Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

27/06/2018

41 % des cancers sont attribuables à 13 facteurs de risques liés au mode de vie ou à l'environnement, selon une vaste étude coordonnée par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) portant sur les chiffres de 2015 en France métropolitaine. Pour la première fois ont été pris en compte des facteurs de risques comme la consommation de charcuterie et de viande rouge ou les expositions professionnelles à certains toxiques. Certains facteurs sont négatifs (déficit en fruits et légumes, en activité physique). 
Le tabac et l'alcool (20 % et 8 % des cas) restent bien sûr les deux premiers responsables. Viennent ensuite les infections liées au papillomavirus, les expositions professionnelles (ce qui interpelle la médecine du travail !), les ultraviolets, le radon, les radiations d'origine médicale, la pollution de l'air, la présence d'arsenic et de benzène.
En tête des cancers évitables viennent ceux du poumon, du sein et du côlon-rectum. Viennent ensuite les lèvres-cavité orale-pharynx, mélanome, foie, estomac et rein.
Le recherche progressant sans cesse, par exemple dans le domaine des perturbateurs endocriniens, il est probable qu'on voie grandir à l'avenir la part des cancers évitables.

Source : Le Monde, Hervé Morin

27/06/2018

L'exposition au dioxyde d'azote (NO2), provoque des modifications épigénétiques au niveau du placenta. C'est la conclusion d'une étude française réalisée à Nancy et Poitiers, auprès d'environ 700 mères et leurs enfants. L'analyse des données épigénétiques a été faite à grande échelle (plus de 400 000 localisations). Associée à l'exposition au NO2, la modification de cinq gènes a été identifée. Celle de l'un d'entre eux (ADORA2B) est connue pour son lien avec la pré-éclampsie, responsable d'un tiers des naissances de grands prématurés. Ces résultats sont inquiétants, d'autant plus que l'exposition étudiée était inférieure aux limites annuelles fixées par la réglementation européenne et recommandée par l'OMS. Le NO2 est majoritairement émis par le trafic automobile, notamment les véhicules diesel.

Source : Le Monde, Stéphane Mandard

27/06/2018

25 % de risques en plus de syndrome du côlon irritable pour les personnes qui consomment le plus d'aliments ultra-transformés… C'est le verdict d'une étude française de l'Inserm, réalisée en analysant les données de plus de 30 000 personnes (au trois quarts des femmes, âge moyen autour de 50 ans) dont environ 10 % ont déclaré souffrir d'un syndrome du côlon irritable. En moyenne, les aliments ultra-transformés représentent 16 % de l'alimentation en poids et 33 % en calories. Les personnes qui en consomment le plus sont plutôt jeunes, vivent seules, avec des revenus plus modestes que la moyenne, un IMC (Indice de Masse Corporelle) plus élevé et un niveau d'activité physique plus faible.

Source : Psychomédia,

27/06/2018

Ils sont trop riches en sucres ajoutés et en sel, ils ont un index glycémique (IG) trop élevé, selon Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, attaché des Hôpitaux de Paris. Les aliments avec un IG supérieur à 70 doivent être consommés avec modération. Or les Corn-Flakes sont à 77, les Choco Pops à 80, et les Rice Krispies à 82 ! Il faut savoir que la technique qui consiste à insuffler de l’air dans les céréales pour les rendre plus croustillantes fait exploser leur IG. Laurent Chevallier, médecin nutritionniste, conseille donc de privilégier les céréales complètes, à IG plus faible, comme le muesli. Ou la bonne vieille tartine beurrée de pain complet avec un fruit frais (mais pas un jus industriel !).

Source : Le Figaro, Laurent Giordano

27/06/2018

Ils touchent plus de 600 000 personnes en France, les troubles des conduites alimentaires (TCA), anorexie, boulimie et autres, sont encore mal connus.
- "Les personnes qui souffrent d’un TCA sont maigres." Faux.
Il y a l'anorexie, la boulimie, l'hyperphagie boulimique et l'on peut naviguer de l'un à l'autre.
- "C'est la faute de la famille." Faux.
La famille doit faire partie de la solution. Les causes des TCA seraient plutôt les conséquences de facteurs biologiques, génétiques, sociaux et développementaux.
- "Les TCA touchent uniquement les femmes." Faux.
10 % des anorexiques, 30 % des boulimiques et environ 50 % des personnes touchées par l'hyperphagie boulimique sont des hommes. Et ces chiffres sont probablement sous-estimés.
- "Il suffit d’un peu de volonté pour se sortir de l’anorexie." Faux.
Il s'agirait d'une addiction à la maigreur.
- "Ce n’est pas grave, ça va passer." Faux.
Il n'y a pas de petites anorexies. Deuxième cause de mortalité chez les adolescents, soit par dénutrition, soit par suicide, c'est un trouble qui doit être pris en charge.

Source : Le Figaro, Sarah Terrien

27/06/2018

Quand ça gratouille, il y a des produits naturels efficaces : vinaigre, plantes, huiles essentielles ou homéopathie.
- Les feuilles de plantain, froissées dans les mains et appliquées en compresse sur la zone touchée ont des vertus antihistaminiques et peuvent soulager les piqûres d'insectes.
- L'huile essentielle (HE) de lavande officinale, pure, en massage, apaise les piqûres de moustiques. Les HE de citronnelle, de lavande ou d'eucalyptus citronné repoussent leurs attaques.
- Apis mellifica 9CH, en homéopathie, aide à réduire le gonflement dû à la piqûre et apaise la démangeaison.
- Le vinaigre de vin ou de cidre, de préférence bio, appliqué en compresse sur la piqûre, a des vertus antiseptiques et apaisantes.

Source : Santé Magazine, Sylvie Dellus

À la une

vie saine et zen Exercer ses yeux avec des méthodes douces
De nombreuses personnes témoignent avoir amélioré leur vue grâce à des pratiques douces de gymnastique et de relaxation oculaires. Tour d'horizon,...

vie saine et zen
L'épigénétique est une science jeune qui montre notamment à quel point notre environnement (nutrition, exercice physique, stress, plaisir, harmonie...

vie saine et zen
De nombreuses personnes témoignent avoir amélioré leur vue grâce à des pratiques douces de gymnastique et de relaxation oculaires. Tour d'horizon,...

vie saine et zen
Dans le secteur du bio, les grandes manœuvres ont commencé ! Arrivée en force de la grande distribution, acquisitions stratégiques, orientation vers...

vie saine et zen
Après un stage de méditation, la plupart des participants ont acquis une certaine autonomie et poursuivent une pratique régulière. Quelles sont pour...

vie saine et zen
Le bonheur, c’est simple comme un coup de fil. C’est étrange, les ennuis aussi… Quand on est parent d’un enfant de moins de 3 ans, il est difficile...

vie saine et zen
Rien de tel qu'un lieu de vie qui sent le propre, la fraîcheur, qui dégage une ambiance dynamisante, relaxante, conviviale ou sensuelle ! Les huiles...

vie saine et zen
Dans le secteur du bio, les grandes manœuvres ont commencé ! Arrivée en force de la grande distribution, acquisitions stratégiques, orientation vers...

Pensée zen

Le sage ne s'afflige pas de ce que les hommes ne le connaissent pas ; il s'afflige de ne pas connaître les hommes.

Confucius