Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

27/05/2020

La très grande majorité des porteurs seraient faiblement contagieux. Seuls quelques "supercontaminateurs" seraient à l'origine de la pandémie de Covid-19 qui s'est répandue dans le monde. Le fameux taux de reproduction du virus (R0) n'est qu'une moyenne, il varie fortement d'un individu à un autre. 80 % des transmissions seraient le fait de 10 % des malades, selon une étude britannique. Il faut ensuite que ces supercontaminateurs soit en contact avec un groupe important de personnes pour voir naître un cluster. Ces éléments induisent des actions bien différentes de celles préconisées jusqu'ici. Plutôt que de confiner tout le monde de manière indifférenciée, il suffirait de prévenir les événements de superpropagation qui sont assez rares. Il faudrait au moins 4 à 5 foyers de contamination pour que l'épidémie décolle. Portrait robot du supercontaminateur : il émet plus de postillons en parlant ou en respirant, il est porteur d'une charge virale plus forte, avec des symptômes ou sans.

Source : Futura Sciences, Céline Deluzarche

27/05/2020

Comment respecter les gestes barrières lors des rassemblements en famille ou entre amis, sachant que 20 à 30 % de Français porteurs du virus ne présentent aucun symptôme ? Les conseils de Jean-Christophe Nogrette, médecin généraliste :
- respecter la distanciation physique : mettre de l'espace ente les tables ou les chaises ;
- porter le masque, notamment dans la voiture ;
- se laver les mains régulièrement et nettoyer assidûment les surfaces des parties communes des maisons ;
- garder les enfants en quatorzaine à domicile avant qu'ils ne partent rejoindre leurs grands-parents ;
- faire attention aux personnes qui ont été malades : la plupart ne sont plus contagieuses après une quinzaine de jours, mais certaines ont des excrétions virales prolongées.

Source : Le Point, Valentine Amara

27/05/2020

"Il n'y a aucune certitude de pouvoir développer à terme un vaccin efficace contre le Sars-CoV-2, malgré les annonces très affirmatives de différents gouvernements à travers le monde", déclare Marie-Paule Kieny, ancienne directrice générale adjointe de l'OMS, membre du CARE (Comité analyse recherche et expertise), formé de 12 scientifiques qui conseillent le gouvernement sur les traitements, les tests et les vaccins. Éléments rassurants : le développement inabouti des vaccins contre d'autres coronavirus ou la vaccination contre le virus Ebola servent aujourd'hui de base et accélèreront la mise au point d'un éventuel vaccin contre le Covid-19. Concernant les délais : fin de l'année 2020 si une deuxième vague se produit à l'automne en Europe et permet de faire les tests nécessaires.
"Mais il ne faudra pas confondre, une nouvelle fois, communication et science, surtout quand on voit l'empressement de certains politiques…"

 

Source : Le Point, Caroline Tourbe

27/05/2020

Par mesure de précaution, l'OMS suspend temporairement les essais cliniques de l'hydroxychloroquine pour le traitement du Covid-19 menés avec ses partenaires dans plusieurs pays. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé cette décision le 25 mai dernier, à la suite de la publication d'une étude observationnelle internationale dans la revue médicale The Lancet. Cette étude met en lumière un taux de mortalité plus élevé chez les personnes hospitalisées pour le Covid-19 ayant reçu l'hydroxychloroquine ou la chloroquine que chez celles n'ayant pas reçu ces médicaments : groupe témoin 9,3 %, groupe chloroquine seule 16,4 %, groupe chloroquine + antibiotique 22,2 %, groupe hydroxychloroquine seule 18 %, groupe hydroxychloroquine + antibiotique 23,8 %. En l'absence d'étude randomisée, aucune conclusion définitive ne peut néanmoins être tirée.

Source : Psychomédia,

27/05/2020

Masques et gants de protection, produits pré-emballés des drives ou autres commandes à emporter, bouteilles individuelles de gel hydroalcoolique, vitres en plexiglas dans les commerces et services... Avec la crise du Covid-19, le plastique à usage unique fait un retour en force. Fin mars, la production d’emballages plastiques en France a fait un bond de +30 %, principalement dans les secteurs alimentaire, de l’hygiène et de la détergence. Dans l'hexagone, 40 % de l’utilisation du plastique leur sont consacrés. Pourtant le plastique ne possède aucune propriété qui le rendrait plus hygiénique que le tissu, le carton ou le papier. Heureusement, au global, la projection sur l'année 2020 montre une moindre production d’emballages plastiques qu’en 2019 (source : Elipso) !
Plus préoccupante, cette nouvelle forme de pollution générée par le matériel médical et les protections sanitaires… Les masques chirurgicaux et les FFP2 sont faits de polypropylène, une matière thermoplastique non recyclable qui met environ 500 ans à se dégrader !
Les associations environnementales, espèrent que les mauvaises habitudes ne s’installeront pas sur la durée.

Source : Huffington Post, Claire Digiacomi

27/05/2020

Fini les produits affichés "respectueux" ou "protégeant la planète" ? La publicité ne devra plus inciter à des "modes de consommation excessifs ou contraires aux principes de l’économie circulaire", selon les dernières recommandations de l’ARPP (autorité de régulation de la publicité) qui feront autorité auprès des annonceurs à partir d'août prochain. Il semblerait que l’ARPP se soit positionnée sur la question de la surconsommation mais pas sur celle du changement climatique. Selon certains experts de la publicité, elle se serait contentée du "service minimum". L’idée d’un encadrement de la publicité sur la transition écologique, selon le principe de la loi Evin, est poussée par la Convention citoyenne sur le climat et continue de progresser…

 

Source : Novethic, Béatrice Héraud

À la une

vie saine et zen Les vacances à la mer
C'est la destination préférée des Français pour les vacances et c'est tant mieux car la mer est bénéfique pour la santé et le moral ! Alors tout le...

vie saine et zen
C'est la destination préférée des Français pour les vacances et c'est tant mieux car la mer est bénéfique pour la santé et le moral ! Alors tout le...

vie saine et zen
Ce fruit exotique est une star. Ses bienfaits sont nombreux, notamment sur le plan cardiovasculaire. Mais il faut en user avec modération car il est...

vie saine et zen
Pour accompagner harmonieusement son enfant sur le chemin de l'autonomie et d'une socialisation réussie, il est essentiel d'apprendre à avoir de l'...

vie saine et zen
C'est la destination préférée des Français pour les vacances et c'est tant mieux car la mer est bénéfique pour la santé et le moral ! Alors tout le...

vie saine et zen
Composts, engrais verts, paillages, associations de plantes… La permaculture propose des solutions astucieuses pour travailler la terre de nos...

vie saine et zen
À longueur d'année nous dénonçons les industriels indélicats qui transforment la planète en poubelle, nous râlons contre les malappris qui jettent...

Pensée zen

Celui qui regarde vers l'extérieur rêve.
Celui qui tourne son regard vers l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung