Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

31/01/2018

Avec 48 000 décès estimés par an en France, la pollution de l'air s'aligne à côté du tabac (autour de 70 000) et de l'alcool (autour de 40 000) comme un des tueurs majeurs. Les 4/5 de ces décès sont liés à des pathologies cardiovasculaires. En cause : l'exposition chronique aux particules fines, inférieures à 2,5 microns, qui entrent dans l'organisme, créent une inflammation, un stress oxydatif et peuvent arriver jusqu'au cœur et au cerveau. Le coût pour la société est d'environ 100 Mds € par an, soit l'équivalent d'un impôt de plusieurs milliers d'euros par foyer. Aujourd'hui neuf ministres européens de l'environnement, dont le ministre français, sont convoqués à Bruxelles pour non respect des normes en matière de pollution atmosphérique. Depuis 2009, la France est mise en demeure sur ce sujet par la Commission européenne alors que les limitations sont 2,5 plus laxistes que celles recommandées par l'OMS.

Source : 20 Minutes, Oihana Gabriel

31/01/2018

Proposer une nouvelle offre alimentaire au prix juste pour l'agriculteur… De nombreuses initiatives de consommateurs apparaissent aujourd'hui dans ce sens. C'est qui le patron ? propose au consommateur de fixer lui-même le cahier des charges des produits et garantit un prix correct réglé au producteur. La marque avait été remarquée en octobre 2016, en pleine période de crise du lait, lorsqu'elle avait proposée des briquettes à 0,99 € le litre contre 0,90 € en moyenne pour les concurrents. Aujourd'hui tout une gamme de produits sont concernés : pizza, purée de pommes, jus de pommes, steak haché, œufs… Même démarche pour Le Petit Producteur. Parallèlement de nouveaux circuits courts apparaissent, notamment une trentaine de supermarchés coopératifs comme La Louve ou des groupements d'achat de consommateurs.

Source : 20 Minutes, Fabrice Pouliquen

31/01/2018

Nomophobie, selfitisme, fobo, syndrome des vibrations fantômes, addiction aux jeux vidéo… Ce sont les troubles liés au numérique et qui entraînent angoisses, renfermement, insomnies, maladies… Les jeunes sont les plus touchés.
Le Fobo (Fear Of Being Offline) est l'angoisse d’être déconnecté.
Le syndrome des vibrations fantômes touche les personnes qui pensent que leur smartphone a vibré alors que ce n'est pas le cas.
La nomophobie se traduit par la peur d’être séparé de son téléphone mobile. 
Le selfitisime consiste à prendre plus de trois selfies par jour sans les publier.
Le trouble du jeu vidéo, en passe d'être reconnu comme maladie par l'OMS, se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité croissante accordée au jeu par rapport à d’autres activités, constaté sur une durée minimale d'une année. 
À privilégier : la détox numérique d'une semaine, sans console, jeu en ligne ou selfie voire sans smartphone ou ordinateur.

Source : Alternative Santé, Jeanne Le Borgne

31/01/2018

Ces médicaments autorisés sur le marché ont une balance bénéfices-risques défavorable : ils provoquent plus d'effets indésirables que d'autres produits ayant une efficacité similaire voire supérieure. La revue indépendante Prescrire actualise sa liste pour 2018, à partir d'une analyse de la littérature scientifique sur la période 2010-17.
14 médicaments sont épinglés en pneumologie-ORL (dont le Muxol, le Bisolvon et le Thiovalone), 11 en cardiologie, 8 en cancérologie, 7 antidépresseurs en psychiatrie ainsi que 7 anti-inflammatoires non stéroïdiens (dont le Voltarène et le Ketum). Prescrire rappelle qu'aucun médicament contre Alzheimer n'a montré son efficacité "pour ralentir l'évolution vers la dépendance" et que tous "exposent à des effets indésirables graves voire mortels". Deux médicaments contre la perte de poids sont mentionnés dont le Xenical. En conclusion, Prescrire s'interroge : "Comment justifier d’exposer des patients à des effets indésirables graves, quand l’efficacité du médicament n’est même pas démontrée au-delà de l’effet placebo ou sur des critères cliniques pertinents pour eux ?".

Source : Le Figaro, Cécile Thibert

31/01/2018

21 % plus de risque d'asthme, 59 % plus de risque d'obésité chez l'enfant… C'est le constat qu'ont fait des chercheurs britanniques qui ont analysé 80 études portant sur près de 30 millions de personnes. Ils ont également observé que, lors d'une future grossesse, la mère ayant accouché par césarienne aurait 17 % plus de risque d'avoir un enfant mort-né et 27 % plus de risque de fausse-couche. Elle serait également plus exposée aux anomalies du placenta avec notamment trois fois plus de risque d'insertion anormale… Ces résultats sont à mettre en balance avec les bénéfices de la césarienne sur l'incontinence urinaire (risque diminué de 56 %) et de descente d'organes (-29 %), sachant que ces deux problèmes peuvent être facilement traités par la rééducation du périnée.
En France, environ 20 % des naissances se font par césarienne (25 % en moyenne en Europe, 32 % en Amérique du Nord, 41 % en Amérique du Sud).

Source : Futura Sciences, Marie –Céline Ray

31/01/2018

Le dérèglement de la thyroïde, fréquent chez la femme, peut entraîner fatigue, prise de poids, frilosité, chute de cheveux… Certains traitements naturels peuvent aider.
- L'avoine, sous forme de flocons ou d'extrait de plante sèche standardisé (EPS Phytostandard), permet de soutenir le travail de la glande thyroïde. Riche en acides aminés et en minéraux, elle contient un peu d'iode, utile pour produire les hormones thyroïdiennes.
- Les algues sont une excellente source d'iode, sous forme de tartare d'algues, d'algues déshydratées ou de complément alimentaire.
- Le cassis, en gemmothérapie, est bénéfique pour lutter contres les bouleversements liés au excès de stress.
- L'huile essentielle d'épinette noire permet de stimuler les glandes surrénales, liées au bon fonctionnement de la thyroïde, par exemple en massage dans le bas du dos et/ou sur la plante des pieds.

Source : Santé Magazine, Laura Chatelain

À la une

vie saine et zen La peau à l’épreuve du froid
Pendant la période hivernale, la peau devient souvent plus sèche et nécessite plus de soins. Pour la préserver du froid, qu’on soit un homme ou une...

vie saine et zen
C'est le métal le plus abondant sur terre et nous en avons tous dans notre organisme. Sa présence croissante dans certains produits industriels...

vie saine et zen
Facile et rapide à préparer, noix de Saint-Jacques et pétoncles sont des délices raffinés. Ils possèdent par ailleurs de nombreuses qualités...

vie saine et zen
Pour accompagner harmonieusement son enfant sur le chemin de l'autonomie et d'une socialisation réussie, il est essentiel d'apprendre à avoir de l'...

vie saine et zen
Vacances pluvieuses, mercredi cocooning… Comment occuper les enfants et passer un bon moment tous ensemble ? En remontant nos manches et en...

vie saine et zen
La grisaille, le vent glacial, le jour qui décline précocement… Avec l’hiver, le moral a tendance à être en berne. Pour le remonter, rien de tel que...

vie saine et zen
Si vous faites partie des 30 à 40 % de touristes qui feraient bien un truc pour la planète s’ils étaient mieux informés, je vais vous expliquer...

Pensée zen

Quand vous oubliez qui vous êtes, vous devenez l'univers.

Hakuin Ekaku