Allaiter sans douleur et sans stress

Allaiter sans douleur et sans stress

Lorsqu’une maman décide d’allaiter, elle se pose de nombreuses questions. Comment allaiter sans douleur et sans stress ? Comment préparer et démarrer l’allaitement ? Où trouver un soutien, voire de l’aide ?...

Image

Sommaire

- Si l'on a peur de ne pas réussir...
- Peut-on décider au dernier moment ?
- Faut-il préparer ses seins ?
- Est ce que ça fait mal ?
- Les clefs résident dans la bonne mise au sein ?
- Comment bien démarrer ?
- Des maternités pour soutenir l’allaitement ?
- Petits problèmes de démarrage : crevasses, engorgements…
- Les conseils pour des nuits plus douces ?
- Des astuces pour la journée ?
- Être sûr que bébé mange assez ?
- Combien de temps pour une tétée ?
- Et la maman dans tout ça ?
- Peut-on être accompagnée ?
- Comment trouver une doula ?

Mélanie Schmidt-Ulmann*, mère de trois enfants allaités, est une des premières "doulas" de France. La doula est une femme, ni sage-femme, ni médecin, qui accompagne les futures mamans et les futurs papas avant, pendant et après l’accouchement Cette profession, très répandue dans les pays anglo-saxons, se développe en France.

Certaines femmes ont peur de ne pas réussir à allaiter leur enfant, que pouvez-vous leur dire ?
Mélanie Schmidt-Ulmann : Toutes les femmes peuvent allaiter. Il y a très peu de cas de contre-indications : traitements médicaux lourds (chimio) et certaines maladies rares… Il faut surtout le vouloir, autrement dit être mo-ti-vée. Ne vous laissez pas influencer par qui que ce soit et faites votre choix sans aucune pression. Ne vous bercez pas d’illusions, les photos des magazines montrant des mamans allaitantes paisibles, le sourire aux lèvres, reposées avec un bébé au sein qui a l’air tout aussi serein : c’est un peu une image d’Epinal. Car OUI, vous avez le droit d’être stressée et tendue au début de l’allaitement. Mais rassurez-vous les bébés savent téter d’instinct, et même si certains mettent un peu de temps avant de bien prendre le sein, ils finissent tous par y arriver.

Est ce que l’on peut décider d’allaiter au dernier moment ?
MS-U : Bien sûr ! Le réflexe de succion d'un bébé est au plus fort dans le quart d’heure qui suit la naissance, et c’est ce réflexe qui va provoquer la fabrication du lait.

Sur certains sites internet, les futures mamans peuvent trouver des exemples de choses à faire pour préparer leurs seins à l’allaitement, comme se frotter les tétons avec une brosse à dents pour les durcir. Pensez-vous qu’il faille préparer ses seins à l’allaitement ?
MS-U : Surtout ne rien faire de douloureux ! La préparation de l’allaitement commence pendant la grossesse… Sans y penser. Si vraiment vous voulez faire quelque chose, ayez avec vous la "petite crème miraculeuse" : la crème à la lanoline pure de la marque Lansinoh. Mais sachez que la meilleure préparation, c’est dans la tête. Alors pensez à contacter des associations de soutien à l’allaitement, des copines qui allaitent encore, parlez-en à votre sage femme ou votre médecin. Renseignez-vous sur ce qui vous semble important : rythme de bébé, sa croissance, son sommeil…

Beaucoup de copines bien intentionnées racontent combien elles ont eu mal lorsqu’elles allaitaient. Est ce que l’allaitement fait mal ?
MS-U : L’allaitement ne fait pas mal si on met son bébé correctement au sein ! C’est l’une des clés d’un allaitement réussi !
L’allaitement ne doit pas faire mal, si vous avez mal en allaitant, faites-vous aider ! Il existe des associations de promotion de l’allaitement, des consultantes en lactation…Bref, ne restez pas seule si vous commencez à avoir mal.

Vous dites que les clefs d’un allaitement réussi résident dans la bonne mise au sein, pouvez-vous préciser ?
MS-U : Plusieurs points sont à respecter :
- être confortablement installée,
- ne pas se pencher vers son bébé,
- le corps tout entier de son bébé doit être tourné vers le sein : être ventre contre ventre et les genoux de bébé contre vous,
- oreille, épaule et hanche doivent former une ligne droite,
- placer un oreiller ou un coussin d’allaitement sur vos genoux pour que votre bébé soit à la bonne hauteur,
- lorsque vous présentez le sein à votre enfant, mettez votre main en "U" ou en "C" sous le sein sans le soulever, et placez le pouce face au nez de bébé au-dessus de l’aréole,
- Bébé doit ouvrir la bouche le plus possible,
- il doit prendre une grosse "bouchée de sein" : il va happer une grande partie de l’aréole en plus du mamelon.

Comment faire pour démarrer l’allaitement de son enfant sans stress ?
MS-U : De l’information avant toute chose ! Un allaitement, cela se prépare pour ne pas être prise au dépourvu. Le mieux ? Voir des mamans qui allaitent ou rencontrer celles qui ont eu un "allaitement réussi". L’important est d’avoir confiance en vous et en votre bébé. Sachez, qu’un bébé sait téter d’instinct car c’est un petit mammifère !

