Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

28/03/2018

"Nous sommes en train de saboter notre propre bien-être à venir !" C'est le cri d'alerte que vient de lancer l'IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) le 23 mars dernier. Pendant trois ans, 550 chercheurs ont synthétisé les données d'environ 10 000 publications scientifiques couvrant l'ensemble de la planète et leurs rapports ont été passés au crible par plus de 750 experts et décideurs de 115 pays. Conclusion : si rien n'est fait pour enrayer la tendance, dans la région Asie-Pacifique la ressource en poissons sera épuisée d'ici 30 ans, jusqu'à 90 % des coraux seront gravement détériorés d'ici 2050, en Afrique, plus de la moitié des espèces d'oiseaux et de mammifères seront perdues d'ici 2100. La Terre est confrontée à une "extinction massive" d'espèces. Depuis un siècle, deux espèces de vertébrés ont disparu en moyenne chaque année. Le rhinocéros blanc du Kenya est le prochain sur la liste. Solutions : créer davantage d'aires protégées, restaurer les zones dégradées et développer l'agriculture durable.

Source : Novethic,

28/03/2018

80 000 tonnes de déchets flottent dans l'océan Pacifique sur 1,6 million de km2, entre Hawaï et la Californie, une surface 4 à 16 fois plus importante qu'estimé précédemment, équivalente à trois fois la France ! C'est ce que viennent de découvrir des scientifiques grâce à des survols aériens et la récolte de 1,2 million d’échantillons. 99,9 % des déchets récoltés sont composés de plastique, plus de 75 % sont des débris dépassant 5 cm et près de 50 % sont des matériels de pêche abandonnés. Ces derniers peuvent être mortels pour de nombreux poissons, tortues et mammifères marins qui s'empêtrent dedans. Cette zone est la plus importante mais d'autres zones de ce type existent dans les océans, du fait des courants marins qui agglutinent toutes sortes de déchets : sacs, bouteilles, emballages, filets de pêche abandonnés et microparticules dégradées.

Source : 20 Minutes,

28/03/2018

Moins de 10 % des produits testés ne tiennent par leur promesse, selon la dernière enquête de 60 Millions de consommateurs réalisée sur 74 produits appartenant aux 7 familles les plus consommés en bio : chocolat noir, huile d'olive, miel, café, sucre, quinoa, riz. Seuls 7 produits ont présenté des taux de produits chimiques "insatisfaisants" voire "très insatisfaisants" :
- Bio Planète, huile d'olive douce vierge extra classic (Tunisie),
- L'Olivier Heureux, huile d'olive vierge extra (Tunisie),
- Crudolio, huile d'olive vierge extra (Italie),
- Marque Repère Bio Village E. Leclerc, huile d'olive vierge extra (Tunisie),
- Famille Rochefort, quinoa de nos champs (France),
- Taureau ailé, Le basmati (Inde et Pakistan),
- Monoprix Bio, Riz basmati (Pakistan).

Source : Huffington Post, Jean-Baptiste Duval

28/03/2018

La réalité des troubles présentés par les personnes intolérantes aux ondes électromagnétiques vient d'être reconnue par le dernier rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) qui recommande une prise en charge adaptée. Troubles du sommeil et des rythmes circadiens, fatigue, maux de tête, troubles de l’attention et de la mémoire, symptômes cutanés, hypersensibilité… La réalité des symptômes est enfin admise mais leur origine reste encore inconnue. Le lien de causalité avec les ondes électromagnétiques n'est pas exclu mais ne peut être formellement établi, ce qui invite à poursuivre les recherches. 5 % des Français seraient concernés, soit environ 3,3 millions de personnes.

Source : Le Monde, Pierre Le Hir

28/03/2018

Le gouvernement vient de dévoiler un certain nombre de mesures du plan national de prévention en matière de santé, doté d'un budget de 400 millions € d'ici à 2022. Voici les 10 principales…
- Rembourser les traitements d'aide à l'arrêt du tabac.
- Former 80 % de la population aux gestes de premiers secours.
- Éradiquer le virus de l'hépatite C en France d'ici à 2025.
- Généraliser le dépistage du cancer du col de l'utérus.
- Permettre à tous les pharmaciens de vacciner contre la grippe.
- Prévenir les risques auditifs chez les jeunes.
- Sanctionner la consommation de cannabis par une amende forfaitaire.
- Réduire la consommation de sel de 20 %.
- Mise en place du service sanitaire chez tous les étudiants en santé.
- Donner de la vitamine B9 à toutes les femmes enceintes et en désir de maternité.

Source : Le Figaro,

28/03/2018

À côté des traitements classiques des calculs rénaux (anti-douleur et antispasmodique voire intervention chirurgicale), il existe des solutions naturelles…
- Magnésium et potassium, sous forme de citrates, agissent de plusieurs manières sur l'oxalate de calcium, souvent responsable des calculs rénaux.
- Le jus de citron, permet également de réduire la formation de calculs.
- L'acide phytique, contenu dans les céréales et les légumineuses, agit comme un inhibiteur de la calcification des sels de calcium.
- Les graines de courge, consommées quotidiennement, auraient la capacité de diminuer la présence de cristaux d’oxalate de calcium et le niveau de calcium urinaire.
- Le Phyllanthus Niruri est une plante qui permettrait d'inhiber la croissance des cristaux d'oxalate de calcium, sous forme d'infusion ou de gélules.
- La grenade, en fruit entier ou en jus, a la propriété de réduire le dépôt de cristaux dans les tubes rénaux.
- L'ortie, en infusion de feuilles séchées ou en comprimés, serait capable de dissoudre les calculs rénaux d’oxalate de calcium.
- Le persil, en infusion ou en compléments alimentaires, permettrait de prévenir la précipitation d’oxalate de calcium.
- Le basilic, en infusion de feuilles fraiches ou séchées, aiderait à stabiliser le niveau d’acide urique ce qui rend plus difficile la formation de calculs rénaux.

Source : La Nutrition, Juliette Pouyat

À la une

vie saine et zen Ne pas oublier de respirer !
Nous respirons mal, pas suffisamment, pas au bon endroit… Les conséquences sur la santé sont importantes, il est donc utile de connaître et...

vie saine et zen
Le printemps n’est pas forcément signe de joie et d’allégresse pour tous. En effet, plus de 25% de la population française présentent des signes d’...

vie saine et zen
Magnifiques pour la décoration des plats, savoureuses et parfumées… Les fleurs font partie des ingrédients qu'on peut utiliser en cuisine, crues ou...

vie saine et zen
Pour accompagner harmonieusement son enfant sur le chemin de l'autonomie et d'une socialisation réussie, il est essentiel d'apprendre à avoir de l'...

vie saine et zen
Ça y est ! La grossesse est arrivée à son terme, l’accouchement s’est bien passé, et quelques jours après, nous voilà chez nous. Comment affronter...

vie saine et zen
On peut vivre en paix avec les ondes électromagnétiques. Mais comme il y en a de plus en plus dans nos habitations, pour minimiser les risques, il...

vie saine et zen
Il a créé dans la forêt brésilienne un oasis au milieu de ce monde où il fait bon se ressourcer et expérimenter de nouvelles manières de vivre. Loin...

Pensée zen

L'homme qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien.

Épicure