L'asperge, légume de mars

Elle est simple à préparer et fait le bonheur des grands comme des petits qui adorent la manger avec les doigts ! Excellente source de vitamine B9 et riche en antioxydants, dégustons-la avec délice…

Vie Saine et Zen, L'asperge, légume de mars

Du latin "asparagus" et du grec "asparagos" qui viendrait du perse, elle devient en français "asparge" puis "asperge". Elle est originaire de l'est du bassin méditerranéen et d'Asie Mineure.

En savoir plus

Pour la jouissance et l'amour !

Dans l'Antiquité, les Grecs la consomment sauvage comme plante médicinale pour soigner aussi bien les piqûres d'abeille que les troubles cardiaques ou les maux de dents. 
Ils lui attribuent également des vertus aphrodisiaques et la dédient pour cela à Aphrodite, la déesse de l'amour. 

Les Romains apprécient également ce "légume pour la jouissance et l'amour" et commencent à la cultiver à partir du IIe siècle avant J.C.

Différents types selon le mode de culture
De la famille des liliacées, elle est cousine du poireau, de l'ail et de l'oignon. La plante comporte une racine donnant des pousses ou "turions" : c'est ce que nous avons dans nos assiettes. Sa pointe correspond au bourgeon. Elle pousse donc sous la terre et s'allonge pour rechercher le soleil. Sa coloration ne dépend que de sa durée d'exposition à la lumière.

Selon les différents modes de culture, il y a plusieurs types :
- la blanche : pointe et turion blanc ; début mars à fin juin.
- la violette : pointe violette, turion blanc ; fin mars à fin juin.
- la violette/verte : pointe violette/verte, turion blanc ; fin mars à fin juin.
- la fausse verte : pointe et haut du turion vert ; mi janvier à mi-juillet.
- la vraie verte : verte sur toute la longueur ; février à juillet.
Il existe également des asperges sauvages, minces et vertes.

Valeur nutritive
L'asperge est très riche en vitamine B9, très intéressante notamment pour les femmes enceintes. Elle est également très riche en vitamine K, riche en fer et en cuivre. Elle contient également du phosphore, du zinc, du manganèse, du sélénium et des vitamines A, B1, B2, B3, B6, C et E.

Parmi les légumes consommés couramment, l'asperge est celui qui aurait la plus grande quantité et la meilleure qualité d’antioxydants, surtout la verte et la violette. Elle le doit à ses composés phénoliques : caroténoïdes (bêta-carotène, lutéine, zéaxanthine, capsanthine), composés sulfurés (dimer), thiols (glutathion et acétylcystéine). Elle le doit également à ses saponines (protodioscine) dont sa base est particulièrement riche.

L'asperge contient également une petite quantité de phytoestrogènes (isoflavones et lignans) susceptibles de réduire le risque de certains cancers.

Elle participe efficacement aux fonctions d'élimination de l'organisme : ses composés diurétiques facilitent le travail rénal et ses fibres (1,5 g/100 g) aident au bon fonctionnement intestinal.

Urine odorante
L’odeur caractéristique que les asperges peuvent donner à l’urine est due à la présence de composés soufrés provenant de la dégradation de certains acides aminés contenus dans la plante qui sont assimilés par l'organisme et rapidement excrétés dans les urines.

Comment la choisir
Elle doit être bien fraîche : de couleur franche, rigide, la tige brillante, cassante, ferme et tendre, avec un bourgeon bien fermé. La base ne doit pas être sèche, brune ou noirâtre.

Comment la conserver
Cuite, elle ne se conserve pas.
Crue, on peut la garder au maximum 3 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, enveloppée dans du papier journal ou un linge humide.
Elle se congèle très bien une fois "blanchie", c'est à dire passée 3 ou 4 minutes à l'eau bouillante.

Comment la faire cuire
L'asperge se mange généralement cuite.
Il faut couper la base et, pour les blanches, éplucher la tige avec un économe en partant de quatre centimètres sous le bourgeon et en pelant vers le pied.

Pour conserver sa délicatesse et ses vertus nutritives, il vaut mieux la cuire dans un cuit-vapeur.
Mais on peut aussi lier les asperges en botte et les faire cuire debout dans une eau bouillante affleurant légèrement en-dessous des pointes. Une cuisson rapide (12 à 30' selon la grosseur des tiges) préserve au mieux leur saveur et leurs propriétés.

Astuce : pour conserver sa belle couleur à l'asperge verte, il suffit de l'arroser d'eau glacée juste après l'avoir égouttée.

Comment la déguster
On la mange ensuite chaude, tiède ou froide nature avec une sauce Mornay, mousseline ou hollandaise, du beurre fondu, de la vinaigrette, de la mayonnaise ou une sauce verte (yaourt et fines herbes).
Suggestion : une sauce avec du beurre fondu, du jus et du zeste d'orange, du sel et du poivre.

On peut aussi la manger en gratin, à la flamande, en potage, en velouté, en consommé, en mousse, en flan, en tarte, en quiche, en terrine, en purée, dans une omelette, dans des crêpes, en garniture sur des canapés.

Elle entre dans la composition de nombreuses salades et se marie parfaitement avec de la salade verte ou d'endive, des crevettes, du fromage (de chèvre notamment), des tomates, des champignons… Le basilic et la ciboulette la relèvent magnifiquement.

Mélangée ou non à d'autres légumes (carottes, champignons, petits pois…), elle peut servir d'accompagnement à des viandes, des poissons, des pâtes, des céréales...

Bon régal.

25

kcal pour 100 g


90

microgrammes de vitamine B9
pour 100 g


1,5 %

de fibres




                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...