Quelles sont les maternités les plus à même de soutenir l’allaitement maternel et où les trouver ?
MS-U : Il y a 5 maternités "amies des bébés" en France (label créé en 1991 à l’initiative de l’OMS ; pour plus d’infos, voir le site de la COFAM). Mais il faut surtout discuter de votre projet d’allaitement avec l’équipe de la maternité où vous allez accoucher. Vous pouvez vous appuyer sur les recommandations officielles de la HAS (Haute Autorité de Santé), je les cite dans mon livre aux pages 53 et 54, c’est le réflexe n°17.

Comment agir sur les petits problèmes de démarrage : crevasses, engorgements, etc…
MS-U : Il serait trop long de tout expliquer car chaque petit souci à sa propre solution. Cela dit, on peut répéter que le plus important pour les éviter, c’est encore une fois, une bonne mise au sein !
Il y a aussi les "remèdes de grand-mère" qui peuvent aider...
- Seins engorgés ? Pensez à glisser des feuilles de chou vert dans votre soutien-gorge !
- Crevasses ? Faites perler quelques gouttes de votre lait après la tétée et faites sécher vos seins à l’air !…

Quels petits conseils donneriez vous aux mamans qui allaitent pour rendre leurs nuits les plus douces possibles ?
MS-U : Garder bébé dans la chambre des parents les premières semaines et allaiter couchée ! Celles qui le souhaitent peuvent pratiquer le co-dodo en respectant les règles de sécurité énoncée par l’Unicef.

Et la journée, quelles sont les petites astuces qui facilitent la vie ?
MS-U : Il faut se mettre sur le "rythme bébé" : dormir en même temps que lui pour récupérer et ne pas en profiter pour s’occuper de la lessive. Pensez à déléguer le reste !

Comment peut-on être sûr que notre bébé est bien nourri ? Quand on allaite, on ne voit pas la quantité de lait avalé, cela peut-être stressant pour certaines jeunes mamans…
MS-U : On regarde dans les couches ! Un bébé qui reçoit du lait correctement doit mouiller entre 5 à 6 couches d’urine les premières semaines et 2 à 3 de selles et il doit prendre du poids !

Combien de temps doit durer une tétée ? On dit souvent aux jeunes mamans de ne pas laisser leur bébé au sein trop longtemps pour éviter d’avoir les seins irrités, quel est votre point de vue ?
MS-U : Oubliez votre montre ! Ce qui fait mal aux seins, c’est d’avoir une mauvaise position d’allaitement, pas le fait que votre bébé reste longtemps. Et puis, la composition de lait change en cours de tétée : il est très léger au début pour désaltérer bébé, mais il faut attendre le lait de fin de tétée pour obtenir le gras et donc le lait le plus nourrissant.
À savoir aussi : le temps de la tétée va varier selon la capacité de stockage des seins de la maman (de 80 à 600 ml !) et cela joue sur le nombre de fois où votre bébé va réclamer le sein pour avoir la quantité de lait dont il a besoin.

Tout ça c’est pour bébé, et la maman dans tout ça ?
MS-U : Elle doit prendre soin d’elle car elle n’en reste pas moins femme ! Il faut penser à materner la mère qui allaite : l’aider à se faire belle, lui offrir des petits cadeaux, l’écouter, l’aider dans les tâches du quotidien, etc…

Si une jeune ou future maman veut des conseils ou un accompagnement pour l’allaitement afin de se sentir épaulée et plus détendue, est-ce possible ?
MS-U : Bien évidemment. Plusieurs associations mettent à votre disposition un numéro de téléphone pour que vous posiez toutes vos questions (voir encadré).

Comment trouver une doula ?
MS-U : Le métier de doula n’est pas reconnu en France pour le moment. C’est pour cela que je recommande les doulas ou les "accompagnantes à la naissance" qui ont été formées aux Etats-Unis, au Québec ou dans les pays anglo-saxons où ce métier existe depuis longtemps (années 70 aux USA). Mais surtout, posez de nombreuses questions à votre, peut-être, future accompagnante. C’est vous qui devez la choisir ! Elle doit donc vous plaire, avoir un parcours qui vous rassure, etc…

Vous l’aurez compris, si vous avez décidé d’allaiter, la réussite de ce choix dépend de votre motivation, mais surtout de la position de la mise au sein. Une bonne position garantit un allaitement sans douleur, une bonne tétée pour votre bébé et beaucoup de plaisir à partager… Alors n’hésitez pas à poser des questions, et à vous faire aider en cas de besoin.

 

*Auteure de 100 réflexes d’allaitement, éditions Leduc.S

 En savoir +

Contacts associations

- Lactarium de Paris (01 40 44 39 14), du lundi au vendredi de 9h à 16h30.

- La Leche League (LLL) (01 39 58 45 84), un répondeur national.

- Solidarilait (01 40 44 70 70), répondeur, même principe que LLL.

- Vos questions en ligne sur IPA (Information Pour l'Allaitement).

- Pour une consultante en lactation : Centre allaitement Véronique Darmangeat.

- L’annuaire des doulas formées en France par l’école Mère & Monde.