Recette de la semaine

Soupe fraîche de fanes de radis à la menthe

Préparation : 30'
dont cuisson : 22'
(prévoir 1h pour laisser refroidir la soupe)
Entrée pour 4 personnes

Ingrédients :

300 g de fanes de radis
2 branches de menthe fraîche
1 c. à soupe riz basmati
1 gros oignon blanc
1 c. à soupe d'huile d'olive
Gros sel, poivre du moulin


Soupe fraîche de fanes de radis à la menthe

- Verser l'huile d'olive dans une casserole. Faire chauffer à feu doux.

- Éplucher l'oignon et le couper en lamelles fines. Les ajouter dans la casserole et laisser fondre à feu doux pendant 5 minutes en remuant de temps en temps.

- Ajouter le riz basmati, verser un litre d'eau, saler. Mélanger et laisser cuire 15 minutes.

- Laver les fanes de radis. Les couper grossièrement et les ajouter dans la casserole à la fin de la cuisson du riz. Mélanger, couvrir et laisser cuire à feu très doux encore 2 minutes.

- Laver les feuilles de menthe, les ajouter dans la casserole, poivrer et mixer finement le tout.

- Laisser refroidir la soupe une demie heure avant de la mettre au réfrigérateur pendant au minimum encore une demie heure.

- Rectifier l'assaisonnement et servir frais en entrée.

 

Toutes les recettes

Viesaineetzen.com - Wok de courgettes et tofu
- Faire chauffer un wok à feu moyen avec l'huile de coco. - Couper le tofu en petites tranches, le mettre dans le wok. Les retourner ré...

Wok de petits légumes au gingembre
- Peler et laver les carottes et le radis, laver soigneusement les courgettes (si elles sont bio, inutiles de les peler). Couper les légumes...

Livre du mois

Viesaineetzen.com - Je mange sain et bio, même au boulot
Marie Chioca, éditions Terre Vivante
Salades, sandwichs, tartes, soupes, plats complets, goûters nomades… Végétariens ou non, avec ou sans gluten, avec ou sans lait… Rien de plus simple que de préparer en moins de 20 minutes une grande diversité de petits festins pour manger au boulot....

Pensée zen

Celui qui regarde vers l'extérieur rêve.
Celui qui tourne son regard vers l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung