Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

04/10/2017

Ils ont isolé sur une mouche en 1984 un gène codant une protéine qui s'accumule dans la cellule la nuit et se dégrade le jour. Le gène a été baptisé "period", la protéine "PER". Puis en 1994 a été découvert un deuxième gène, "timeless" codant une protéine, "TIM", nécessaire à un rythme circadien normal. TIM se lie à PER et tous les deux bloquent l'activité de "period" grâce à un rétrocontrôle négatif. C'est un des mécanismes moléculaires de l'horloge biologique qui a été ainsi mis en lumière. Jeffrey Hall, Michael Rosbash et Michael Young viennent de recevoir le prix Nobel de médecine pour ces travaux. Le principe est extrapolable à l'horloge biologique humaine qui aide à contrôler de nombreuses fonctions : sommeil, comportement alimentaire, hormones, pression artérielle, température corporelle…

Source : Futura Sciences, Marie-Céline Jacquier

04/10/2017

Une urbanisation anarchique issue de la loi de défiscalisation et un manque de solidarité territoriale… C'est l'analyse de Virginie Duvat, contributrice du GIEC et professeur de géographie, concernant les difficultés de l'île de Saint-Martin. Dépourvue de ressources, l'île a connu depuis 1986 une croissance économique et démographique brutale au moment où a été mise en place la loi de défiscalisation Pons. La population a été multipliée par 3,5 en 8 ans. D'un côté des complexes touristiques luxueux, de l'autre des bidonvilles, sans aucun encadrement urbanistique ni pour les uns ni pour les autres. Le tourisme s'est installé pus tôt dans la partie hollandaise de l'île. Mais il y a peu de solidarité entre les deux parties : par exemple pas de plan de gestion concertée des risques naturels. Résultat : le cyclone Luis a fait d'importants dégâts en 1995 et cette fois-ci Irma a touché des bâtiments et infrastructures vitaux, tels que l'usine de dessalement de l'eau de mer, l'hôpital, la préfecture, la caserne des pompiers, la gendarmerie… Il est urgent de mener une réflexion de fond sur "comment reconstruire autrement et ailleurs". Les cyclones font reculer le trait de côtes mais apportent des sédiments à d'autres endroits. Le bâti doit donc se faire en surélevé (pilotis ou autre) et à distance de la mer.

Source : Actu-Environnement, Agnès Sinaï

04/10/2017

Anti obsolescence programmée, éthique pour ses matières premières extraites avec des méthodes respectueuses des personnes et de l'environnement, la deuxième version du Fairphone arrive sur le marché, distribuée par Orange. Le Fairphone 2 est à 79,90 € avec un abonnement de 24 mois minimum ou 525 € seul (un peu cher ?). Il est conçu pour durer au moins 7 ans avec un système de six pièces détachées abordables et facilement remplaçables : écran, batterie, modules photo… L'approvisionnement en or, tungstène, étain et tantale a été sécurisé, originaire de République démocratique du Congo et du Rwanda dans des exploitations minières non liées aux conflits armés.

Source : Futura Sciences, Marc Zaffagni

04/10/2017

L'exposition des femmes enceintes à certains perturbateurs endocriniens est associée à des troubles du comportement des garçons de 3 à 5 ans. C'est ce que vient d'établir une étude de l'Inserm qui vient d'être publiée. Les travaux ont porté sur plus de 500 petits garçons dont les mères ont été recrutées enceintes entre 2003 et 2006. Un échantillon de leur urine a été prélevé au 2e trimestre de la grossesse. 70 % à 100 % d'entre elles présentaient des niveaux détectables de certains produits. Ces mères ont ensuite rempli un questionnaire au 3e et 5e anniversaire de leurs enfants.
Conclusion : bisphénol A, triclosan et phtalate de dibutyle (DBP) sont associés à des troubles émotionnels, relationnels ou hyperactivité chez les petits garçons.
Ces substances sont toujours utilisées dans des objets courants : CD, casques à vélo, savons, dentifrices, gels douche, PVC, colles, vernis à ongles, laques…

Source : Le Monde, Pascale Santi

04/10/2017

30 % moins de sucre dans le sang avec des glucides consommés à la fin du repas plutôt qu'au début… C'est le résultat d'une nouvelle étude réalisée auprès de 16 personnes atteintes de diabète de type 2 ayant consommé le même repas pendant 3 jours dans un ordre différent :
- glucides (pain ciabatta et jus d’orange) suivis 10 minutes après de protéines (poulet grillé sans peau) et de légumes (laitue, tomates, concombre et vinaigrette) ;
- protéines et légumes suivis 10 minutes après des glucides ;
- tout en même temps en sandwich avec le jus d'orange.
Résultats : dans le premier cas une glycémie inférieure de 20,8 %, 30,2 % et 23,1 % par rapport au deuxième cas, respectivement 30, 60 et 90 minutes après le repas. Le troisième cas obtient des résultats intermédiaires.
Conclusion : l’ordre alimentaire semble influencer la vidange gastrique et le passage du glucose dans le sang ; légumes et protéines auraient un effet ralentisseur.
Une autre étude a montré qu'un exercice physique modéré, pratiqué 15 à 60 minutes après le repas fait également baisser la glycémie.

Source : La Nutrition, Juliette Pouyat

04/10/2017

75 % de risque d'agression en moins pour ceux qui montrent leur stress en se grattant… Il s'agit de macaques et d'une étude britannique très sérieuse réalisée durant 6 mois sur 200 singes en liberté à Porto-Rico. Les chercheurs ont observé que les adultes se grattent plus souvent en présence de dominants ou d'ennemis. Ce geste est donc une manière de montrer leur stress. Il a pour conséquence de diminuer le nombre de combats et de conflits et contribue ainsi à la cohésion du groupe. Extrapolées à l'homme, les conclusions de cette étude suggèrent que montrer son stress serait une forme de communication sociale bénéfique pour tout le monde.

Source : Pour la Science, Bénédicte Salthun-Lassalle

À la une

vie saine et zen Coiffeurs "bio" : greenwashing capillaire ou véritables acteurs écolos ?
Les salons de coiffure "bio" fleurissent depuis quelques années. Certains coiffeurs n’hésitent pas à surfer sur la tendance verte pour attirer le...

vie saine et zen
Faire la chasse aux produits contenant des substances toxiques et favoriser l'élimination de ces dernières dans notre corps… La réglementation étant...

vie saine et zen
Indispensable avec le basilic dans le pesto italien, délicieux dans le thé à la menthe, il rehausse toute sorte de plats. Riche en protéines...

vie saine et zen
Comment se reconstruire après un événement dramatique ? Des rescapés des attentats de 2015 expliquent comment ils ont pu bâtir une nouvelle vie plus...

vie saine et zen
Nombreux sont les parents à ne plus savoir comment faire face aux réveils nocturnes de leur enfant. Après les explications, viennent les sermons,...

vie saine et zen
Les géobiologues décèlent dans nos habitations des réseaux de champs telluriques vibratoires dont les interactions auraient des effets sur le bien-...

vie saine et zen
Serons-nous capable demain, en 2050, de nourrir 10 milliards d'êtres humains sur terre tout en respectant la planète ? Et si la seule solution était...

Pensée zen

La haine, c'est la colère des faibles.

Alphonse Daudet