D’où vient le mercure présent dans les poissons de nos assiettes ? (En ligne, le 29 avril 21)

D’où vient le mercure présent dans les poissons de nos assiettes ? (En ligne, le 29 avril 21)

Conférence de David Point, chargé de recherche à l’IRD (Institut de recherche pour le développement), rattaché au laboratoire Geosciences Environnement Toulouse (GET).
Le mercure est un polluant global présent principalement sous forme gazeuse dans l’atmosphère. Cet élément a des sources naturelles (activité volcanique) et humaines (combustion du charbon ou extraction artisanale de l’or).
Une fraction du mercure présent dans l’atmosphère se dépose à la surface des océans où il peut être naturellement converti en méthylmercure, une forme organique neurotoxique du mercure. Les concentrations de méthylmercure augmentent naturellement le long de la chaîne alimentaire, ce qui se traduit par des concentrations plus élevées chez les prédateurs marins.
La consommation de poisson représente donc la principale exposition humaine à ce composé. De plus, on soupçonne le réchauffement climatique et l’utilisation du charbon pour la production d’électricité de modifier le cycle du mercure marin dans les océans.