Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

11/05/2010

Le stress serait à l'origine de la dépression, elle-même liée à l'hypertension et au diabète qui endommagent le cœur. C'est ce que révèle une étude psychiatrique canadienne.

La dépression provoquerait des dérèglements biologiques, notamment une inflammation du muscle cardiaque ; il existerait également un lien entre anxiété et problèmes d'arythmie cardiaque.

L'adoption d'habitudes alimentaires saines et la pratique d’activités physiques régulières diminueraient considérablement l'impact sur la dépression et les maladies coronariennes (rétrécissement des artères du cœur).

Source : Passeport Santé,

11/05/2010

Un gène qui protégerait de la dépendance à l'alcool vient d'être identifié par une équipe de chercheurs américains.

Les personnes qui ont le plus tendance à somnoler après avoir bu seraient plus souvent porteurs d'un gène particulier. L'effet sédatif de l'alcool observé chez les porteurs de ce gène pourrait être l'une des explications de leur moindre alcoolodépendance, les gens étant moins tentés de boire en grande quantité si cela les fatigue que si cela les stimule ou les désinhibe.

Des facteurs personnels et sociaux sont également reconnus dans la dépendance à l'alcool comme le chômage, l'isolement, la dépression ou les troubles de la personnalité.

Le risque de développer une dépendance à l'alcool serait multiplié par trois chez les enfants d'alcoolique, mais seul une petite proportion d'entre eux devient finalement alcoolodépendant (15% des garçons et 5% des filles).

Source : Le Figaro,

11/05/2010

Lorsqu'ils souhaitent obtenir une information fiable en matière de santé, les Français sont 90% à privilégier leur médecin; c'est ce que révèle une enquête IPSOS.

L'enquête montre également que 71 % des personnes consultent Internet surtout pour obtenir des informations sur une maladie ou ses symptômes. Mais aussi pour y trouver des conseils pour rester en bonne santé ou des témoignages d'autres patients.

Les femmes, qui ont moins recours à Internet que les hommes, s'adressent plus souvent à leur pharmacien, s'informent plus par le biais des émissions télévisées sur la santé et des magazines ou des livres. Peu de personnes (14%) jugent les sites d'information médicale tout à fait fiables notamment car il est difficile d'identifier les sites certifiés en santé et les autres.

Source : Le Point,

11/05/2010

Même si les dangers de l’aspartame ne semblent pas démontrés, mieux vaut faire attention à une consommation excessive des produits "lights" et yaourts 0%. Il est préférable de privilégier les sucres naturels comme le sirop d'agave, la stévia ou le sucre de bouleau.

Certaines études montre que l’aspartame, édulcorant de synthèse le plus courant dans l’industrie alimentaire, entrainerait des effets secondaires (migraines, étourdissements, nausées, engourdissements, spasmes musculaires …). L'Afssa a conclu récemment qu'il n'y pas lieu de revoir son autorisation.

Source : Greenzer,

06/05/2010

Les Assises parentalité et prévention, qui ont lieu actuellement à Paris, vont s'intéresser à relégitimer parents et adultes dans leur rôle de principal d'acteur de prévention et de leur redonner confiance dans leurs capacités éducatives. D'après certains psychiatres, avec un couple sur deux qui se sépare, il n’y aurait plus d’identité stable du parent, le modèle parental serait en crise. Les adultes craindraient de plus en plus d'être considérés comme maltraitants s'ils imposent trop de limites aux enfants.

Source : Métro,

06/05/2010

L'Institut Montaigne, cercle de réflexion, dénonce dans un récent rapport la dégradation du niveau moyen des écoliers et l'aggravation à l'école des inégalités sociales.
Ce "think tank" préconise dans ce rapport de relever 4 grands défis : des cycles d'apprentissage cohérents en réduisant notamment le nombre de redoublements ; une année scolaire plus ample et moins dense avec le retour de la semaine de 5 jours inlcuant le mercredi ; miser sur la qualité des enseignants et réorganiser l'école.

