Revue de presse

En bref, toute l'actualité du net dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'environnement.
Chaque semaine, la rédaction sélectionne, pour vous, les meilleurs articles des sites d'information du web, et vous en livre un condensé.
L'événement à ne pas manquer, le buzz du moment, les nouvelles initiatives, les dernières tendances, les sujets de société ou l'étude scientifique qui vient d'être publiée…

09/10/2019

75 % des ménages ont utilisé au moins une fois un pesticide dans l'année : insecticides (84 %) dont les anti-acariens et les antiparasites pour animaux domestique ; répulsifs cutanés contre les moustiques (12 %) ; herbicides (22 %)… C'est le résultat d'une enquête réalisée par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) auprès de 1 500 ménages avec interviews et inventaires des produits stockés à domicile.
Il y aurait trois profils types d'utilisateurs : faibles (logements collectifs, en centre-ville, souvent dans la région Île-de-France), forts (propriétaires d'animaux de compagnie et/ou ayant recours aux traitements contre les poux) et très forts (ayant plusieurs usages de différents types de produits, dans leur jardin, maison, piscine, et pour se protéger eux-mêmes des insectes). Il semblerait que les utilisateurs ne respectent pas les précautions d'emplois.  60 % des ménages jettent les produits inutilisés à la poubelle, seulement 31 % les déposent à la déchèterie. Plus d'un quart ont en stock des produits retirés du marché.

Source : Actu-Environnement, Sophie Fabrégat

09/10/2019

Une "consigne" qui consiste à collecter des bouteilles plastique pour les recycler… C'est la mesure que le gouvernement défend dans son projet de loi économie circulaire. On est loin de ce chacun entend par le mot "consigne", c'est à dire la collecte, le nettoyage et la réutilisation des bouteilles en verre. La mesure a été rejetée par le sénat fin septembre qui y a vu un "non sens écologique" qui "légitime le plastique". Aujourd'hui, ce sont les collectivités territoriales qui collectent et revendent les déchets aux recycleurs. Elles craignent d'être lésées par le nouveau système et que, demain, ce soit les grands producteurs de plastique qui en bénéficient. Les associations environnementales dénoncent la confusion engendrée par le terme de "consigne" et préconise le réemploi, moins énergivore et plus propre que le recyclage.

Source : Novethic, Marina Fabre

09/10/2019

Un décès prématuré sur cinq est dû au déséquilibre alimentaire dans le monde (11 millions). C'est plus que le tabac (8 millions). Manger équilibré est une notion très personnelle qui varie selon l'âge, le mode de vie, la culture du pays… Depuis 2001, le PNNS (Programme National Nutrition Santé), avec ses invitations à manger cinq fruits et légumes, a eu un effet positif : sur dix ans, en France, il y a eu un coup d’arrêt à la progression de l’obésité et du surpoids chez l’adulte comme chez l’enfant.
La version de 2019 garde comme constante la préconisation des fruits et légumes variés et l’appel à réduire le sucre et le sel. Elle comporte quelques nouveautés :
- consommer davantage de légumineuses, par exemple pois chiches ou lentilles ;
- augmenter la part des féculents complets, comme le pain ou le riz complets ;
- ajouter des fruits à coque, comme les amandes, noix, noisettes ;
- limiter la consommation de charcuteries et de viandes.
Ces conseils doivent se comprendre sur la semaine plutôt qu’au jour le jour, et encore moins repas par repas. Il n'y a pas d'aliments à bannir, il faut favoriser la variété. Il est également recommandé de manger éthique : privilégier les circuits courts, les produits de saison voire le bio, limiter les pesticides.

Source : Le Figaro, Christine Baudry

09/10/2019

Carbonyles volatils, espèces réactives de l'oxygène, furannes, métaux (nickel, plomb chrome)… Beaucoup de ces substances émises par les cigarettes électroniques sont toxiques pour les poumons. Peu de données sont disponibles mais un faisceau de preuves tend à montrer, entre fumeurs et non fumeurs, un lien entre e-cigarette et toux chronique, flegme, expectorations, respiration sifflante, bronchite chronique, maladie pulmonaire obstructive chronique, asthme, lésions des voies respiratoires, maladies alvéolaires… Des études in vitro et sur les animaux montrent notamment une augmentation de l'inflammation et du stress oxydant. Pour les bénéfices supposés du passage de la cigarette classique à la cigarette électronique, les études sont contradictoires. D'une manière générale, beaucoup de questions restent encore sans réponse. La prudence doit donc être de mise.

Source : Futura Sciences, Julien Hernandez

09/10/2019

Avec 1,01 sinistre déclaré pour 100 professionnels de santé en 2018, le taux d'erreurs médicales reste assez stable (1,57 % d'augmentation) mais le nombre de plaintes augmente. C'est le constat de l’assureur MACSF, leader pour les professions de santé, dont le rapport a été publié le lundi 7 octobre dernier. Ce taux d'erreurs médicales est très variable selon les spécialités : 78 % pour les neurochirurgiens, 69 % pour les chirurgien orthopédique, 34 % pour les chirurgiens esthétiques et seulement 15 % pour les médecins généralistes. Les condamnations sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus lourdes. Au civil, le taux de décisions défavorables aux professionnels de santé est passé de 33 % à 66 %, un chiffre jamais atteint à ce jour. Au pénal, le taux de condamnation est de 75 %, le plus souvent de la prison avec sursis. Près de 700 professionnels en santé ont dû indemniser leurs patients après une erreur médicale.
Il n'y a pas plus de fautes, selon la MACSF, mais des exigences plus importantes de la société et des magistrats qui "tiennent compte du fait que s'il n'y a pas de responsabilité établie, le patient demandeur ne percevra pas d'indemnité".

Source : Le Parisien, Daniel Rosenweg

09/10/2019

À 65 ans, une femme a près de quatre années de plus à vivre qu'un homme, mais une seule année en bonne santé. C'est le résultat d'une étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) qui a comparé l'espérance de vie à la naissance et l'espérance de vie "sans incapacité" des hommes et des femmes. Résultat : un écart de 5,9 ans entre les sexes pour l’espérance de vie à la naissance (85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes en 2018), mais de seulement 1,1 an pour l’espérance de vie sans incapacité (64,5 ans pour les femmes et de 63,4 ans pour les hommes). En 2017, cet écart atteignait 1,9 an.

Source : Huffington Post,

À la une

vie saine et zen Cette année, je commence Feldenkrais
À partir de mouvements très simples, il s'agit de mieux prendre conscience de son corps, d'explorer et de libérer de nouvelles potentialités. Créée...

vie saine et zen
Pour se glisser dans l'énergie de la saison et éviter ainsi les affections de l'automne, on peut stimuler les méridiens Poumon et Gros Intestin.

vie saine et zen
On pourrait dire que la bio-dynamie, c'est du bio dans la vigne et dans la cave. Alors qu'en matière de réglementation il n'y a toujours pas de...

vie saine et zen
C'est une nouvelle réalité qui s'impose dans un nombre de cas de plus en plus grand. La famille recomposée peut être une réussite à condition d'...

vie saine et zen
Parmi nos animaux de compagnie préférés, les chiens et chats restent en tête de classement. Mais adopter un compagnon à quatre pattes ne s'improvise...

vie saine et zen
Ce sera une nécessité dans les années qui viennent : il va falloir rénover les passoires thermiques dans lesquelles nous habitons. Cela va coûter...

vie saine et zen
Ce sera une nécessité dans les années qui viennent : il va falloir rénover les passoires thermiques dans lesquelles nous habitons. Cela va coûter...

Pensée zen

Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle la renaissance.

Violette Lebon