Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

01/07/2020

Une dizaine de villes de plus de 30 000 habitants passent au vert à l'occasion du second tour des élections municipales : des capitales régionales comme Lyon, Marseille, Strasbourg et Bordeaux mais aussi Besançon, Grenoble, Poitiers, Tours, Annecy, Givors et, en région parisienne, Colombes ou Savigny sur Orge. Les sondages l'indiquaient : l'urgence climatique, l'environnement et la santé sont devenus les premières préoccupation des Français, un mouvement renforcé par la crise du Covid-19. La campagne des municipales s'est donc faite largement autour des espaces verts, des pistes cyclables et du bio dans les cantines. Mais l'ampleur de la "vague verte" a surpris. Aujourd'hui, EELV (Europe Écologie Les Verts) est en pôle position à gauche pour les régionales de l'an prochain voire pour la présidentielle de 2022. Il pourrait s'agir du début d'une nouvelle ère politique "où l'écologie s'érigerait en arbitre des grands débats économiques et sociaux".

Source : We Demain, Gérard Leclerc

01/07/2020

Un 1er référendum "d’ici à 2021" sur l’introduction dans l’article 1er de la Constitution des notions de "biodiversité, d’environnement, de lutte contre le réchauffement climatique"… C'est ce qu'a annoncé le Président de la République dans son discours face aux 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat qu'il a reçus le 29 juin dernier. Un 2e référendum pourrait avoir lieu en 2021 sur "un ou plusieurs textes de lois" reprenant les propositions de la Convention. D'ici là, le Président promet de présenter "à la fin de l’été" un projet de loi intégrant plusieurs dispositions. Il se dit prêt à reprendre 146 des 149 propositions et fait jouer un "joker" sur 3 d'entre elles : la limitation à 110 km/h sur les autoroutes, la proposition de taxer à 4 % les dividendes des entreprises supérieurs à 10 millions € ainsi que la proposition de réécrire le préambule de la Constitution pour y indiquer que "la conciliation des droits, libertés et principes ne saurait compromettre la préservation de l’environnement, patrimoine commun de l’humanité".
Emmanuel Macron est favorable à la tenue d'autres conventions citoyennes et a annoncé un projet de transformation du CESE (Conseil économique, social et environnemental) en "chambre des conventions citoyennes".

Source : Le Monde, Cédric Pietralunga

01/07/2020

Désormais les semences non-inscrites au catalogue officiel peuvent être vendues légalement aux jardiniers amateurs. Votée par l'Assemblée nationale, la loi est parue au journal officiel le 11 juin dernier. C'est une bonne nouvelle pour la biodiversité dans la mesure où les semences "officielles" sont, la plupart du temps, la propriété de multinationales (Monsanto, Corteva ou Limagrain), le plus souvent de type "hybrides F1", non réutilisables au-delà d’une saison. C'est une victoire pour des organisations comme Réseau Semences Paysannes et l'association Kokopelli qui se battent depuis plusieurs années pour la reconnaissance des semences anciennes. Prochaine étape : la légalisation de ce commerce pour les professionnels de l'agriculture conventionnelle.

Source : We Demain, Morgane Russell-Salvan

01/07/2020

Une baisse modeste : de 0,1 an pour les femmes, de 0,2 an pour les hommes… L'espérance de vie à la naissance, selon les données Insee, passerait pour les premières de 85,6 ans en 2019 à 85,5 ans en 2020 et pour les seconds de 79,7 ans à 79,5 ans. La baisse de l’espérance de vie à 65 ans serait à peine plus marquée : 0,2 an pour les femmes et 0,3 an pour les hommes. Pourquoi cette différence entre hommes et femmes ? La plus grande vulnérabilité des hommes face à cette maladie.
Parmi les raisons de cette baisse modeste, il y a le fait que 82 % des décès dus au Covid-19 sont survenus chez des personnes de plus de 70 ans.
En 2020, la surmortalité n'est que de 17 000 personnes par rapport à 2019, sur la période de janvier à mai (287 000 décès toutes causes contre 270 000). Comme on recense sur cette période environ 29 000 décès dus au Covid-19 on constate donc, par rapport à 2019, 12 000 décès "évités" pour des raisons diverses : grippe saisonnière peu virulente, victimes fragiles qui auraient décédé en l'absence d'épidémie, effets indirects du confinement comme par exemple la baisse des accidents de la route.
"Malgré ces incertitudes, les données à ce jour indiquent qu’en raison de multiples facteurs, l’épidémie de Covid-19 ne devrait pas générer une baisse particulièrement inhabituelle de l’espérance de vie en France en 2020."

