Tous les moments zen

Je vais dans un square, un parc ou un zoo et j'observe longuement les animaux : oiseaux, chiens, chats, tigres ou singes me permettent de reprendre contact avec ma propre animalité.

Je vais au hammam ; j'adore l'atmosphère de pénombre où tout le monde se parle tout bas ; je profite de la chaleur qui incite à me détendre, à trouver un autre rythme ; j'aime la transpiration qui me donne l'impression que tout mon stress s'en va avec la sueur ; je trouve divin le massage qui suit.

Plusieurs fois par jour, je fais des microsiestes de quelques minutes ou des microrelaxations en fermant les yeux, en détendant tous mes muscles et en respirant profondément.

Dans la journée, je fais une pause pour le thé, comme une cérémonie japonaise ou une coutume anglaise, mais avec ma méthode à moi.

Je ne me lasse pas de regarder le feu dans ma cheminée et je régale mes oreilles de chant choral.

Je bois des tisanes avec des cocktails de plantes : soit préparés à l'avance dans les herboristeries ou les magasins bio, soit composés par moi-même avec des plantes en vrac.

Je rends visite à mes plantes tous les jours, je les arrose si besoin, je leur parle, je les observe.

Chaque matin j'ouvre ma fenêtre et mes volets, je me campe sur mes deux jambes et je prends trois grandes respirations en levant les bras jusqu'au dessus de la tête par les côtés sur l'inspire, et en les descendant par devant jusqu'au plexus sur l'expire.

Lorsque je marche dans la rue, notamment le matin et le soir entre le boulot et la maison, au lieu d'être dans mes pensées, je suis attentif aux gens, aux lumières, aux bruits et je lève souvent la tête pour regarder les façades des immeubles et découvrir la richesse de leur architecture.

Je déguste ce que je mange : je profite d'abord des arômes, puis je prends des petites bouchées que je mâche lentement en essayant de me concentrer sur les sensations et les saveurs qu'elles m'évoquent.

Le soir, avant de m'endormir, je fais un bilan de ma journée, je passe en revue tous les événements, négatifs ou positifs, et j'essaie toujours de terminer par les petits moments de bonheur et de bien-être.

Je fais la grève de la consommation, je décide de ne rien acheter pendant un journée et je consacre mon temps à des balades avec ma famille ou mes amis.

Je fais un compliment, je dis un mot de soutien ou un mot d'amour chaque jour, comme on offre une fleur.

Je fais une grande balade en forêt avec un panier au cas où je trouverais des champignons comestibles.

Le matin, avant de me lever, je prends le temps de m'étirer, de bailler, de me frotter le visage : je ramasse les miettes de sommeil.

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...