Coronavirus : la Haute autorité de santé met en garde contre l’usage des autotests

Coronavirus : la Haute autorité de santé met en garde contre l’usage des autotests

Les autotests, effectués seul par le patient à son domicile, présentent des résultats difficiles à interpréter et sont donc déconseillés par la HAS (Haute Autorité de Santé).


Il existe 4 types de tests sérologiques :
- les tests automatisables, à partir d’une prise de sang dans un laboratoire de ville ou hospitalier (résultats en quelques heures), qui dosent la quantité de différents types d’anticorps.
- trois catégories de tests "unitaires", à partir d’une simple goutte de sang prélevée au bout du doigt, qui détectent si une quantité donnée d’anticorps est présente :
les TDR (tests de diagnostic rapide) sont faits en laboratoire par un biologiste ;
les TROD (tests rapides d’orientation diagnostique) sont faits en cabinet médical ou en pharmacie et doivent être revérifiés si positifs ;
les autotests, vendus en officine, peuvent être faits n’importe où par le patient lui-même.
Dans l’état actuel des connaissances scientifiques, la présence d’anticorps n’indique pas si une personne est immunisée et pour combien de temps.
Difficile de comprendre pourquoi le ministère de la Santé et l’ANSM (Agence nationale du médicament) tardent à publier la liste des tests approuvés !

 

Source : Le Figaro, Marc Cherki - 18/05/20