Truites et saumons fumés : trop de sel et de toxiques

Truites et saumons fumés : trop de sel et de toxiques

Des progrès sur les contaminants mais "des efforts restent à faire en matière de sel et de toxiques liés au fumage"…

La revue 60 Millions de consommateurs a testé 15 saumons et 15 truites fumés pour déceler la présence ou non de métaux lourds, de médicaments antiparasitaires (le pou est un fléau dans les élevages de poissons) et d’HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques, dégagés lors du fumage).
Résultats : aucune trace d'antiparasitaires, pas de métaux lourds sauf quelques traces de mercure à des teneurs très faibles. Plus problématique, la teneur en HAP : en moyenne 6 hydrocarbures par poisson, à l'exception d'un seul saumon ; deux saumons (Odyssée et Casino délices Label rouge) et une truite (Carrefour bio) dépassent le seuil réglementaire. Dernier constat : les teneurs en sel sont très élevées. Le salage, indispensable pour la déshydratation et la conservation, est excessif dans certains produits : saumons La Vie claire et Nautica, truites Delpeyrat et Carrefour bio.

Source : 60 Millions de consommateurs, Patricia Chairopoulos - 07/12/20