Source : The Conversation, Michel Guillot, Myriam Khlat

01/07/2020

Le dérèglement du rythme veille/sommeil augmente la dissémination des cellules cancéreuses et la formation de métastases. C'est le résultat d'une étude française réalisée sur des souris soumises à un décalage horaire continu reproduisant un rythme de travail décalé (alternance de travail de jour et de nuit ou à cheval sur des périodes diurnes et nocturnes). Selon les chercheurs, "les femmes pré-ménopausées exposées par leur travail à des rythmes décalés sur de longues périodes seraient particulièrement exposées à des cancers du sein plus agressifs". D'autres études mettent en lumière différents facteurs de risque : alimentation, consommation d’alcool, prise de pilule contraceptive très précoce ou très prolongée, traitements hormonaux à la ménopause, pollution de l’air ou cycles lumière/obscurité modifiés, comme ceux que connaissent les travailleurs de nuit. Seuls 10 % des cas auraient une origine génétique.

Source : Psychomédia,

01/07/2020

Une rémission du diabète pour 61 % des personnes ayant suivi un régime hypocalorique avec une activité physique importante contre seulement 12 % des patients ayant bénéficié d'une prise en charge classique. C'est le résultat d'une étude publiée récemment et réalisée auprès de 147 participants, de 18 à 50 ans, divisé en deux groupes, le premier de 70 et l'autre de 77 personnes. Tous présentaient un diabète de type 2 récent et un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 27 (surpoids).
21 % des participants du premier groupe ont perdu 15 % de leur poids contre seulement 1 % des participants du groupe de contrôle.
La science commence à accumuler les preuves qu’une intervention radicale sur le mode de vie pourrait, dans de nombreux cas, inverser le diabète de type 2. Avec une perte de poids importante, les paramètres métaboliques se rééquilibrent, les cellules du pancréas se régénèrent et la sensibilité à l’insuline se rétablit.

Source : La Nutrition, Sarah Amiri

À la une

vie saine et zen Cette année, je commence le kyudo
L'art japonais du tir à l'arc ne consiste pas seulement à envoyer une flèche dans une cible. C'est aussi une pratique méditative et un art de vivre....

vie saine et zen
Elle peut renforcer ou fragiliser la barrière intestinale et joue ainsi un rôle déterminant dans l'immunité. Soigner son alimentation est une mesure...

vie saine et zen
Du raisin fermenté et rien d'autre ? Les vins "nature" ont un fort potentiel de séduction, d'autant qu'ils sont la plupart du temps fabriqués par des...

vie saine et zen
Lâcher la volonté de contrôle, accepter de ne pas savoir tout sur tout, accueillir ses émotions en travaillant sur la peur… Quelques clés pour s'...

vie saine et zen
Aujourd'hui, tous les spécialistes le crient haut et fort : il est bon et nécessaire de parler à nos enfants dès le plus jeune âge ! Fini le règne...

vie saine et zen
Chiner, recycler, retaper, l’art de la récup’ est accessible à tous. Pas besoin de s’appeler Starck, il suffit de savoir dénicher la perle rare, d’...

vie saine et zen
Une nouvelle génération de fongicides, les SDHI, largement utilisés dans l'agriculture conventionnelle, auraient des effets toxiques sur la santé des...

Pensée zen

Tiens toute chose incertaine pour vivante, toute chose certaine pour morte.

Marcel Schwob