Comment les perturbations du cycle éveil/sommeil favorise le cancer du sein

Comment les perturbations du cycle éveil/sommeil favorise le cancer du sein

Le dérèglement du rythme veille/sommeil augmente la dissémination des cellules cancéreuses et la formation de métastases.

C'est le résultat d'une étude française réalisée sur des souris soumises à un décalage horaire continu reproduisant un rythme de travail décalé (alternance de travail de jour et de nuit ou à cheval sur des périodes diurnes et nocturnes). Selon les chercheurs, "les femmes pré-ménopausées exposées par leur travail à des rythmes décalés sur de longues périodes seraient particulièrement exposées à des cancers du sein plus agressifs". D'autres études mettent en lumière différents facteurs de risque : alimentation, consommation d’alcool, prise de pilule contraceptive très précoce ou très prolongée, traitements hormonaux à la ménopause, pollution de l’air ou cycles lumière/obscurité modifiés, comme ceux que connaissent les travailleurs de nuit. Seuls 10 % des cas auraient une origine génétique.

 

Source : Psychomédia - 26/06/20