong, méditation… Sans oublier les disciplines artistiques, musique, chant, peinture, sculpture qui "permettent également de prendre du recul par rapport aux aléas de la vie quotidienne, de lutter efficacement contre le stress, de se concentrer positivement sur des créations plutôt que de se focaliser de manière négative sur tous les petits tracas – réels ou supposés – de la vie quotidienne".

Dans tous les cas il convient de pratiquer à son rythme, de manière raisonnée et raisonnable… "Le mieux est de profiter des vacances pour se créer une routine dans le sens le plus noble du terme. Par exemple, consacrer deux ou trois périodes par semaine à l’activité physique. Et de conserver précieusement ces périodes pendant le reste de l’année."

Des signes qui ne trompent pas
Tout le monde a besoin de prendre des vacances, même quand on est passionné par son travail.
Selon Philippe Chavanne*, journaliste spécialisé dans le bien-être et la santé, il y a un certain nombre de signes qui ne trompent pas. Lorsqu'on a mauvaise mise, lorsqu'on ressent une baisse de tonus, de motivation, que l'organisme est affaibli, qu'on devient facilement irritable pour un oui pour un non, lorsqu'on n'arrive plus à garder l'équilibre entre la vie professionnelle, familiale, sociale… C'est indéniablement le signe qu'il est temps de prendre des vacances.

Programmer ses vacances
Montagne, mer ou campagne ?
Aventure, découverte ou farniente ?
À 15, 150 ou 1 500 km de chez soi ?
Il s'agit d'un choix qui répond à des critères personnels. Ce qui est important, c'est d'arriver à "mettre un terme à la ronde infernale du quotidien" et "recharger les batteries". (Voir : Les vacances idéales, c'est quoi ?)

Philippe Chavanne plaide pour des vacances d'une durée minimale de trois à quatre semaines. "La plupart des spécialistes compétents s’accordent à reconnaître qu’il faut au moins huit jours de vacances pour arriver à se détacher réellement du travail et de ses contraintes. D’autre part, on estime qu’il faut environ trois semaines pour arriver à se débarrasser de ses mauvaises habitudes de vie et à en recréer de nouvelles – plus saines – relatives au sommeil, à l’alimentation, à l’exercice physique..."

Savoir déconnecter
Les vacances, ça se prépare ! "Pas question d’emporter des dossiers dans les valises ou de consulter ses mails professionnels !"
Il est donc important de clore ses gros dossiers et de déléguer le travail en cours à des collègues. Prévoir un mail de réponse automatique et indiquer une personne à contacter pendant la période d’absence… Et si l'on est vraiment accro au boulot, il faut indiquer un créneau précis dans la semaine (un seul !) où l'on se rendra joignable.

"Ne laissez pas les collègues envahir une période que vous devez avant tout consacrer à vous-même et à vos proches. Ne tolérez aucune dérogation au créneau fixé. Si votre départ a été bien préparé, il n’y a aucune raison pour que votre absence momentanée soit préjudiciable."

Privilégier la cuisine faite à la maison
L'enjeu concerne la santé, le porte-monnaie et la convivialité.
"Cuisiner maison permet de maîtriser au mieux le coût de l’assiette et de faire de sérieuses économies par rapport aux préparations industrielles "prêtes à mâcher". Mais ce n’est pas tout ! Cela permet aussi de (re)devenir maître du contenu de l’assiette, ce qui est hautement rassurant. Outre son manque évident de saveur, la cuisine industrielle est dangereuse pour la santé et donc anxiogène."
(Voir : Éviter l'alimentation industrielle ?)

Soigner le sommeil
Tous les spécialistes s'accordent sur le fait qu'il faut adopter des horaires réguliers pour obtenir un sommeil de qualité. Cela est vrai également pendant les vacances. "L’idéal est de se coucher et de se lever tous les jours à la même heure", affirme Philippe Chavanne.

Il est également important de se relaxer avant de se coucher !
"À éviter absolument : la télévision, la lecture sur tablette ou liseuse, le surf sur Internet, les jeux vidéos..." Les produits excitants ne sont pas non plus recommandés après le dîner : café, thé, colas, chocolat, nicotine...

Exercice physique ou activité artistique
Les vacances constituent la période idéale pour aborder une nouvelle discipline, reprendre une activité qu'on avait abandonnée ou approfondir celle qu'on pratique toute l'année (voir encadré).

Penser positif
Et pourquoi pas profiter des vacances pour s'entraîner à développer un mode de pensée positif ? "La pensée positive est une attitude mentale favorable qui admet dans l’esprit des pensées, des mots et des images qui sont conductrices de croissance, d’expansion, pour aller vers le mieux être."

Bien gérer la reprise
À la rentrée, rien n'empêche de conserver les acquis des vacances : meilleures habitudes alimentaires, exercice physique régulier et modéré, sommeil plus réparateur, déconnecter régulièrement, ménager du temps pour ses proches....
"Il ne faut pas vouloir brûler les étapes car ce serait courir à l’échec", conseille pour conclure Philippe Chavanne. "Y aller progressivement... Mais résolument !"

 

*Auteur notamment de Les vacances c'est la santé, éditions Hugo & Cie

 


                

La revue de presse

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés...

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le...

Bouffées de chaleur, problèmes d'humeur ou d'insomnie… Les symptômes qui...

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de...

Comment trouver le financement des 100 milliards $ par an promis à partir de 2020 aux pays...

Les cadeaux de Noël faits maison ont l'intérêt d'être originaux, é...