Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

23/01/2019

Dans un rayon de 30 km autour de Vitrolles, trois bébés sont nés sans bras en juin, août et novembre 2016. Il s'agit d'une statistique supérieure à la norme, selon la lanceuse d'alerte Emmanuelle Amar, directrice du Remera (Registre des malformations en Rhône-Alpes) qui vient de transmettre les données à Santé publique France. Une des hypothèses envisagées évoque la cause environnementale : les familles vivent toutes à proximité de l’étang de Berre, une zone où plusieurs études ont détecté une hausse des cancers et autres maladies.
À Marseille, Emmanuelle Amar, des médecins, des scientifiques et des élus ont réclamé dimanche dernier la création en urgence d'un registre national des malformations congénitales et des cancers. Seuls 20 % du territoire sont couverts aujourd’hui.

Source : Le Monde,

23/01/2019

L’humeur de la population se dégrade lors des pics d’exposition aux particules fines. C'est ce qu'ont découvert des chercheurs chinois et états-uniens en analysant 210 millions de messages postés en 2014 sur l’équivalent de Twitter par les habitants de 144 grandes villes de Chine.
"L’utilisation des réseaux sociaux est une approche nouvelle et innovante visant à quantifier une réalité impalpable qui ne passe pas par l’indicateur des prix", commente Claudia Senik, économiste.
Les pouvoirs publics chinois surveillent de près les plaintes des habitants sur Internet et ont constaté leur sensibilisation croissante aux problèmes d’environnement. Ils ont en conséquence renforcé l’application des normes sur la qualité de l’air.

Source : Le Figaro, Delphine Chayet

23/01/2019

Avec près de 11 millions de décès par an, la malbouffe est la première cause de mortalité prématurée dans le monde, selon une étude réalisée par 37 scientifiques à l'initiative de EAT et The Lancet. La production mondiale d’aliments génère entre 20 et 30 % des émissions de gaz à effet de serre. C'est l’un des premiers facteurs de perte de biodiversité dans le monde. Pour trouver un régime alimentaire à la fois bon pour la santé et pour la planète, il faudrait :
- doubler la consommation mondiale moyenne de noix, de fruits, de légumes et de légumineuses ;
- réduire de plus de 50 % la consommation de sucres ajoutés et de viande rouge dans les pays les plus développés.
La commission donne un nombre référence de grammes à consommer par jour :
232 pour les graines complètes (pâtes et riz complets, céréales…),
300 pour les légumes,
200 pour les fruits,
250 pour les produits laitiers,
14 pour la viande rouge (bœuf, porc ou agneau) soit 100 g par semaine,
29 pour les poulets et autres volailles,
13 pour les œufs,
50 pour les sucres ajoutés…

Source : 20 Minutes, Fabrice Pouliquen

23/01/2019

Un ton moins strict pour une meilleure adhésion du public… L’agence Santé publique France vient de présenter ses nouvelles recommandations. Trois grands types d’action :
- "Augmenter"… les prises de fruits et légumes, de légumineuses et de fruits à coque, ainsi que le fait-maison et l’activité physique.
- "Réduire"… la viande, le salé, le sucré, la charcuterie, l’alcool et le temps passé assis.
- "Aller vers"… les produits bio, les féculents complets, l’huile de colza et de noix, etc.
Il s'agit de consommer plus de légumes secs (pois chiche, lentilles, haricots secs au moins deux fois par semaine), de féculents complets (une portion par jour), une petite poignée quotidienne de fruits à coque (noix, noisettes, amandes et pistaches non salées), deux produits laitiers par jour et du poisson deux fois par semaine (dont un gras, en variant les espèces).
Limiter la viande à 500 g par semaine et la charcuterie à 150 g.
Privilégier le local, le bio, les aliments les mieux notés par le logo Nutri-Score.
Pratiquer une activité physique "dynamique" à raison de 30 minutes par semaine et réduire le temps passé assis.

Source : Le Figaro, Delphine Chayet

23/01/2019

Il est rare d'opérer une hernie discale. Seuls des symptômes alarmants le justifient : paralysie au niveau du pied, du genou ou des organes sexuels, difficultés à uriner ou à aller à la selle, difficultés à se retenir. Huit fois sur dix, il suffit de traiter avec des antalgiques, des anti-inflammatoires, des myorelaxants et d'accompagner avec de la kinésithérapie et des infiltrations. Dans les autres cas, il est conseillé de faire un scanner et de consulter un spécialiste du rachis. Si l'opération s'impose, il existe aujourd'hui des techniques d'intervention "mini-invasives" qui peuvent être pratiquées en ambulatoire. On fait de petites incisions, on y introduit des petits tuyaux où le chirurgien peut glisser une caméra optique, un drain d’aspiration et des instruments lui permettant d’opérer. Sur dix personnes opérées, cinq sont guéries mais seulement trois sont satisfaites. Le risque de récidive est estimé à environ 15 %. Il peut donc être intéressant de recourir auparavant à autre type d'intervention : une injection intradiscale d’alcool gélifié radio-opaque. Les résultats seraient positifs pour le patient dans 70 % des cas.

Source : Le Figaro, Anne Lefèvre-Ballaydier

23/01/2019

27 % de risques en plus de développer une athérosclérose pour les personnes dormant moins de six heures par rapport à celles qui dorment entre sept et huit heures. 34 % de risques en plus pour les personnes au sommeil perturbé par rapport à celles qui ont une nuit de qualité… Ce sont les l'enseignements d'une étude hispano-étatsunienne, réalisée sur une durée d'une semaine auprès d'environ 4 000 participants d'une moyenne d'âge de 49 ans n'ayant jamais eu de maladies cardiaques. Mais attention ! Plus de huit heures de sommeil semble également augmenter le risque ! Conclusion : le sommeil doit être considéré comme "une des armes pour lutter contre les maladies cardiovasculaires", en plus "des médicaments, de l'activité physique et du régime alimentaire".

Source : Futura Sciences, Floriane Boyer

À la une

vie saine et zen Aïkido : un art martial non-violent ?
Pas facile, quand on est une petite chose frêle et sensible de se dire qu’on va se mettre à un art martial. On pense coups, bastons, compétitions… Et...

vie saine et zen
Au travail, le yoga permet non seulement de mieux gérer le stress, de réduire l'absentéisme, les blessures, les troubles et maladies mais aussi d'...

vie saine et zen
Ces infections, dues à différents champignons microscopiques, sont localisées dans des endroits variés. Les mycoses peuvent être bénignes ou graves,...

vie saine et zen
Longtemps oublié, le seigle revient aujourd'hui dans nos assiettes et permet de varier nos plats de céréales. Sa richesse en fibres et en...

vie saine et zen
Afin d’inclure davantage les pères pendant la préparation à l'accouchement, certains couples optent pour l’haptonomie. Cette méthode "psychotactile"...

vie saine et zen
Ça y est ! La grossesse est arrivée à son terme, l’accouchement s’est bien passé, et quelques jours après, nous voilà chez nous. Comment affronter...

vie saine et zen
Rien de tel qu'un lieu de vie qui sent le propre, la fraîcheur, qui dégage une ambiance dynamisante, relaxante, conviviale ou sensuelle ! Les huiles...

vie saine et zen
Ce serait le métier le plus difficile de l'agriculture. Pourtant le consommateur est heureux de pouvoir mettre les produits frais du maraîcher dans...

Pensée zen

Ne vous préoccupez pas des résultats de vos actions, accordez simplement votre attention à l'action elle-même. Le résultat arrivera de lui-même.

Eckhart Tolle