Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

21/06/2017

À la fin du siècle, trois personnes sur quatre dans le monde seraient exposées à des vagues de chaleur potentiellement mortelles, selon les travaux de chercheurs états-uniens et britanniques qui viennent d'être publiés. En l'an 2000 le danger a touché 13 % de la planète abritant 30 % de la population mondiale. Si l'on retient à l'horizon 2100 le scénario pessimiste des experts du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), avec un réchauffement de 3,7°C, ce seront 47 % du territoire qui seront touchés, principalement dans les régions tropicales, et 74 % des habitants. La menace sera aggravée par le vieillissement de la population et sa concentration dans les zones urbaines. Pour les auteurs de l'étude, le prix de ces canicules est déjà lourd "et cela pourrait être bien pire si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas considérablement réduites".

Source : Le Monde, Pierre Le Hir

21/06/2017

L'agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de reconnaître que le bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien. Le BPA était déjà sur la liste des "substances extrêmement préoccupantes" et l'Union européenne l'avait proscrit des biberons et des tickets de caisse. Cette décision de l'ECHA intervient à la demande de la France qui a écarté la substance de tous les emballages alimentaires. Elle ouvre la porte à de nouvelles restrictions d'usage concernant les produits vendus sur le marché européen. Les ONG, notamment ClientEarth, s'en réjouissent.

Source : 20 Minutes,

21/06/2017

Pour la première fois, L'Union Européenne vient de voter "un dispositif contraignant pour évoluer vers une agriculture sans pesticides", se réjouit Pascal Canfin, WWF France. Le 14 juin dernier, le Parlement européen a en effet validé l'interdiction des pesticides sur les SIE (Surfaces d'Intérêt Écologique) créées en 2013 dans le cadre du "verdissement" de la PAC (Politique Agricole Commune). Depuis cette époque tout postulant à une aide de la PAC (30 % des aides directes), sur une exploitation de plus de 15 ha, doit déclarer et protéger 5 % de ses surfaces en SIE pour sauvegarder et améliorer la biodiversité. Aujourd'hui il doit en plus préserver ces parcelles de tout épandage de pesticides. Les ONG trouvent ce vote prometteur, même si elles espéraient des mesures plus fortes.

Source : Le Monde, Lola Bodin Adriaco

21/06/2017

La nouvelle ministre de la santé dit réfléchir à "rendre obligatoire, pour une durée limitée, les 11 vaccins destinée aux enfants".
- Aujourd'hui seuls 3 vaccins sont obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP). 8 autres sont recommandés (coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C) et pourraient devenir obligatoires pour une période de 5 à 10 ans.
- Actuellement la situation est incohérente : les 3 vaccins DTP ne sont plus commercialisés seuls mais accompagnés d'autres vaccins. Ils sont ainsi vendus plus chers. Il existe donc trois possibilités : obliger la commercialisation du DTP seul, supprimer toute obligation vaccinale ou étendre l’obligation.
- Problème : la défiance de la population envers les vaccins grandit, notamment suite aux différents scandales sanitaires. Des experts s'inquiètent de la présence dans les vaccins d'adjuvants comme l'aluminium, considéré comme cancérogène. Ils critiquent l'extension de l'obligation vaccinale comme une atteinte aux libertés.
- Les pro-vaccins considèrent que cette méfiance vient de la désinformation et n'est basée sur aucun fondement scientifique.
- Reste que l’achat obligatoire de 8 vaccins supplémentaires serait une mine d’or pour les laboratoires pharmaceutiques. Plusieurs experts parlent de "petits arrangements" de la ministre avec l'industrie.

Source : 20 Minutes, Océane Marache

21/06/2017

Efficacité prouvée pour des empoisonnements au plomb, au mercure et autres métaux lourds… Cette technique d’élimination des substances toxiques consiste à mettre en présence un agent chélateur et des minéraux ou des métaux ionisés (fer, calcium, plomb cuivre...). Le produit qui en résulte est stable, non toxique et soluble et peut être facilement éliminé dans les urines. Mais la technique n'a encore fait ses preuves ni pour les autres toxiques amenés par la pollution ni pour l'autisme ou les maladies cardiovasculaires. Elle reste en revanche une piste pour Alzheimer ou Parkinson.
En France, la Haute Autorité de Santé vient d’approuver la mise sur le marché d’un traitement par chélation pour les enfants empoisonnés. À des doses moindres, on ne dispose pas encore de preuves scientifiques suffisantes.

Source : Le Figaro, Christophe Doré

21/06/2017

Le monde irait de mieux en mieux, d'après plusieurs experts qui examinent les faits chiffres en main. Guerres de moins en moins nombreuses et meurtrières ; torture et peine de mort en recul ; violences faites aux femmes, aux enfants et aux animaux de moins en moins considérées comme normales ; esclavage considéré comme scandaleux… Les avancées ne se font pas de manière linéaire mais concernent tous les domaines : éducation, santé, pauvreté, couche d'ozone, déforestation… Les discours alarmistes nous donnent une impression contraire car les progrès sont moins visibles que les catastrophes et les vendeurs de mauvaises nouvelles (politiques, journalistes) y trouvent leur intérêt. Nous avons besoin à la fois des lanceurs d'alerte qui nous ouvrent les yeux et des "optiréalistes" qui certifient que les changements sont en cours.

Source : Pour la science, Christophe André

À la une

vie saine et zen Cette année, je reprends une activité physique !
Vous êtes comme moi ? Ça fait des années qu’invariablement, à chaque sortie de l’été, je me le promets, craché juré : je reprends le sport ! Mais...

vie saine et zen
Faire la chasse aux produits contenant des substances toxiques et favoriser l'élimination de ces dernières dans notre corps… La réglementation étant...

vie saine et zen
Dans le muesli ou le porridge, c'est la partenaire incontournable d'un petit-déjeuner énergétique et fortifiant. On peut l'intégrer dans de nombreux...

vie saine et zen
Ensemble depuis quelques mois ou quelques années, beaucoup de couples finissent par passer le cap : vivre sous le même toit. Mais une fois passée la...

vie saine et zen
Le bonheur, c’est simple comme un coup de fil. C’est étrange, les ennuis aussi… Quand on est parent d’un enfant de moins de 3 ans, il est difficile...

vie saine et zen
On peut vivre en paix avec les ondes électromagnétiques. Mais comme il y en a de plus en plus dans nos habitations, pour minimiser les risques, il...

vie saine et zen
Est-il possible chez soi d'alimenter ses appareils ménagers, ses lampes et son ordinateur avec de l'électricité qui soit issue d'énergies...

Pensée zen

Un sourire coûte moins cher que l'électricité, mais donne autant de lumière.

Abbé Pierre