Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

10/07/2019

Plusieurs centaines de malades, des médecins, plus de 35 sénateurs et députés de tous bords politiques ont manifesté le 3 juillet dernier sur l'esplanade des Invalides. L'initiative est venue du mouvement #EnsembleContreLyme, né il y a trois semaines dans le but de fédérer toutes les associations de malades derrière une seule étiquette. Objectifs : mettre fin au déni dont sont victimes depuis des années les malades de Lyme, s'ériger contre la non-reconnaissance de la forme persistante de maladie, réclamer une amélioration du suivi comme des traitements au long cours, s'insurger de la confusion régnant autour des recommandations de la HAS (Haute Autorité de Santé), mettre un terme à l'inorganisation médicale due notamment au manque de formation des médecins, réclamer une relance du plan Lyme qui s'enlise.

Source : Le Point, Gwendoline Dos Santos

10/07/2019

Un accroissement de 1,1 % chez les femmes, 0,1 % chez les hommes… Ce sont les chiffres concernant les nouveaux cas de cancer relevés en France en 2018 dans un rapport publié cette semaine par Santé publique France. Entre 1990 et 2018, le taux de mortalité par cancer a diminué de seulement 0,8 % chez les femmes contre 1,8 % chez les hommes. Au total, les hommes sont toujours plus touchés par cette maladie mais l’écart entre les deux sexes se réduit. Certains cancers comme ceux du poumon, du foie, du pancréas ou le mélanome cutané deviennent plus fréquents chez les femmes. En cause : la consommation excessive d'alcool, le tabagisme, le changement des habitudes alimentaires, la fréquence croissante de l'obésité et de l'hypertension artérielle.

Source : Futura Sciences,

10/07/2019

Moins de trois évacuations par semaine, c'est la définition de la constipation pour les standards internationaux. Cette définition est reconnue par 65 % des médecins spécialistes mais seulement 41 % des généralistes et 29 % des patients, selon une étude britannique. Les gastro-entérologues considèrent donc que l'approche doit prendre en compte le ressenti des patients : il faut distinguer la constipation de transit de la constipation d’évacuation. La première se caractérise par des selles peu fréquentes. La seconde se traduit par des difficultés d’évacuation (efforts de poussée, sensation de gêne au passage des selles, évacuation incomplète, émission de selles dures…).
"Certaines personnes qui mangent peu ou qui consomment des aliments sans résidus peuvent très bien aller à la selle une seule fois par semaine et ne ressentir aucune gêne. Dans ce cas, il n’y a aucune raison d’intervenir."
Dans les autres cas, si le trouble est passager, il suffit bien souvent de manger des pruneaux, d'augmenter sa ration de fibres ou de boire de l’eau d’Hépar pour constater une amélioration. Si la constipation est chronique, le traitement le plus efficace reste à base de laxatifs, à prise quotidienne sur plusieurs semaines voire plus.

Source : Le Figaro, Anne Prigent

10/07/2019

Il va falloir s’adapter intelligemment aux nouveaux épisodes caniculaires, "sans suivre le réflexe classique et potentiellement catastrophique du tout climatisation".
Au pic de la canicule (27 juin 2019), la consommation d’électricité française a atteint 59 436 mégawatt (MW), à comparer aux 83 000 MW du pic hivernal (18 janvier 2019). Heureusement, dans l'hexagone, seuls 5 % des logements sont équipés de climatiseurs (contre 85 % aux USA et davantage en Asie). Mais il va falloir, à l'avenir, résister à la tentation de s'équiper. Solutions souhaitables : végétaliser les villes, privilégier le ventilateur rafraîchissant, isoler les bâtiments.

Source : We Demain, Serge Orru

10/07/2019

C'est un grand classique, la pollution serait toujours due… aux autres ! Quelques chiffres pour faire le point…
- Source de gaz à effet de serre en France métropolitaine : les transports (29,7 % des émissions en équivalent CO2 en 2017), l’industrie et le secteur tertiaire (25,8 %) et l’agriculture (18,9 %).
- Les voitures individuelles polluent plus : 15,7 % contre 6,3 % pour les poids lourds et 5,8 % pour les véhicules utilitaires.
- Les vols intérieurs en avion représentent 0,8 % contre 0,1% pour le train.
- Dans l'agriculture, l'élevage, principalement bovin, représente la moitié des émissions polluantes : 9 %.
- Les entreprises et les ménages se partagent la responsabilité en proportion a peu près égale.
Avec 1 % de la population mondiale, la France contribue au niveau national pour 1 % des émissions mondiales. Mais son empreinte carbone est environ 1,7 fois plus élevée.

Source : Le Monde, Adrien Sénécat

10/07/2019

La responsabilité de l'État peut être engagée en raison de l'insuffisance des plans de protection de l'atmosphère (PPA) franciliens. "Les valeurs limites de concentration en particules fines et en dioxyde d'azote ont été dépassées de manière récurrente en Ile-de-France pour la période comprise entre 2012 et 2016. (…) Eu égard à la persistance des dépassements observés depuis plusieurs années en Ile-de-France, les plans relatifs à la qualité de l'air et leurs conditions de mise en œuvre doivent être regardés comme insuffisants." Le 4 juillet, le Tribunal administratif de Paris, après celui de Montreuil en juin dernier, a reconnu la carence fautive de l'État. Il a en revanche rejeté la demande d'indemnisation des trois requérants car le lien de cause à effet entre leurs pathologies et l'insuffisance des mesures prises par l'État n'a pas été établi.

Source : Actu-Environnement, Philippe Collet

À la une

vie saine et zen Yoga nidra : le yoga du sommeil
Méditation/relaxation guidée, c'est une forme de yoga qui permet de se libérer du stress et, au-delà, d'accéder à un autre niveau de conscience, de...

vie saine et zen
Pour trouver son remède de fond en homéopathie, il faut chercher le profil qui correspond le mieux à ses caractéristiques physique, psychique ainsi...

vie saine et zen
Haricots, lentilles, fèves, sojas, pois, pois chiches… Délaissées pendant des années les légumineuses reviennent en force dans nos assiettes. Nous...

vie saine et zen
Il n'est pas toujours facile de s'affranchir du regard normatif et parfois destructeur que les autres portent sur nous. C'est pourtant une nécessité...

vie saine et zen
C'est une nouvelle réalité qui s'impose dans un nombre de cas de plus en plus grand. La famille recomposée peut être une réussite à condition d'...

vie saine et zen
Parmi nos animaux de compagnie préférés, les chiens et chats restent en tête de classement. Mais adopter un compagnon à quatre pattes ne s'improvise...

vie saine et zen
Créer des murs végétaux et installer de la lumière diurne dans sa maison ou au bureau… Ce n'est pas compliqué et cela permet de retrouver les...

vie saine et zen
À longueur d'année nous dénonçons les industriels indélicats qui transforment la planète en poubelle, nous râlons contre les malappris qui jettent...

Pensée zen

Un bon voyageur n'a pas de plans prédéfinis et son objectif n'est pas d'arriver.

Lao Zi