Porter un masque ne prémunit pas toujours contre le coronavirus, mais…

Porter un masque ne prémunit pas toujours contre le coronavirus, mais…

Le masque réduit la dose virale à laquelle son porteur est exposé.

Des expériences en laboratoire ont montré que les bons masques en tissu et les masques chirurgicaux sont capables de bloquer au moins 80 % des particules virales pouvant pénétrer dans le nez et la bouche. Celles-ci se retrouvent piégées dans les fibres du masque (d'où la recommandation de laver le masque en tissu après chaque utilisation). Or la quantité de virus ayant pénétré dans l'organisme détermine la gravité de la maladie et la capacité du système immunitaire à y faire face : plus elle est faible, plus la résistance sera efficace. De nombreuses études convergent pour montrer que le port du masque ralentit la propagation du coronavirus et accroît le taux de cas peu ou pas symptomatiques.

 

Source : Le Point, Monica Gandhi - 01/09/20