Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

08/05/2019

Environ un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction, et beaucoup pourraient disparaître "dans les prochaines décennies", selon le rapport d'un groupe de 450 experts de l’ONU sur la biodiversité (IPBES), préparé depuis 3 ans et publié le 6 mai dernier. 75 % de l’environnement terrestre ont été "gravement altérés" par les activités humaines et 66 % de l’environnement marin sont touchés.
En cause, cinq principaux coupables clairement identifiés : l’utilisation des terres (agriculture, déforestation), l’exploitation directe des ressources (pêche, chasse), le changement climatique, les pollutions et les espèces invasives.
Solutions : passer à un système agro-alimentaire durable (agro-écologie, meilleure gestion de l’eau, changement des régimes alimentaires, réduction du gaspillage), réformer les aides publiques et la fiscalité, instaurer des quotas de pêche efficaces, s’éloigner du dogme de la croissance…

Source : Huffington Post ,

08/05/2019

La charte "de Metz" sur la biodiversité a été adoptée par les ministres de l'environnement du G7 des pays les plus industrialisés (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni, Italie et Japon), le 6 mai dernier. La plupart des autres états invités par la France (Chili, Égypte, îles Fidji, Gabon, Inde, Indonésie, Mexique, Niger, Norvège) ont également adopté ce texte non contraignant et dépourvu d’objectif chiffré. Il y est mentionné la nécessité "d’accélérer et intensifier nos efforts pour mettre fin à la perte de biodiversité", "encourager l’engagement d’autres acteurs", notamment le secteur privé, et "soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020".
Les ONG sont déçues que les ambitions ne soient pas plus marquées et les objectifs pas plus concrets. Mais compte tenu de la position actuelle des États-Unis, ces déclarations d'intention constituent déjà un résultat positif.

Source : Le Monde, Rémi Barroux

08/05/2019

Le vote et les choix de consommation font "une différence énorme", selon Franck Courchamp, écologue et chercheur au CNRS. "Les politiciens font ce que les électeurs veulent s’ils veulent être élus. Votez pour ceux qui mettent l’environnement en premier lieu." Et concernant les choix de consommation, il préconise : moins de viande, moins d’emballages, moins d’huile de palme… "Il faut juste qu’on se rappelle que, pour être heureux, il y a d’autres moyens que d’aller s’acheter une nouvelle paire de chaussures."
Franck Courchamp garde espoir : certes nous laissons aux jeunes générations "une planète dévastée". "Mais il y a des milliers de génies, des centaines de milliers de surdoués, des millions de gens compétents, pleins de ressources et particulièrement courageux, et la nouvelle génération a le savoir de l’humanité dans son smartphone : je suis optimiste, la génération d’avant moi a réussi à aller sur la Lune, il n’y a pas de défis qui ne soient à la portée de la génération d’après moi."

Source : Le Monde,

08/05/2019

30 % des Français ont acheté des vêtements d'occasion en 2018 (deux fois plus qu'en 2010). Le marché de la seconde vie des vêtements a représenté 1 milliard € en France : revente entre particuliers, mode du vintage et de l'upcycling... C'est un volume qui s'accroîtrait 20 fois plus vite que celui de l'habillement. Les consommateurs de moins de 30 ans sont les plus concernés. Des marques de créateurs comme Andrea Crews réinventent des vêtements à partir de pièces d'occasion. Des marques pour enfants comme Petit Bateau ou Cyrillus proposent de revendre ou d'échanger. Les volumes traités restent encore faibles mais la prochaine loi sur l'économie circulaire devrait encourager le mouvement.

Source : Les Echos, Valérie Leboucq

08/05/2019

Se reconnecter avec la nature, faire le ménage chez soi et dans sa tête, faire du sport en extérieur… Ce sont de bons moyens de se ressourcer au mois de mai.
Pas besoin d'avoir un jardin pour pratiquer le jardinage ! On peut installer des fleurs ou quelques pots d’herbes aromatiques sur son balcon ou sur le bord de ses fenêtres et certaines plantes s'acclimatent parfaitement à l’intérieur d’un logement. La promenade en forêt est particulièrement apaisante et ressourçante. On peut y admirer en mai une végétation printanière avec de nombreuses fleurs des bois.
Les jours fériés de mai peuvent être mis à profit pour faire un grand tri dans ses vêtements et ses affaires, jeter ce qui est cassé, donner ce qui peut servir.
Dehors, il ne fait pas trop froid et pas trop chaud, idéal pour marcher, courir, faire du vélo…

Source : Passeport Santé, Perrine Deurot-Bien

08/05/2019

De la pulpe de baobab en poudre dans les yaourts, les gâteaux ou les smoothies… Elle est bénéfique pour la santé du fait de sa teneur élevée en calcium, en vitamine C, en fibres. La vitamine C permet notamment à l'organisme de mieux absorber le fer. Les fibres confèrent à la pulpe de baobab des vertus prébiotiques et probiotiques susceptibles de rééquilibrer le microbiote intestinal.
La pulpe de baobab est bonne également pour la peau : purifiante, anti-âge, apaisante, réparatrice, régénérante, assouplissante...
Le baobab est surnommé "arbre de vie" ou "pain de singe".

Source : Pratique.fr, Nolwenn Guengant

À la une

vie saine et zen La technique Nadeau : trois mouvements et c'est tout !
Trois exercices répétés un grand nombre de fois pendant une vingtaine de minutes… La technique Nadeau est une technique holistique qui apporte de...

vie saine et zen
Ce serait le mal de l'époque… Surpoids et obésité sont étroitement associés à l'impact de nos modes de vie sur notre microbiote intestinal.

vie saine et zen
Haricots, lentilles, fèves, sojas, pois, pois chiches… Délaissées pendant des années les légumineuses reviennent en force dans nos assiettes. Nous...

vie saine et zen
Comment trouver sa voie professionnelle ? Avancer dans la connaissance de soi pour identifier sa singularité puis passer de l'idée à la réalité… Deux...

vie saine et zen
Parmi nos animaux de compagnie préférés, les chiens et chats restent en tête de classement. Mais adopter un compagnon à quatre pattes ne s'improvise...

vie saine et zen
Créer des murs végétaux et installer de la lumière diurne dans sa maison ou au bureau… Ce n'est pas compliqué et cela permet de retrouver les...

vie saine et zen
Échapper à la routine et au stress, retrouver des valeurs essentielles… Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver de vacances différentes, qu'il s...

Pensée zen

Tout ce qui est triste me paraît suspect.

Julien Green