Source : Le Point,

À la une

vie saine et zen De l'énergie sans caféine
Si l'on veut réduire ou supprimer la caféine, on peut retrouver de l'énergie avec une alimentation équilibrée, certains "super" aliments et quelques...

vie saine et zen La sophrologie dynamique : mieux se connaître
Version récente de la sophrologie qui inclue notamment une pratique d'automassage, la sophrologie dynamique propose d'explorer ses cinq intelligences...

vie saine et zen Peut-on bronzer zen ?
Il n'est pas sûr que "toast attitude" rime avec "zen attitude" ! Alors faut-il rester enfermé tout l'été ou ne sortir qu'enduit d'écran total des...

vie saine et zen
Par notre alimentation et l'air que nous respirons, nous absorbons de faibles quantités de métaux toxiques qui peuvent avoir des effets délétères sur...

vie saine et zen
Si l'on veut réduire ou supprimer la caféine, on peut retrouver de l'énergie avec une alimentation équilibrée, certains "super" aliments et quelques...

vie saine et zen
Faire la chasse aux produits contenant des substances toxiques et favoriser l'élimination de ces dernières dans notre corps… La réglementation étant...

vie saine et zen
Si l'on veut réduire ou supprimer la caféine, on peut retrouver de l'énergie avec une alimentation équilibrée, certains "super" aliments et quelques...

vie saine et zen
Faire la chasse aux produits contenant des substances toxiques et favoriser l'élimination de ces dernières dans notre corps… La réglementation étant...

vie saine et zen
Magnifiques pour la décoration des plats, savoureuses et parfumées… Les fleurs font partie des ingrédients qu'on peut utiliser en cuisine, crues ou...

vie saine et zen
Version récente de la sophrologie qui inclue notamment une pratique d'automassage, la sophrologie dynamique propose d'explorer ses cinq intelligences...

vie saine et zen
Gérer son stress, être plus d'efficace dans ses apprentissages, savoir décrocher des écrans, améliorer ses relations avec ses parents et son...

vie saine et zen
Notre enfant est en état de stress à l'approche du bac, de son examen de guitare ou d'une compétition sportive, chaque fois qu'il passe une épreuve,...

vie saine et zen
Gérer son stress, être plus d'efficace dans ses apprentissages, savoir décrocher des écrans, améliorer ses relations avec ses parents et son...

vie saine et zen
L'idée pouvait sembler farfelue il y a quelques années. Aujourd'hui, les mamans comme les papas retrouvent de plus en plus souvent ces gestes...

vie saine et zen
Notre enfant est en état de stress à l'approche du bac, de son examen de guitare ou d'une compétition sportive, chaque fois qu'il passe une épreuve,...

vie saine et zen
Rien de tel pour renouer avec le rythme des saisons… Même sur un balcon on peut cultiver son potager et avoir le plaisir de déguster ses propres...

vie saine et zen
Faire la chasse aux produits contenant des substances toxiques et favoriser l'élimination de ces dernières dans notre corps… La réglementation étant...

vie saine et zen
Et si l'on devenait autonomes en légumes ? Grâce aux techniques de la permaculture, une centaine de mètres carrés de jardin suffirait pour une...

vie saine et zen
Faire la chasse aux produits contenant des substances toxiques et favoriser l'élimination de ces dernières dans notre corps… La réglementation étant...

vie saine et zen
On en parle de plus en plus, au fur et à mesure que s'accumulent les preuves de leur toxicité… Les perturbateurs endocriniens déjouent les...

vie saine et zen
Et si l'on devenait autonomes en légumes ? Grâce aux techniques de la permaculture, une centaine de mètres carrés de jardin suffirait pour une...

Pensée zen

Chaque fois qu'on me donne l'espace de créer, d'imaginer, on me donne de l'espace d'exister.

Carl Gustav Jung