Graine et huile de courge

Graine et huile de courge

Délicieuse quand on la déguste nature à l'apéritif ou dans de multiples salades, la graine de courge est aussi utilisée pour ses propriétés médicinales depuis des millénaires…

Image

Sommaire

- Lipides, vitamines et oligo-éléments
- Usage médicinal reconnu par l'OMS
- Les choisir et les conserver
- Déguster la graine
- Déguster l'huile

Originaire d'Amérique, la grande famille des courges envahit le monde à partir du 16e siècle. Les graines de citrouille ou de courge (de la variété Cucurbita pepo) sont utilisées traditionnellement pour leurs vertus médicinales : diurétiques chez les amérindiens depuis environ 10 000 ans, elles sont officiellement reconnues aux Etats-Unis jusqu'au 20e siècle, dans les années 30, afin de lutter contre les parasites du système digestif.
En Allemagne, des préparations à base de graines de courge servent à traiter les troubles du système urinaire, l’énurésie (pipi au lit) et l’irritation de la vessie.

Lipides, vitamines et oligo-éléments
La graine de courge contient de la vitamine B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, A, K et E ainsi que du magnésium, du zinc, du potassium, du manganèse, du phosphore, du fer, du cuivre, du sélénium.*

Elle contient des protéines (dont du L-triptophane et de la cucurbitine) et sont faites d'acides gras pour 30 à 50 %. L'huile qui en est issue par pression à froid contient principalement des acides gras polyinsaturés et ne peut être chauffée. Elle contient également une autre catégorie de lipides : des stéroïdes (delta5-stérols, delta7-stérols, delta8-stérols). Parmi ces dernières, le delta7-stérols serait actif contre l'adénome prostatique (augmentation de volume de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate).*

Usage médicinal reconnu par l'OMS
Aujourd'hui l'Organisation Mondiale de la Santé reconnaît l'usage médicinal de la graine de citrouille pour soulager les symptômes de la vessie irritable, les troubles de la miction associés à l'hypertrophie bénigne de la prostate.**

En phytothérapie, elle sert de vermifuge et aide notamment à se débarrasser du ténia (ver solitaire).*

Les choisir et les conserver
La graine rancit facilement. Il vaut mieux l'acheter dans un magasin qui a du débit et la conserver au réfrigérateur.
Une fois ouverte, l'huile, elle aussi, doit être conservée au frigo.

Déguster la graine
Crue ou séchée on la consomme telle quelle mais on peut aussi la griller, la hacher ou la moudre.
Idéale pour l'apéritif, elle agrémente les salades vertes et les salades variées. On peut l'ajouter aux soupes, aux mueslis, aux légumes, aux fruits secs ou dans la pâte à pain.

Déguster l'huile
L'huile a un goût prononcé très fruité, proche de la noix, de la pistache, de la noisette, avec des notes de coing. Elle ne peut pas être portée à haute température et sert essentiellement pour l'assaisonnement.
En Autriche, et notamment en Styrie où elle bénéficie d'une IGP (Indication Géographique Protégée) européenne, elle accompagne traditionnellement la salade de mâche avec du vinaigre de cidre.
Un filet sur des légumes chauds, des pommes de terre ou du fromage de chèvre et c'est le délice assuré…
En dessert elle se marie magnifiquement avec la glace à la vanille.

 

Sources :
*Passeport Santé :
Graines de courge
Courge : les propriétés et bienfaits de ses pépins
Plantes & Santé : Lin, courge, nigelle, prenez-en de la graine !
Wikipédia :
Graine de courge
Huile de graines de courge
Ma santé naturelle : Les graines de citrouille, nourrissantes et débordantes de propriétés santé

 En savoir +

Potion russe

Faire mijoter pendant 20 minutes 100 g de graines pour 75 cl d'eau. En Russie, certains hommes consomment 3 tasses par jour de cette potion pour lutter contre les problèmes de prostate.