Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

10/04/2019

6 % à 20 % du prix de vente : c'est le poids des externalités environnementales, entre un produit issu de l’économie circulaire et un produit classique. L'estimation a été élaborée par la Fondation 2019, l’Ademe et trois entreprises partenaires dont Seb. Cela équivaut aux taux de TVA appliqués en France : de 5,5 % à 20 %. On pourrait donc envisager une TVA à 0 %, qui serait neutre économiquement et qui inciterait les consommateurs à privilégier les produits responsables.
Problème : les taux de TVA sont réglementés par l’Union européenne qui définit la liste de produits et services pouvant bénéficier de taux réduits. La France pourrait entamer des négociations mais cela prendrait du temps sans aucune garantie. D'autres solutions existent comme l’émission d’une monnaie complémentaire locale versée en complément du gain d’externalités. La différence entre un litre de lait conventionnel et un litre de lait bio serait ainsi reversée en monnaie complémentaire, financée par la collectivité. Pertinent pour les produits à faible TVA comme les produits agro-alimentaires.

Source : Novethic, Concepcion Alvarez

10/04/2019

37 % des Français achètent des produits au poids, hors fruits et légumes frais, selon un sondage Nielsen. En ordre décroissant : fruits oléagineux secs, fruits secs, légumineuses, céréales de type flocons d'avoine, semoule, pâtes, riz… Bientôt du vin, de l'huile, des spiritueux… Le commerce du vrac touche aussi des produits d'entretien (liquide vaisselle, lessive) ou d'hygiène-beauté, (shampoing, savon liquide). Dans le sillage du bio se créent des boutiques spécialisées : La Recharge, Le Bocal, Le Gramme de folie, Day by day. La grande distribution suit le mouvement, notamment Carrefour, Auchan et Franprix. Les circuits d'approvisionnement s'organisent. Le secteur représente 500 millions d'euros. Ce n'est que 0,5 % du marché alimentaire mais ce n'est plus une niche.

Source : Les Echos, Philippe Bertrand

10/04/2019

Une alimentation déséquilibrée serait à l'origine de près d'un décès sur cinq dans le monde. C'est le verdict de la nouvelle étude "Global Burden of Disease" financée par la Fondation Bil & Melinda Gates, qui vient d'être publiée dans la revue médicale The Lancet. Y sont compilées les données de chaque pays du monde sur la mortalité, les principales maladies, les facteurs de risque, avec une mise en perspective de 1990 à nos jours.
Résultats :
- l'espérance de vie s'est allongée de 14 ans de 1970 à 2016, en France elle est de 81,8 ans (78,4 pour les hommes, 85,2 pour les femmes) ;
- la mortalité diminue chez les jeunes enfants ;
- 72 % des décès sont dus à des maladies non-transmissibles, comme les maladies cardiovasculaires ou le diabète, souvent liées au mode de vie : alimentation, activité physique, tabac, alcool…
- 18,8 % des décès (11 millions) sont dus à une mauvaise alimentation : trop salée, riche en boissons sucrées, pauvre en fibres, légumineuses, céréales complètes, fruits et légumes, noix, oméga-3 marins et acides gras polyinsaturés.

Source : La Nutrition, Marie-Céline Ray

10/04/2019

Il est assez courant dans les aliments ultra-transformés. Dans les huiles de cuisson, il sert à stabiliser les gras. On le trouve aussi dans les chewing-gums, les céréales du petit déjeuner, les préparations pour gâteaux, les soupes, les viandes surgelées… Le E319 ou butylhydroquinone tertiaire (BHQT) aurait pourtant pour effet d'affaiblir notre système immunitaire, notamment lorsqu'il s'agit de lutter contre la grippe, selon une étude de l'Université d'État du Michigan (États-Unis). Les chercheurs ont observé, chez la souris, qu'un régime alimentaire riche en BHQT supprime la fonction des cellules T auxiliaires et des cellules T tueuses. La mémoire du système immunitaire semblerait également affectée, ce qui pourrait avoir des conséquences négatives sur l'efficacité des vaccins antigrippaux.

Source : Futura-Sciences, Nathalie Mayer

10/04/2019

Les essais réalisés par Merck n’étaient pas suffisants pour valider la substitution d’une formule du Levothyrox par l’autre, selon des chercheurs de l'Université de Toulouse. Rappel : environ 31 000 signalements d’effets secondaires ont été faits entre mars 2017 (date du changement de formule du médicament contre l'hypothyroïdie) et avril 2018.
L'étude de Merck (une étude de bioéquivalence moyenne) est conforme aux méthodes requises pour la mise sur le marché d’un médicament générique mais pas pour un changement de formulation. Elle ne permet pas de mettre en lumière d'importantes disparités individuelles pour un médicament dont la "marge thérapeutique" (la différence entre la dose efficace et la dose toxique) est étroite.
Les chercheurs estiment que les résultats obtenus dans le cadre de cette étude auraient dû alerter le laboratoire et l'inciter à réaliser une étude de bioéquivalence individuelle.

Source : Le Figaro, Soline Roy

10/04/2019

Entre 20 et 30 minutes dans la nature permet de réduire de manière significative certains marqueurs du stress dans la salive : cortisol (hormone du stress) et alpha-amylase. C'est le constat qu'ont fait des chercheurs états-uniens en analysant des échantillons de salive de 36 citadins avant et après une expérience de nature qu'ils devaient faire sur une durée de 10 minutes ou plus, au moins trois fois par semaine pendant 8 semaines. Cette expérience consistait à se promener ou à s'assoir dans un endroit extérieur de leur choix qui leur apporte un sentiment de contact avec la nature.
Résultat maximum pour les durées entre 20 et 30 minutes : baisse de cortisol de 21,3 % (contre une diminution diurne normale de 11,7 %), baisse de 28,1 % de l'alpha-amylase (contre une augmentation diurne normale de 3,5 %). Dans ce dernier cas étaient concernés seulement les participants les moins actifs, assis pendant leur expérience ou assis avec un peu de marche.
Selon les chercheurs, ces "pilules de nature" pourraient être une solution peu coûteuse pour réduire les effets négatifs sur la santé de l'urbanisation croissante et des modes de vie intérieurs dominés par les écrans.

Source : Psychomédia,

À la une

vie saine et zen La technique Nadeau : trois mouvements et c'est tout !
Trois exercices répétés un grand nombre de fois pendant une vingtaine de minutes… La technique Nadeau est une technique holistique qui apporte de...

vie saine et zen
Ce serait le mal de l'époque… Surpoids et obésité sont étroitement associés à l'impact de nos modes de vie sur notre microbiote intestinal.

vie saine et zen
Haricots, lentilles, fèves, sojas, pois, pois chiches… Délaissées pendant des années les légumineuses reviennent en force dans nos assiettes. Nous...

vie saine et zen
Comment trouver sa voie professionnelle ? Avancer dans la connaissance de soi pour identifier sa singularité puis passer de l'idée à la réalité… Deux...

vie saine et zen
Parmi nos animaux de compagnie préférés, les chiens et chats restent en tête de classement. Mais adopter un compagnon à quatre pattes ne s'improvise...

vie saine et zen
Créer des murs végétaux et installer de la lumière diurne dans sa maison ou au bureau… Ce n'est pas compliqué et cela permet de retrouver les...

vie saine et zen
Échapper à la routine et au stress, retrouver des valeurs essentielles… Nous sommes de plus en plus nombreux à rêver de vacances différentes, qu'il s...

Pensée zen

Tout ce qui est triste me paraît suspect.

Julien Green